Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Nécrologie : Le général Pierre Durand, "Grand Dieu" du Cadre Noir n'est plus

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'équitation de tradition française a perdu un de ses « grands dieux ». Le général Pierre Durand, ancien Ecuyer en chef du Cadre Noir de Saumur mais aussi ancien directeur de l'Ecole Nationale d'Equitation est décédé dans sa maison de Vivy. Il avait 85 ans.


Le Général Pierre Durand et Varin (© Dominique Gautier)


Né en 1931, le Général Durand est décédé dans sa maison de Vivy remplie de trophées équestres, symboles de ses nombreuses victoires que ce soit en concours complets qu'en concours hippiques.
Après avoir été Ecuyer en Chef du Cadre Noir, « Grand Dieu » dans le langage des cavaliers, de 1975 à 1984, il avait été nommé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, directeur de l'Ecole Nationale d'Equitation (ENE). Un poste qu'il occupa de 1984 à 1988. C'est le seul homme, dans toute l'histoire de l'équitation française à avoir occupé ces deux responsabilités. Son palmarès sportif est tout aussi impressionnant : il compte deux sélections aux Jeux olympiques en concours complet et saut d’obstacles (Au JO de Rome en 1960, l'équipe de France fut couronné d'argent), plus de vingt-cinq participations en Coupe des nations, des dizaines de victoires individuelles nationales et internationales en CSO, discipline reine dans laquelle il fut aussi plusieurs fois champion de France militaire et champion du monde (en 1962).

Ecuyer mais aussi écrivain

Pierre Durand fut un ardent défenseur de l'équitation de tradition française, tant dans l'action que dans l'âme à travers notamment ses nombreux articles dans les revues équestres mais aussi ses livres, « Le Cadre Noir du Colonel Margot » aux Editions Charles Hérissay (1), « L'Equitation Française, mon choix de cœur et de raison » aux Editions Actes Sud Nature (2) ou encore tout dernièrement en 2015, « Une vie à cheval, Du Cadre noir aux équipes de France » aux Editions Actes Sud Nature (3)
Il restera aussi de celui qui était aussi Saint-Cyrien et Officier de la Légion d'honneur cette citation qui fit école : "Être homme de cheval, c'est traiter le cheval comme un autre soi-même et prétendre à la réciproque."
Sur son site internet, La Fédération Française d'Equitation "s’associe à la peine de sa famille et remercie le Général Pierre Durand pour son engagement et son investissement au service des sports équestres."

(1) Le colonel Margot fut sans conteste l'un des plus grands écuyers du Cadre Noir de Saumur. Il en a été le «grand dieu» emblématique de 1946 à 1958. Au terme de cette longue période, il lui avait redonné la qualité et le prestige dont il jouissait avant la guerre. Homme de cheval certes, Georges Margot était aussi un soldat courageux et un artiste reconnu. Son oeuvre est digne du panthéon des peintres de chevaux.

(2) Persuadé qu’à cheval on n’a jamais fini d’apprendre, le général Durand s’était refusé, jusque-là, à publier quelque traité, quelque ouvrage « définitif » que ce soit. S’il s’est finalement décidé, à l’issue d’une carrière exceptionnelle, à rassembler ses observations d’homme de cheval à la fois expérimenté et cultivé, à réunir dans ce livre – très attendu – souvenirs et réflexions, propos techniques et anecdotes édifiantes, c’est pour témoigner qu’efficacité équestre et respect du cheval sont infiniment compatibles, et pour rappeler les principes qui président à l’accomplissement et à la pérennisation de la belle équitation française.

(3) Après avoir publié un ouvrage marquant sur les grands principes classiques de l’équitation (L'Equitation Française), le général Pierre Durand se livre aujourd’hui de façon plus intime en nous racontant quels furent les chemins, les jalons et les rencontres de son impressionnante carrière.


Article du 03 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

07/10/2016 15:49:16 Commentaire de Despret

Respectueuses condoleances


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI