Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Prévention des inondations : Après Xynthia, la facture annoncée très salée.

Depuis la catastrophe « Xynthia » sur la côte Atlantique, la prévention des risques inondation a pris une autre dimension. Les interdictions et règles de construction deviennent drastiques dans les vallées de la Loire et du Thouet et des travaux de confortement des digues s'annoncent très, très coûteux. Discussions au Conseil d'Agglo ce jeudi 22 septembre.


Petite crue en juin dernier


A terme, les conditions de vie dans 6 communes de la future communauté d'Agglomération de Saumur, de Varennes aux Rosiers sur Loire vont évoluer. Les zones à construire vont être réduites et la population va naturellement vieillir. En attendant, les conséquences de ces durcissements, l'Etat a décidé de transmettre ses digues à terme aux collectivités intercommunales à partir de 2024. En attendant, et à partir du 1er janvier 2018, la loi GEMAPI, pour la Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (1), entrera en vigueur...

40 euros par foyer concerné

« Vous remarquerez que la ligne existe sur la taxe foncière, mais que celle-ci est de 0, avant qu'elle ne soit autour des 40 euros », a expliqué le président de Saumur Agglo, Guy Bertin. Une somme importante pour des travaux qui s'annoncent gigantesques. Le vice-président Jean Michel Marchand a précisé que « l'Etat les a déjà chiffrés à 15,8 millions d'euros. Ceux-ci doivent être engagés avant 2020, si nous voulons que l'Etat en prennent 80% à sa charge. Et à qui seront les 20% supplémentaires ? Au Conseil Départemental qui a des routes sur ces levées ? Au Conseil Régional qui a la charge des entreprises situées à proximité ? Faut-il attendre que l'Etat change d'avis sur le sujet et laisse la charge des travaux aux collectivités locales ? »

Faut-il attendre ?

Voici la question qui se pose aux élus. Guy Bertin a rappelé que la future Communauté d'Agglomération ne prendrait cette compétence, comme le permet la loi, qu'en 2018, mais il a surtout précisé la nécessaire coordination sur la vallée de la Loire : « Je suis d'accord pour anticiper mais il ne faut pas se précipiter. Si nous faisons des travaux et qu'en amont rien est fait, tout ce que nous aurions construit serait détruit. Il faut que les travaux se fassent en concertation avec les autres régions. » Et Jacky Loyeau, maire de Saint Lambert des Levées de renchérir : « Pour le moment, en Indre et Loire, le sujet n'est pas abordé ».

Faut-il autant de précautions ?

Sur le sujet, c'est le maire de Saint Lambert qui est le plus tranché : « Une pièce de survie suffit, il y a 3 jours pour se préparer, c'est la culture du risque que nous devons réintroduire. » Pour Sophie Tubiana, l'élue en charge du dossier, « il y a des combats d'arrière-garde. Il ne faut pas se voiler la face avec ce qui peut se passer en cas d'inondation. Il y a des endroits où on ne peut pas et on ne doit pas construire. Nous ne devons pas avoir une opposition systématique si nous souhaitons pouvoir négocier sur des points qui peuvent être discutés.»

(1) La compétence de gestion ds milieux aquatiques et de prévention des inondations, dite GEMAPI, a été dévolue aux communes par la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, dite loi MAPTAM du 27 janvier 2014. Mais, cette compétence pouvant conduire à la réalisation ou l'entretien d'ouvrages de lutte contre les inondations qui ont nécessairement un impact sur le territoires de plusieurs communes, voire plusieurs communautés de communes et donc en en raison de ces enjeux, cela exige une réflexion et un champ d'intervention au niveau supra-communal. Dès lors, elle a été depuis 2015, transférée aux intercommunalités à fiscalité propre, ce qui est actuellement le cas de Saumur Agglo et le sera pour la nouvelle grande agglo créée au 1er janvier 2017.


Article du 24 septembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :

25/09/2016 10:34:01 Commentaire de sablons 49

« il y a des combats d'arrière-garde. Il ne faut pas se voiler la face avec ce qui peut se passer en cas d'inondation. Il y a des endroits où on ne peut pas et on ne doit pas construire. Nous ne devons pas avoir une opposition systématique si nous souhaitons pouvoir négocier sur des points qui peuvent être discutés.» CA VEUT DIRE QUOI CE CHARABIA ?


25/09/2016 17:09:23 Commentaire de @sablons 49

C'est du pur Tubiana !!! En clair : nous ferons ce que nous déciderons sans concertation ni discussion possible ... les élus : c'est nous !!!


25/09/2016 17:58:09 Commentaire de Jean

Intéressante émission de télévision qui concerne surtout la Loire moyenne , en amont de Tours. La comparaison avec Xynthia n'est pas raisonnable: si jamais la Loire montait à un niveau dangereux , ce serait à ce point lentement qu'on serait prévenu 3 à 4 jours à l''avance, à la différence de Xynthia, où il n'y a pas eu de préavis. ¨Par ailleurs , on ignore que le niveau de la Loire baisse d'environ 1cm par an (par l'érosion du lit du fleuve): la crue de 1856, dernière - il y a 160 ans- à avoir "rompu les digues" près de Saumur, devrait donc avoir un niveau d'eau supérieur de 1,6 m à celui atteint à l'époque pour avoir le même effet. Aucun crue récente n'a été moins de 1 mètre du niveau de 1856, et on voit (cf le site "crues à Saumur") que le niveau maximum de crues baisse régulièrement.


25/09/2016 18:52:15 Commentaire de La rédaction

Nous ne comparons pas à Xynthia, nous disons que c'est ce drame qui est à l'origine de cette vigilance à crus ou accrue. C'est comme vous voulez


26/09/2016 08:18:17 Commentaire de neuillé

avent de dire qui faut renforcé les digue ou les remonter il faudrait enlevé le sable qui sa-cumul dent le lit


26/09/2016 09:45:03 Commentaire de Claude

C'est pas le sable qui faut enlever, c'est de détruire systématiquement la végétation qui pousse. Le niveau de La Loire qui est trop bas, on détruit les barrages sur le Thouet qui devenir un filet d'eau vu son débit, Les seuils naturel du lit de la Loire on été détruit qui occasionne une vitesse de courant élevé et un niveau bas qui met en péril les piles des ponts. Le niveau de La Loire est inférieur d'environ 2 mètres par rapport aux année 70, Avant on voyais jamais les pierre du vieux pont a Saumur. Renforcer la levée en Anjou ok mais en amont c'est d'actualité, la grande catastrophe c'est en Touraine que la brèche c'est ouverte. Faut pas comparer une tempête marine et une crue de La Loire.


26/09/2016 14:36:36 Commentaire de boutin

entièrement d'accord avec "neuillé", pourquoi avoir arrêté d'enlever le sable ? maintenant, tout s'accumule, même en canoé on ne sait plus où passé...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI