Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le résident du centre de déradicalisation est bien fiché S mais « remplit les conditions requises »

Dans notre article d'hier, mardi 27 septembre 2016, nous relations les révélations de La Voix du Nord, expliquant qu'un fiché « S » aurait intégré le Centre de Prévention, d'Insertion et de Citoyenneté (CPIC) de Pontourny, situé à Beaumont-en-Véron, près de Saumur (relire notre article). Hier, dans la soirée, la préfecture du département d'Indre-et-Loire a réagi par communiqué en expliquant que l'individu en question « remplit l'ensemble des conditions requises », sans nier qu'il s'agit d'un homme fiché « S ».



Dans un communiqué adressé ce mardi soir, la préfecture d'Indre-et-Loire explique que « dans un article paru dans la Voix du Nord lundi 26 septembre, est évoquée la situation d’une personne ayant rejoint le Centre de Prévention, d’Insertion et de Citoyenneté (CPIC) d’Indre-et-Loire. Les éléments qui ont été transmis par les services compétents montrent que cet individu remplit l’ensemble des conditions requises pour bénéficier du programme dispensé par le CPIC d’Indre-et-Loire. Le comité de suivi du CPIC se réunira vendredi (ndlr : 30 septembre) à la préfecture pour faire le point sur le démarrage du programme et le fonctionnement du centre ». Des propos qui ne démentent d'ailleurs pas que l'homme est fiché S.

Un manque de communication volontaire ?

Hier, nous tentions d'avoir des explications complémentaires de la part du Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance et de la Radicalisation (CIPDR) du Ministère de l'Intérieur, sur le profil de cet individu. Nous expliquant pourtant qu'une communication allait avoir lieu en fin de journée, le CIPDR est néanmoins resté muet. Même constat aujourd'hui. Comme l'explique justement France Bleu ce mercredi matin, « au CIPDR, on se refuse à commenter cette information ». Dans l'article intitulé « Le ministère de l'Intérieur confirme l'entrée d'un fiché S au centre de Pontourny en Indre-et-Loire », France Bleu poursuit en expliquant qu'« en revanche, sa secrétaire générale assure que le jeune homme fiché S « n'a jamais été condamné pour des faits de violence liés à sa radicalisation », qu'il « ne revient pas du théâtre irako-syrien », qu'il « n'est pas un cas psychiatrique avéré » comme le laisse penser l'article de la Voix du Nord. « Il est fragile psychologiquement » dit-elle, mais comme tous ceux qui ont vocation à être accueillis dans ce centre. En résumé, ce n'est pas « un terroriste », dit-elle encore. Il a en plus manifesté sa volonté de s'en sortir » ajoute Xavier Louvel, journaliste pour France Bleu (région Touraine).

Devant le tribunal pour apologie d’un acte terroriste

Comme l'explique la journaliste de La Voix du Nord, Sophie Filippi-Paoli, dans son « Itinéraire d’un fiché « S » de 23 ans », l'individu en question « cherche du travail, se tient tranquille : « Il a envie de tourner la page » ». Mais elle poursuite en expliquant aussi « qu’il repasse devant le tribunal en septembre pour, cette fois, apologie d’un acte terroriste devant trois policiers. Des faits qui datent de début 2015 ». Concernant cet épisode, le jeune homme de 23 ans, ex-braqueur violent et bipolaire, s'explique : « Je ne leur ai pas parlé de jihad, j’en suis sûr ». Ensuite, la journaliste lui demande pour quelles raisons intégrer le centre de « déradicalisation »... « Qu’est-ce que je peux faire d’autre pour m’en sortir ? J’espère que je pourrai suivre une formation, refaire surface, apprendre à pratiquer ma religion tranquillement. Il ne faut pas que je revienne à Arras. J’ai besoin de ce changement, je me sens encore fragile » raconte-t-il.


Article du 28 septembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :

28/09/2016 18:59:10 Commentaire de francais

ah tiens, comme par hasard, elle est bien bonne celle là!!!! on nous dit bien ce qu'ils veulent nous faire croire, mais ne soyons pas dupe et ne nous laissons pas berner....il faut bien éteindre l'incendie..., ceux qui ont assassiné sauvagement ce pauvre prêtre en Normandie aussi voulaient se ranger et ont berné les juges, c'est beau le monde des faux gentils!!!!!!!!!!


28/09/2016 19:55:05 Commentaire de euh ?

Euh, français, d'où tenez-vous vos informations ?


28/09/2016 20:09:00 Commentaire de Marie

Il doit-être heureux de son coup il les a tous berné avec ses beaux discours. Ils sont tous aussi faux-c.....s. Ils ne respectent rien encore moins notre religion, jusqu'a tuer nos prêtres faut arrêter.


28/09/2016 20:11:24 Commentaire de On a là tout et son contraire

Ce jeune homme est peut-être sincère dans sa démarche et j'aimerais vraiment qu'il s'en sorte car ces personnes sont elles aussi des victimes. Mais il est fiché S et il ne devait pas y avoir de fichés S dans ce centre. Et d'un côté on nous dit qu'il n'a pas de problèmes psychiatriques et de l'autre qu'il est bipolaire. Quelle est la différence? Aucune. Ensuite pas condamné pour actes de violence avérée mais il doit passer au tribunal en septembre pour justement actes de violence. Septembre est bientôt fini, que fait-il ici s'il passe bientôt en jugement?


28/09/2016 21:08:49 Commentaire de MCTR

Je remercie sincèrement Saumur-Kiosque de porter à notre connaissance ces faits inquiétants. Bien sûr, nous ne sommes pas leurés.... et quand on nous dit que ces personnes seront privées de liberté, surveillées 7 jours/7 et 24 H/24, c'est bien que ces gens-là sont dangereux. On ne prive pas de liberté et on ne suveille pas ainsi des réfugiés réels qui n'ont rien à se reprocher.


29/09/2016 09:07:39 Commentaire de Lolo de Pocé

Surveillés 7j/t et 24h/24 privés de liberté.....en êtes vous aussi sûr? On nous a dit que ce centre n'accueillerait pas de fiché S et hop dès l'ouverture, il y en a un. Alors les belles paroles sur la surveillance, je n'y crois plus. De toute façon les dirigeants nationaux de n'importe quel bord politique qu'ils soient se foutent pas mal de nous et des élus locaux.


30/09/2016 00:56:33 Commentaire de pito

Si vraiment il est bipolaire çà craint.ces centres devraient être réservés à ceux qui en ont eu l'idée car il faut être inculte pour penser qu'un jeune musulman puisse abjurer sa religion car c'est bien de cela qu'il s'agit messieurs les bisounours


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI