Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Une stèle pour les déportés juifs de Chênehutte

En 1933, quinze membres d’une même famille juive allemande se réfugient à Chênehutte. Arrêtés par les gendarmes français en 1942, il sont conduits dans des camps. Un projet éducatif du Lycée Saint Louis a abouti à l'élévation d’une stèle à la mémoire de ces 17 personnes déportées.



En 2014, Isabelle Ville et Yann Mottais, deux professeurs d'histoire utilise un PAE, Programme d’actions éducatives, mis en place conjointement par la région des Pays de la Loire et le rectorat de l’académie de Nantes pour permettre à leurs élèves de s'immerger au coeur de l'histoire. Les élèves de Première et de Terminale ont travaillé d'arrache-pied pour reconstituer l'histoire de cette famille oubliée du petit village des bords de Loire. En 2015, les élèves se sont déplacés deux jours en Pologne à Auschwitz pour remonter le temps d'un funeste passé.

Une stèle pour aboutissement

Ce projet éducatif aura permis de laisser une trace à Chênehutte. Une stèle citant les membres de cette famille a été inaugurée dimanche 9 octobre par le maire Benoît Lamy, entouré d'élus, des professeurs et élèves qui ont mené le projet.


Article du 10 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


11 commentaires :

10/10/2016 17:58:15 Commentaire de bernadette fourré-jousselin

merci pour ce devoir de mémoire, nous qui avons connu les horreurs de cette période,vous adressons nos remerciements, ce travail a du vous montrer la souffrance de tous ces gens, qui n'ont pu échapper aux barbares.Hélas la leçon n'a pas servi , on continue de tuer partout dans le monde


10/10/2016 18:52:37 Commentaire de Sylvie B.

Le destin de cette famille allemande m'avait touchée lorsque j'avais entendu parler de leur déportation. Peut-on se procurer les documents rédigés par les élèves sur cette famille afin que l'on puisse prendre connaissance de leur travail de mémoire ?


10/10/2016 20:21:15 Commentaire de ymottais

Merci pour cet article qui rend compte du travail de nos élèves, des jeunes qui nous donnent envie de croire en l'avenir. Je voulais juste rajouter que ce travail a pu être mené également grâce à l'assistance très précieuse de Franck Marché, un spécialiste de l'histoire de la situation des communautés juives du Saumurois pendant la Guerre. Lui-même et d'autres personnes avaient déjà effectué des recherches sur cette famille et nous ont soutenu dans notre projet. Le Mémorial de la Shoah a eu un rôle fondamental également. Quant à la municipalité de Chênehutte elle a été d'une grande ouverture sur le projet et s'est impliquée à 100% ! Merci à tous. PS : les panneaux d'expo des élèves sont au lycée saint louis mais peuvent éventuellement être empruntés. Sinon, la mairie va les avoir sur place réduit dans un document sous forme d'un livret pour les visiteurs qui souhaiteraient en savoir plus. Monsieur Marché a également réalisé d'autres panneaux explicatifs.


11/10/2016 07:41:36 Commentaire de 1789

Ahhh mémé, et oui depuis que tu as connu la chasse aux dinosaures les attaques de diligences la guerre de 100 ans 1870,1914, 1945. Ahh mémé pas la peine de lui mettre un euro dans la main pour qu'elle nous relate ces exploits de guerre. Bientôt mémé et moise sur le kiosque.


11/10/2016 10:25:00 Commentaire de ymottais

Excusez-moi "1789" mais quel est votre propos au juste ? Je ne comprends pas où vous voulez en venir ?


11/10/2016 12:11:08 Commentaire de tchernobill

Il y avait-il donc des dénonciations à Chênehutte ? Faut aussi mettre ça dans les mémoires §


11/10/2016 15:18:59 Commentaire de La vie en contemporaine en face....

Plutôt que de battre notre coulpe tout affaires cessantes sur cette abomination, ne serait-il pas plus pertinent d'enseigner à la population et surtout aux enfants que ça continue toujours aujourd'hui, mais que c'est banalisé (pour rester dans l'actualité: la Syrie, mais vous vous souvenez certainement de Toutsi et des Outou (ou rien) en 95, et il n'y a pas eu qu'eux... Alors: "Basta les méa coulpas à deux balles..." OUI les Juif en ont chié il y a 60 ans, mais combien de populations exterminées depuis?" Il serait temps de mettre à jours les compteurs...


11/10/2016 15:40:11 Commentaire de ymottais

Non non, à priori pas du tout de dénonciations. Les membres de cette famille vivaient dans la région depuis plusieurs années et leur adresse était tout-à-fait connue des autorités. Les forces de l'ordre qui menaient les rafles n'ont eu qu'à les trouver chez eux.


11/10/2016 16:49:57 Commentaire de ymottais

Ce n'est pas parce que l'on parle de la Shoah qu'on ne parle pas des problèmes actuels et notamment des migrants. L'un n'exclut pas l'autre bien au contraire...Et justement, si vous relisez bien l'article dans Ouest France il est question de la réflexion des élèves sur le sort des populations persécutées actuellement et sur le sort des migrants.


12/10/2016 20:46:39 Commentaire de Librio

Franck Marché a écrit un livre, n'est-il pas ? Si un internaute pouvait nous aider à se le procurer....en vente en librairie,, directe ? Merci!


07/11/2016 13:42:51 Commentaire de Franck Marché

Ces réflexions de personnes très sensibilisées par le problème de la mise à l'écart dans la société bien pensante de l'Étranger, de l'Autre qui n'est pas de chez "vous", heureusement sont bonnes à entendre. L'événement de la Shoah est un événement qui concerne tout le monde. Ce n'est pas la disparition de quelques millions de personnes qui reste essentielle. C'est la mise en action, les procédés, la stratégie,l'industrialisation de cette extermination. Qu'un peuple civilisé ait pu suivre un dictateur, applaudir à la propagande d'un tel régime, ça existé sous tous les trop piques. L'histoire locale s'étend souvent à l'histoire européenne voire mondiale. Nous demandons pas aux populations de méa culpa (sans S) . mais n'oublierons pas ceux et celles qui , sous prétexte qu'ils appartenaient à une communauté, ont été chargé dans des wagons à bestiaux, conduits à l' abattoir par des créatures humaines. Nous n'oublierons pas ceux qui n'ont pu accomplir leur vie: une grand-mère , une femme, un enfant un adolescent. Mais cela ne nous regarde pas que nous seulement. Peut-être que si les coupables administratifs n'avaient pas été soigneusement amnistiés en 1945; que si la vérité avait été dite à ce moment-là, nous ne serions pas obligés actuellement à mettre les points sur les I. Vous, les "bons" juges, qu'avez-vous fait pour empêcher l'extermination d'autres peuples ? Nous n'avons agi que pour rendre un nom qui avait été effacé et remplacer par des chiffres. Les jeunes et leurs professeurs ont travaillé en toute indépendance d'esprit. Ils sauront en temps voulu s'exprimer pour que ces abominations ne se reproduisent plus


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI