Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Ariane, la pomme engagée ! Lancement de la campagne 2016-2017 en Saumurois

Ce mardi 4 octobre, à l'occasion des 70 ans de l'INRA (Institut national de la recherche agronomique) et du lancement de la saison 2016 / 2017 de la pomme Ariane, chercheurs, producteurs et distributeurs avaient donné rendez-vous à la presse à Allonnes, au sein des Vergers de l'EARL Terre d'Automne de Bertrand Cornilleau et Bruno Dupont.



La pomme est le fruit le plus consommé en France. Ariane est une variété de pommes rouges produites par des agriculteurs qui misent sur la recherche et l'innovation pour utiliser le moins de pesticides possible.
Mais pas si nouvelle la pomme d'Ariane ! C'est ce qu'a retracé avec passion le Dr Yves Lespinasse, chercheur de l'INRA à Angers et père de la variété, ce mardi 4 octobre, lors du lancement de la campagne 2016-2017 : « Son histoire débute en 1943 aux États-Unis, une année terrible notamment dans l'Illinois, pour les arbres fruitiers avec beaucoup de tavelure, un champignon dont la nocivité se manifeste par des taches sur les feuilles, les branches et les fruits les rendant impropres à la consommation.
Et c'est à l'université de l'Illinois, que le chercheur et pathologiste Fred Hough, repartant de la toute première théorie de la génétique et des principes de l'hérédité biologique des caractères du moine et botaniste tchèque Gregor Mendel établis en 1865, constate que le pommier sauvage, Malus Floribunda, résiste à la principale maladie du pommier, la tavelure.
»

A la suite d'un programme d'hybridation (un croisement entre deux variétés) en 1979, le Dr Lespinasse, crée cette variété à partir de croisements naturels et donne naissance à Ariane. En 1992, François Laurens prend le relais du Dr Lespinasse (tous deux sur la photo ci-contre). Des années durant, il effectue de nombreux tests pour évaluer la tolérance aux bio-agresseurs et les qualités organoleptiques de la pomme Ariane. Et il aura fallu attendre le début des années 2000 pour que celle-ci soit mise en culture.

Ariane, la pomme engagée

Lancée en 2003, Ariane fédère désormais l'ensemble des acteurs impliqué au sein de Pomalia (pépiniéristes, producteurs et distributeurs agréés). « Ensemble, nous œuvrons à faire connaître cette innovation variétale pour mieux produire », explique Philippe Massardier, Président de Pomalia. « Dans cette optique de pomme durable et respectueuse de l'environnement, les producteurs d'Ariane s'engagent dans la démarche de vergers éco-responsables mise en avant par la filière. Innovation variétale et bonnes pratiques dans les vergers constituent ensemble une réponse pour mieux produire et mieux consommer. Au final, une démarche impliquée de production raisonnée et responsable pour une agriculture respectueuse du climat. »

L'avancée technique la plus importante des 20 dernières années

Mais qu'a-t-elle de si particulier ? François Laurens : « Cette pomme, obtenue par sélection naturelle et non par transgénèse, résiste à la tavelure. Cette résistance naturelle l'exonère d'un bon nombre de traitements phytosanitaires, ce qui en fait l'une des pommes les moins traitées sur le marché. » Bref, en véritable ambassadrice, « elle constitue l'avancée technique la plus importante ces 20 dernières années dans le monde de l'arboriculture fruitière et fruit d'un vrai travail collaboratif entre chercheurs et producteurs », se félicite le chercheur angevin. Et Olivier Maugeais, directeur marketing de Pomalia de rajouter : « Ariane allie qualité agronomique et gastronomique. Elle est très appréciée pour son goût mais aussi pour son origine terroir français. »

Lancement de la campagne 2016-2017 en Saumurois

Pour faire connaître cette « pomme-miracle », ses promoteurs ont imaginé de faire un tour de France des vergers qui, à chaque début de récolte, s'arrête dans une région de production. Et cette année, ce 4 octobre, l'étape était saumuroise, et plus exactement à l'EARL Terre d'Automne à Allonnes, chez Bretrand Cornilleau et Bruno Dupont. "Il ne faut pas oublier, que le Maine et Loire est le premier département de France producteur de pommes de France", faisait remarquer Olivier Maugeais. "Il est dommage que cela ne se sache pas assez !"
Autour d'un buffet varié et raffiné, préparé par le chef Didier Chapeau, chef du restaurant « Le Ricordeau » de l'opération « Tous au Restaurant », les convives ont pu discuter pommes climat et gastronomie, sans oublier les 70 ans que fête l'INRA cette année (1) . Car outre les attraits que lui confèrent ses particularités d'exploitation, Ariane revêt de grandes qualités gustatives et visuelles. D'une forme à l'élégante rusticité, Ariane est dotée d'une belle robe carmin, tachetée de points dorés et au goût, elle présente un riche éventail de saveurs avec un équilibre harmonieux entre le sucré et l'acidulé.

Une pomme, en revanche, difficile à cultiver

Au nombre des convives, de nombreux producteurs locaux d'Ariane. Pour Philippe Guérin, producteur à Vernoil-le-Fourrier, adhérant des Verges d'Anjou qui possède 15 hectares de verges dont 1 produit en Ariane depuis 2006, « elle présente l'intérêt de moins traiter. Mais elle est assez difficile à cultiver car sa floraison est très abondante et on doit procéder à un éclaircissage des bouquets qui exige une main-d'œuvre nombreuse. » Et de rajouter : « Et le principal frein à sa commercialisation est sa taille : obtenue par un croisement avec un pommier du Japon, à très petites pommes, Ariane conserve dans ses gènes la trace de cette origine et ce sont des fruits d'un calibre assez réduit et pas suffisamment valorisé. Or, pour le moment encore, les consommateurs se tournent plus facilement vers des gros fruits. Et pour tendre vers de plus gros calibres, nous sommes obligés de les travailler à la main. Elle est donc plus chère à produire et à l'arrivée plus chère sur les étals. Nous avons vraiment besoin qu'elle soit plus connue si nous voulons perdurer sur cette voie et pouvoir obtenir des revenus complémentaires. » Ce qui fit dire à Philippe Massardier qu'« au regard d'un revenu qui n'est pas toujours au rendez-vous, pour produire Ariane, il faut des producteurs motivés. Mais Ariane on y croit, il faut que les producteurs restent motivés, de la même façon que les distributeurs ! »

Ariane, la 100% française

Et Bruno Dupont, un des hôtes du jour mais également Président national d'Interfel, l'interprofession des Fruits et Légumes de conclure : « Nous sommes en recherche permanente de lien entre les chercheurs et les consommateurs. Mais il faut du temps pour concrétiser du verger à l'assiette ! » Et Bruno Dupont se réjouit que son exploitation ait été une des pionnières : « Nous avons, il y a plus d'une dizaine d'années, fait le pari de l'avenir en misant sur cette variété. » L'EARL Terre d'Automne, ce sont 250 hectares d'exploitation, 80 en vergers avec 12 variétés, dont 5 hectares en pommes d'Ariane. Aujourd'hui Ariane la 100% française est produite aux 4 coins de la France : Gascogne et Gutenne, Poitou, Anjou et Maine en passant par le Berry et en redescendant les coteaux du Lyonnais pour finir en Languedoc.

(1) L'Institut national de la recherche agronomique (INRA) est un organisme français de recherche en agronomie fondé en 1946, actuellement présidé par Philippe Mauguin (qui succède à François Houllier depuis le 27 juillet 2016), ayant le statut d’Établissement public à caractère scientifique et technologique (EPST), et sous la double tutelle du ministère chargé de la Recherche et du ministère chargé de l’Agriculture. Premier institut de recherche agronomique en Europe et deuxième dans le monde en nombre de publications en sciences agricoles et en sciences de la plante et de l'animal, l'INRA mène des recherches finalisées pour une alimentation saine et de qualité, pour une agriculture durable, et pour un environnement préservé et valorisé.


Article du 04 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :

05/10/2016 09:25:00 Commentaire de Anthony

Petites fautes lourdes de sens : "Les Verges d'Anjou" et "cultivateur de verges". Ne serait-ce pas "vergers" ? :)


13/10/2016 13:30:18 Commentaire de DURANTON Lucienne

je viens de manger une pomme ARIANE.C\'est vraiment la discription que vous en faites (sucrée...) Pour le moment elles sont assez petites, mais je peux vous dire qu\'elles ne sont pas tâchées, ni véreuses, seulement piquées par les oiseaux !! Je suis très contente de cet investissement. Nous avons acheté ce pommier il y a 2 ans


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI