Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Plutonium dans la Loire : Malgré la plainte, EDF ne sera pas poursuivi

Le 17 octobre 1969, une mauvaise manipulation lors du chargement du cœur sur le réacteur graphite-gaz n°1 de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) entraîne la fusion de 50 kg de dioxyde d'uranium. Le 13 mars 1980, un accident conduit à la fusion de 20 kg de dioxyde d'uranium du réacteur graphite-gaz n°2. Des accidents nucléaires qui avaient entraîné des rejets de plutonium dans la Loire... En ce début octobre 2016, le parquet de Blois a classé sans suite la plainte déposée par l'Observatoire du Nucléaire contre EDF pour pollution au plutonium des eaux de la Loire.


La centrale nucléaire de St-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher)


Tout avait commencé le lundi 4 mai 2015, lorsque Canal+ avait diffusé son enquête « Nucléaire : la politique du mensonge ? » dans l'émission « Spécial Investigation » (relire notre article). Dans le reportage, on apprenait qu'EDF avait déversé illégalement du plutonium en amont de la Loire, en 1980, au niveau de la centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher). Les faits avaient été dévoilés par un ancien employé de la centrale, documents internes à l’appui. Interrogé par les journalistes, Marcel Boiteux, ancien président du groupe EDF (1979 à 1987), avait reconnu les faits.

Des analyses positives mais pas dangereuses

Le jeudi 17 mars 2016, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), en collaboration avec l’Université de Tours, avait publié à son tour les résultats de ses analyses effectuées sur la Loire, le mardi 21 juillet 2015 (relire notre article). Celles-ci ont montré que des traces de plutonium (métal toxique) étaient encore présentes du côté de Montjean-sur-Loire, près d'Angers. Malgré ces analyses positives, l'IRSN se voulait rassurante. Dans les colonnes de Ouest-France, Jérôme Joly, directeur général adjoint de l'IRSN, expliquait que « dans la note, on ne parle pas de toxicité. Il y a bien eu des rejets mais il n'y a ni dangerosité, ni impact sanitaire aujourd'hui ». Une nouvelle qui avait provoqué l'indignation du réseau « Sortir du Nucléaire » qui dénonçait, via un communiqué, « les mensonges de l’industrie nucléaire et interpelle les autorités ». Et d'ajouter que « la Loire alimente les nappes phréatiques utilisées quotidiennement pour l’alimentation en eau potable des populations. La faune et la flore sont impactées par ces contaminations et les autorités le savent depuis 36 ans ! EDF a menti ! L’industrie nucléaire ment depuis des années sur les accidents de contamination. Il faut stopper cette filière mortifère et sortir enfin du nucléaire » réclamait l'association.

Pas de danger notable selon un duo d'experts

Le jeudi 26 mai 2016, un rapport de 109 pages est rendu par un duo d'experts missionné par la Ministre de l'Écologie, composé de Philippe Guignard, Ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts au Ministère de l'Écologie, et Serge Catoire, Ingénieur en chef des mines au Ministère de l'Économie. Même si ce rapport indique qu'« il s’agit des deux événements les plus graves survenus sur une centrale électrique nucléaire en France », les deux experts réfutent cependant les soupçons... Concernant l'éventuelle responsabilité d'EDF exprimée dans le reportage de Canal+, l'illégalité des rejets « n'est pas manifeste ». Et pour répondre à la « politique du mensonge » (il s'agit du titre du reportage), le duo explique qu'EDF n'a pas voulu cacher les accidents au public et que cela s'est passé « sans ambiguïté négative ». Enfin, à savoir si ces événements ont engendré des conséquences sanitaires, les experts précisent qu'il s'agit d'une « faible pollution ». Et d'ajouter que « la santé du public et l'environnement n'ont jamais été menacés ». Il n'y aurait donc pas d'inquiétude à avoir concernant l'eau potable indirectement issue de la Loire, notamment...

Affaire classée sans suite par le parquet de Blois

Les conclusions rendues par Philippe Guignard et Serge Catoire et les explications de l'IRSN ont manifestement été suivies par la justice... Le parquet de Blois (Loir-et-Cher) vient en effet de classer sans suite une plainte déposée par l'Observatoire du Nucléaire contre EDF pour « pollution au plutonium des eaux de la Loire ». Faute d'éléments probants, le procureur de la République de Blois, Frédéric Chevallier, a expliqué à Ouest France que « l'enquête confirme que du plutonium a été rejeté en faibles quantités jusqu'en 1985, mais sans que cela n'ait présenté de risques ni pour les riverains, ni pour la faune et la flore. Toute trace a disparu aujourd'hui ». Si l'on en oublie le côté dangereux des rejets de plutonium dans la Loire, force est de constater que le verdict du parquet de Blois, qui précise que « toute trace a disparu aujourd'hui », va à l'encontre des analyses publiées par l'IRSN. Selon l'Institut, comme expliqué un peu plus tôt, des traces de plutonium étaient encore bien présentes au niveau de Montjean-sur-Loire, après l'analyse effectuée le mardi 21 juillet 2015 (1). À noter que cet organisme avait publié un autre rapport, le lundi 18 mai 2015, deux mois seulement avant les analyses à Montjean-sur-Loire, près d'Angers. Celui-ci expliquait notamment que « les traces des rejets de 1980 ne sont donc plus perceptibles dans la Loire dès 1994 ».

(1) L'analyse effectuée par l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) le mardi 21 juillet 2015 et publiée le jeudi 17 mars 2016 montre des « pics de concentration en plutonium pour les années 1969 et 1980 qui correspondent à deux accidents intervenus sur la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux ». Ce rapprochement est conforté par les valeurs du rapport d’activité associées qui « attestent sans équivoque d’apports additionnels en plutonium d’origine industrielle dans le bassin versant de la Loire »...


Article du 04 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

04/10/2016 09:20:04 Commentaire de elle est pas belle la vie

Formidable !!! toi tu desherbe devant ta porte les flics peuvent t'embarquer et la nada.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI