Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Cour des Comptes : Bien, mais Saumur peut encore mieux faire

Décidément la Cour Régionale des Comptes aime le Saumurois ! Après Saumur Habitat, l'hôpital et Saumur Agglo, ce sont au tour des comptes de Saumur d'être passés au peigne fin. Bien, comme pour l'agglo, c'est un satisfecit en matière de rigueur financière (relire l'article). Mais, l'institution a trouvé quelques poux dans le gestion de la ville. Tout comme pour Saumur Agglo. La gestion des ressources humaines est pointée du doigt. La gestion d'événements tels Anjou Vélo Vintage a aussi été remarquée.


Vélo Vintage pointé du doigt


Qui a fait quoi, sur cette période 2010/2015 ? A qui doit être attribué un satisfécit ? A l'équipe de Michel Apchin pour sa gestion 2010/2014 ou à celle de Jean Michel Marchand pour la période 2014/2015. Charles-Henri Jamin, qui a pris la parole à la place de l'ancien maire Michel Apchin, excusé : "Nous sommes un peu comme des élèves en fin de cycle et qu'on félicite pour leur bon travail. On peut dire que vous avez hérité d'une collectivité bien gérée et en bon ordre de marche." Une fin de cycle ? Certainement, Jean-Michel Marchand n'a pas, cette fois, appuyé sur la hausse des impôts de 15% réalisée par Michel Apchin... Non, il a préféré mettre le projecteur sur sa gestion du personnel : "Chaque équipe municipale a travaillé avec les contingences du moment. Nous avons eu la pression de la baisse des dotations de l'Etat. Quand on analyse les chiffres, il faut regarder les effectifs et la masse salariale. Ceux de la ville sont stables entre 2010 et 2013, même s'il a eu transfert du service culturel à l'Agglo. La masse salariale, elle, progresse entre 2010 et 2014 de 1.5% en moyenne. En 2015, elle se stabilise. En 2016, nous prévoyons -3.4%." Voilà pour les courtoises amabilités.

Bonne gestion financière

Dans ses principales observations définitives concernant le gestion de la ville de Saumur le rapport pour la période 2010-2015, soit la fin du mandat Apchin (2008-2014) et le début du mandat Marchand (depuis mars 2014), la Cour des Comptes relève que la situation financière s'est améliorée depuis le dernier contrôle. "Sur la période 2010-2014, l'augmentation moyenne des ressources de gestion de 0,8% par an, pour une augmentation des dépenses de 0,7% a permis d'accroître l'autofinancement de la collectivité. Les objectifs de réduction de l'endettement ont été atteints, la dette globale de la collectivité est passée de 42,8 M€ en 2010 à 36,2 M€ en 2015. La maîtrise des dépenses est notable, en particulier pour la masse salariale : les effectifs ont baissé de 9 ETP (Emplois Temps Plein) entre 2010 et 2014, puis de 20 ETP entre 2014 et 2015.
Toutefois, la situation financière reste fragile, compte tenu du faible niveau de ressources de la collectivité, accentué par les baisses des dotations. Les marges de manœuvre de la collectivité sont faibles du fait des caractéristiques de la ville qui cumule les charges d'un important patrimoine historique et une situation socio-économique plutôt difficile. Saumur est membre de la Communauté d'Agglomération Saumur Loire Développement, mais elle assume, outre les charges d'une ville centre, la politique de la ville et la rénovation urbaine alors qu'il s'agit d'une compétence obligatoire de l'agglomération."


Ressources humaines : Poursuivre sa réorganisation mais dans un cadre légal

Autre point abordé dans ce rapport, la gestion des ressources humaines : "L'administration de la ville de Saumur se réorganise et doit poursuivre sa modernisation en formalisant les procédures financières et en clarifiant les axes de gestion pour les ressources humaines. La mise en place d'un contrôle de gestion devrait lui permettre d'améliorer son efficience."
Dans le cadre de l'enquête nationale réalisée par les juridictions financières sur la gestion des ressources humaines des collectivités locales, la chambre a relevé une volonté de "maîtrise de la masse salariale qui augmente en moyenne de 1,4% entre 2010 et 2014, puis baisse en 2015, ce qui s'explique par la réduction des effectifs de 7% sur la période."
La chambre note toutefois que le temps de travail effectivement appliqué par la collectivité est de 1 582 heures par an. Cette durée n'est pas conforme à la durée réglementaire qui avait été approuvée par la délibération du Conseil municipal du 21 décembre 2001, aujourd'hui 1 607 heures. Le coût de cette durée inférieure est estimé à l'équivalent de 7 ETP.
"La collectivité applique une gestion des ressources humaines basée sur des principes non formalisés et des outils de suivi ponctuels créés en tant que de besoin. Elle a engagé depuis 2013 des mesures de pilotage des effectifs et doit se doter prochainement d'outils de suivi des emplois et des effectifs fiables." La chambre l'engage à formaliser ses règles de gestion.

Anjou Vélo Vintage et le Comité Equestre : "Une solution transitoire"

La chambre a constaté qu'à plusieurs reprises, "la ville a souhaité préserver des manifestations emblématiques en accroissant son financement et en s'appuyant sur « le comité équestre » pour les organiser. Si les modalités de gestion se sont clarifiées pour l'organisation du Carrousel de Saumur, la reprise de « Anjou Vélo Vintage » par la même association, spécialisée dans les activités équestres, ne peut être qu'une solution transitoire." Un position soutenue par Jean-Michel Marchand : "Nous en avons bien conscience. Nous n'avions pas d'autres solutions. Quand la future SPL Tourisme et Evénement sera montée, ce sera elle qui aura cette mission." Charles-Henri Jamin, qui s'était fait le porte parole de l'opposition ce jeudi soir, en a profité pour rebondir sur le rôle du Comité Equestre : "Nous avions fait remarquer que ce n’était pas le rôle du Comité Equestre que de gérer Anjou Vélo Vintage. La filière équestre n'est pas que de l'événement. Nous appelons de nos vœux que le Comité Equestre perdure en dehors de la SPL Tourisme et Evénement."


Article du 30 septembre 2016 I Catégorie : Politique

 


3 commentaires :

30/09/2016 10:56:17 Commentaire de Superdeg

Pour les effectifs il faut voire avec l'agglo...y a eu des mutations, en plus on est augmenté! c'est comme le budget petits fours! Tiens la cour des comptes ne parle jamais de l' exagération des frais de réception: déplacement cadeau, repas, hotel,coiffeur, petits fours, champagne ou mousseux...ils doivent aimer ça ou sont trop bien reçus par les collectivités territoriales,


30/09/2016 11:52:27 Commentaire de 2020

Le vieu monsieur sur son vélo n'est pas raisonnable .A son age une chute peut entrainer un col du femur ainsi que plein de complication et couter cher au contribuable.


01/10/2016 09:55:30 Commentaire de Gégé

C'est bien, avec la Chambre Régionale des Comptes ... il suffit de lire ce qu'ils écrivent, par exemple sur le temps de travail : depuis des années les fonctionnaires saumurois travaillent en moyenne moins que ce qui est prévu ...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI