Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Premier Job Dating du Saumurois : un essai transformé

Ce mardi 11 octobre avait lieu la toute première édition du Job Dating du Saumurois organisé par la Maison de l'Emploi Saumur Loire Vallées d'Anjou (MDESLVA) et l'Agence de Développement du Grand Saumurois (ADGS), désormais réunies sous la même enseigne. Et dès 10h, ouverture des guichets des premiers entretiens dans la salle trop petite des Hauts-Quartiers, il y avait foule, avec un public totalement hétéroclite venu solliciter les 40 entreprises et structures présentes.



« Bienvenue au Job Dating du Saumurois, notre premier grand rendez-vous conjoint en matière d'emploi au service des entreprises et des personnes en recherche depuis que nous sommes réunis », accueillir de concert à 10h Jean-Michel Marchand, Président de la Maison de l'Emploi et Aloyse Wagener, Président de l'Agence de Développement. À leurs côtés, Guy Bertin, Président de Saumur Agglo, principal financeur, avec l'État et la CCI 49, des deux structures qui partagent désormais la même direction. Car comme ils l'avaient déjà déclaré lors de la rencontre de lancement de l'opération avec les entreprises partenaires le 5 octobre dernier, « notre objectif commun est bien d'être des facilitateurs pour répondre aux besoins et attentes des entreprises de notre territoire, mais aussi pour les habitants en recherche d'emploi et/ou de formation. » (relire notre article du 06/10/2016).

280 pré-inscrits mais une fréquentation bien supérieure

Et à peine les portes s'ouvraient que des dizaines de personnes s'engouffraient dans cette salle des Hauts Quartiers, quasi trop petite pour le rendez-vous. Car en cette journée, 280 personnes étaient pré-inscrites sur la plateforme ouverte à cet effet, plus d'une centaine de rendez-vous étaient programmés avec les représentants des 40 entreprises et structures présentes. « Mais nous allons aller bien au-delà en termes de fréquentation. Notre plancher était à 200, notre plafond à 400, nous allons exploser les chiffres », relatait, une heure après le lancement Cécile Macquet, chargée de mission à la Maison de l'emploi et instigatrice de la manifestation. Et d'expliquer : « De fait, on note la venue de très nombreuses personnes non-inscrites qui ont eu connaissance de la manifestation soit par la presse, soit par l'affichage, soit encore via leurs conseillers dans les structures de recherche d'emploi et qui n'ont pas forcément compris le processus de la pré-inscription. Mais ce n'est pas très grave, nous ferons mieux en termes de communication la prochaine fois et de toute façon, toutes les personnes seront reçues dès lors qu'elles sont là.»

Un visitorat très hétéroclite

Mais qui étaient les visiteurs ? Jeunes et moins jeunes, pré-inscrits ou non, mais tous avec des objectifs clairs : rechercher un emploi ou juste venir rencontrer des entreprises ou des structures de l'emploi.
Pour Alain, 51 ans, tapissier-décorateur de formation ayant travaillé entre autres plus de 22 ans chez Dalsouple, demandeur d'emploi depuis plus de 3 ans, des échanges qui furent positifs. « Je ne m'étais pas inscrit, c'est mon conseiller aux Jardins du Coeur qui m'en a parlé. Et en l'espace de 20 minutes, j'ai pu rencontrer 3 entreprises dans le secteur du végétal (NDLR : Agrival, CNPH et Actual), secteur vers lequel je souhaite aller. J'ai eu de très bonnes touches, maintenant j'en attends du positif. Je pense que cela devrait aller dans le bon sens. Quoi qu'il en soit, j'ai été très bien reçu, le contact direct avec l'entreprise, c'est quand même beaucoup mieux que par téléphone. Je trouve juste dommage que cela soit trop court , mais j'attends des entretiens. »
Pour Amanda, 20 ans, CV en mains, secrétaire de formation et en recherche d'emploi après une grossesse, ce Job Dating est une excellente opportunité. « Je ne m'étais pas pré-inscrite et suis venue spontanément après avoir vu des affiches. J'ai quand même réussi à avoir un entretien très intéressant avec une société de vêtements pour femmes et enfants qui cherche à s'implanter en Saumurois. »
Pour Carine, saumuroise de 42 ans, ayant travaillé 7 ans chez Castel et depuis 18 mois au chômage, « c'est la première fois que j'assiste à un Job Dating. J'en ai été informée par mail par Pôle Emploi, mais j'avoue que je suis un peu perdue. C'est bien, mais cela manque un peu d'organisation ! »
Et encore cette visiteuse que l'on n'attendait pas forcément, Catherine Wingeier, présidente de l'antenne de la Croix Rouge de Saumur : « Après le décès de mon époux en 2015, militaire de carrière, j'ai eu besoin de revenus complémentaires. Je suis donc inscrite à Pôle Emploi depuis août 2016 et ai eu vent de ce Job Dating. Je me suis pré-inscrite et viens voir si je peux trouver dans les secteurs médical ou scolaire.»

Des offres, mais aussi des graines pour l'avenir

Du côté des entreprises et structures de l'emploi, elles étaient au nombre de 40 présentes, offrant 65 postes inédits à pourvoir, sans compter les portefeuilles des agences d'intérim également présentes. Pour Marlène Gourbilleau, du groupe Captain Tortue, groupe de vente à distance de vêtements pour femmes et enfants implanté à Aix-en-Provence, ce Job Dating est une opportunité : « Nous souhaitons monter une équipe dans le secteur saumurois. J'ai pris contact avec Cécile Macquet pour travailler ensemble sur le recrutement. Elle m'a proposé d'être présente aujourd'hui. L'idée m'a séduite, je suis là et j'ai une liste de rendez-vous au regard des profils recherchés : des femmes dynamiques et motivées ! »
Marie Wassor, pour le compte du groupement d'employeurs dans le secteur de l'industrie végétale, AGRIVAL, « j'ai été sollicité par la Maison de l'Emploi. Et outre le fait que nous ayons une dizaine de postes en CDI à pourvoir (ndlr : chauffeurs poids lourds, manutention, caristes, préparateurs de commande), l'idée était aussi de nous faire connaître afin que les personnes en recherche franchissent le pas de notre structure.»
Idem pour la société Premier Tech, spécialisée dans les substrats de culture et implantée à Vivy (ex Faliénor). « Nous sommes en phase d'extension et de recrutement, » explique Véronique Garry. « Même si je pense que nous ne trouverons pas forcément les profils recherchés ici (ndlr : notamment un chef de projet ERP), l'important pour nous c'est de travailler pour l'avenir et donc de prendre des contacts, mais aussi de faire connaître l'entreprise et le groupe. » (ndlr : Premier Tech, groupe canadien qui a racheté l'entreprise Faliénor en 2013 – relire notre article).
Et au nombre des recruteurs, également l'armée de terre ou encore le 2ème régiment de Blindés basé à Fontevraud. De fait, aujourd'hui au regard de la conjoncture, l'armée recrute. « Au niveau national, ce sont 15 000 à 16 000 postes annuels, soit dans l'active, c'est-à-dire le métier de base de soldat sans qualification particulière, soit sur des postes qualifiés, tels la mécanique, la cuisine ou encore le secrétariat. Et via une opération telle que celle-ci, si le Web marche très bien, au moins cela nous permet de rencontrer les personnes. »

Une opération qui ne s'arrête pas là


Au final 300 inscriptions ont été comptabilisées sur la plate-forme dédiée, plus de 400 visiteurs ont franchi le seuil et 62 entreprises étaient en ligne. Et Cécile Macquet, à l'issue de la journée de se féliciter de cette première : "Après un tour de table des entreprises présentes, une vingtaine de contrats en perspective sont à relever, avec des recrutements derrière. Certes, cela ne s'est pas fait durant la journée, mais des entretiens ultérieurs sont prévus." Et de continuer : "Tout l'intérêt de ce Job Dating, c'est que cela ne s'arrête pas là, il y a un effet de réseau et il y aura sans nul doute de l'after enre la Maison de l'Emploi et les partenaires." Et celle qui est fraichement arrivée en Saumurois en provenance de la région parisienne de conclure : "C'est tout l'avantage d'un Job Dating de petite taille : c'est plus facile d'assurer un suivi et de connecter les gens, ce qui est, nous Maison de l'Emploi est notre rôle."
Alors à n'en pas douter, le Job Dating en Saumurois ne sera pas une "One Shot". Et avant une prochaine édition, rendez-vous est donné aux Rencontres de l'Emploi et de la Formation, le 31 mars prochain à Saumur.


Article du 11 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


4 commentaires :

11/10/2016 21:30:19 Commentaire de Christophe

Bonne idée, de faire rencontrer des demandeurs d'emploi et des employeurs! Quelle chance de pouvoir compter sur cette association, la maison de l'emploi, qui pallie à l'absence de l'organisme dont c'est la mission : POLE EMPLOI! Absents de tout, absent des entreprises (je suis bien placé pour en parler, je dirige une grande entreprise Saumuroise, et à ce jour je n'ai jamais été contacté par eux! Quelle honte!), absent aussi au niveau des personnes en recherche d'emploi...Que s'est-il passé chez POLE EMPLOI depuis quelques années? Combien ça coûte, tout ça? Quel gâchis! Merci à la MAISON DE L'EMPLOI, aux élus, obligés de pallier à ce vide! On devrait confier cette mission de "service public" à d'autres!


12/10/2016 10:18:16 Commentaire de Nat de breze

Très bonne idée pour cette journée voir même demi-journée pour certaines entreprises. Beaucoup de monde et c'est bien là le problème! Nous constatons lors de ces rencontres que le bassin Saumurois est vraiment sinistré et dans tous les secteurs. J'ai trouvé que la salle était trop petite et donc très bruyante.. Et ce manque de place gênait pour les entretiens et manquait de discrétion. Les élèves du Lycée Jean Bertin étaient très à l'écoute de nos questions pour les plannings et pour les inscriptions. Merci! Il faudrait organiser ces rencontres 2 fois l'année et dans des salles beaucoup plus grandes, il n'en manque pas dans le saumurois!!!!! Et prévenir tous les professionnels de ses rencontres car il y en avait bien trop peu!


12/10/2016 17:30:25 Commentaire de Retraité

C'est un très bon début et surtout une très bonne initiative , mais il est très regrettable que ce soit la maison de l'emploi qui est le déclenchement . Que fait pole - emploi ? ( organisme rémunéré par les cotisations employeurs-salariés ) !!!! Ou passe l'argent ? Il serait utile de rendre des comptes de l'utilisation des subventions .


12/10/2016 20:48:16 Commentaire de Jean

Ne tapez pas sur Pôle emploi, qui a fait récemment d'énormes progrès en moyenne, qui s'expriment par de bien meilleurs "taux de satisfaction". J'ai été parfaitement reçu et conseillé à Saumur...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI