Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Rattachement des Rosiers à "Gennes Val de Loire". la Loire n'est plus une frontière

Les Berlots et les Valros réunis dans une même commune ? Même si le monde associatif avait déjà franchi la frontière de la Loire en se regroupant, ceux qui ont connus les "guerres des boutons" sur l'ile de Loire n'en reviendront pas. En attendant l'accord de la commune nouvelle "Gennes Val de Loire", la commune des Rosiers sur Loire a manifesté la volonté de suivre la recommandation du SCoT, le Schéma de Cohérence Territorial, et de se rapprocher des communes de l'autre rive.


"Les Rosiers sur Loire" change de cap.


Alors que la grande agglo se peaufine, que le Longuéen se structure non en commune nouvelle mais en Syndicat intercommunal SIVOM Loire Longué (relire notre article), la commune des Rosiers sur Loire, toujours membre de la Com Com Loire Longué jusqu'au 31 décembre, n'adhérera pas au nouveau SIVOM. Elle lui préfère la commune nouvelle de Gennes Val de Loire.

Non à Loire Longué

Le 26 septembre dernier, le Président de la Com Com Loire Longué, Frédéric Mortier, accompagné de ses vice-présidents Laurent Nivelle, maire de St Clément des Levées et Marie Seyeux, Maire de Blou, venaient vanter les atouts du nouveau Syndicat Intercommunal à Vocation Multiple (SIVOM) Loire-Longué en cours de formation, en lieu et place de ce qui sera au 1er janvier 2017 l'ex- Com Com Loire Longué du fait de la fusion-intégration dans la grande agglo saumuroise. Ils ont été entendus par les élus de la deuxième commune de la Com Com. Mais, après le départ des élus intercommunaux, le maire, Denis Sauleau, a fait passé en séance un document faisant le point des discussions en cours avec la commune nouvelle voisine de Gennes-Val de Loire. Discussions desquelles il ressort clairement la volonté de rapprochement au 1er janvier 2018.

Un vote 11 sur 13

Au final, les élus des Rosiers réunis à 13 et non à 19 depuis la démission de 6 conseillers (relire notre article) ont à 11 voix voté contre cette adhésion (1 blanc et 1 pour). C'est la seule des 11 communes de la future ex-Com Com à s'être prononcée contre. Pour Denis Sauleau, « c'est un choix d'avenir important qui s'inscrit dans la logique du bassin de vie des Rosiers. » Sans attendre cette échéance du 1er janvier 2018, les élus des deux côtés de la Loire travaillent ensemble sur certains projets comme l'aménagement des ponts, le rapprochement en matière d'équipements culturels et de programmation, bref des compétences qui ne seront pas reprises dans la future grande agglo. Et Denis Sauleau de conclure : « Nos ancêtres avaient eu la bonne idée de construire un pont entre nos deux rives de la Loire. Mais il aura fallu 2 siècles pour qu'enfin la Loire ne soit plus une frontière ! » En conseil, le maire a également indiqué que les Communes ligériennes voisines de St Clément des Levées et St Martin de la Place pourraient, si elles le souhaitent, rejoindre cette démarche mais ce, avant le 31 mars prochain. Cependant, ces deux communes viennent d'acter d'adhérer au SIVOM Loire-Longué.

Une démarche stratégique

Au moment où des pôles de centralité se mettent en place pour la nouvelle grande agglo saumuroise selon les recommandations du SCoT, la commune nouvelle de Gennes-Val de Loire étendue au Rosiers sur Loire deviendrait une entité de 7 300 habitants, faisant d'elle la 3ème communes du territoire, derrière Saumur et ses communes associées (près de 28 000 habitants), la commune nouvelle de Doué en Anjou (11 000 habitants) mais devant Longué (6 900 habitants) et Montreuil Bellay (4 000 habitants). Elle pourrait même montée à 8 600 si St Clément et St Martin la rejoignaient. Une position qui n'est pas anodine voire même stratégique pour peser d'avantage au sein de la grande agglo. Le SCoT recommande en effet de constituer des pôles décentralisés autour de Saumur, choisis en fonction de leur poids démographique.

On pourrait aussi se dire que les choses étaient déjà quasiment pré-écrites puisque lors du comité de pilotage de constitution de la nouvelle agglo, un pôle Gennes-Les Rosiers était déjà pressenti...


Article du 01 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :

02/10/2016 11:48:46 Commentaire de Claude

En tant que Gennois pendant ma jeunesse. J'ai connus les courses poursuite sur les ponts entre Vallerots et Berlots. Mais je garde d'excellent souvenir de ma jeunesse entre Les Rosiers et Gennes et surtout avec les filles des Rosiers (d'où venaient les conflits) Bravo Denis et aux conseillers


02/10/2016 18:52:57 Commentaire de ilsont raisons

Les Gennois ont tout compris, ils ont raisons de vouloir Les Rosiers, cela rajoute de la population et à l'avenir avec la GEMAPI tout se fera sur Gennes. Bah oui eux ils sont pas en zone inondable.... Résultats: maison de santé à Gennes, équipements publics à Gennes, restauration de la piscine de Gennes ( on ne va plus mettre d'argent dans une piscine en zone inondable) les futurs habitats surtout pas dans la partie inondable de la nouvelle commune donc à Gennes.... en fait tout ce fera dorénavant sur Gennes et les zélus des rosiers ne voient rien venir (faut dire que le premier d'entre eux est tout sauf un visionnaire, pour aller l'écouter en comcom ou au conseil municipal, il n'a pas l'air de tout bien comprendre). Vive les gennois.


02/10/2016 20:39:09 Commentaire de sablons 49

Ben là il est trop fort le Sauleau !!! Quant on sait qu'il a enlever son fils du club de foot des Rosiers au moment de la fusion des 2 clubs, Gennes et les Rosiers pour faire l' ESGR... et y'a pas plus de 20 ans. Alors de l'entendre parler de bassin de vie des Rosiers sur le territoire Gennois: on croit rêver ! Quand on sait aussi qu'il a refuser a Fulneau l’alliance des 2 communes il y a un peu plus d'un an, alors qu'on proposait alors de mettre les Rosiers en commune principale... Y'nous prendrait pas pour des "couillons" le gars Denis ??? Dire que les Rosierois n'étaient pas prêts il y a encore qq. mois c'est tout simplement du bobard politicien. C'est lui qui suivait encore Mortier et au garde a vous SVP et là patatras démissions en cascade au conseil municipal, alors vite il faut renverser la vapeur... Manigances et roublardises ne sont pas seulement l’a panache de nos "grands hommes politiques mais c'est aussi celui de nos élus locaux...


03/10/2016 08:39:08 Commentaire de GERARD GUENIER

N'ayant pas toujours été d'accord avec les décisions prises depuis plusieurs années je suis à l'aise pour féliciter la décision de rejoindre Gennes Val de Loire, même si cela aurait pu se faire en même temps que la fusion des communes Gennoises. Les discussions ayant débutées il y a seulement 1 mois attendons de voir la concrétisation définitive avec des interlocuteurs rosiérois ayant les compétences nécessaires pour gérer ce dossier.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI