Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur et Doué-la-Fontaine prêts à accueillir 60 migrants en provenance de la jungle de Calais

Dans les prochains jours, le Maine-et-Loire accueillera plusieurs dizaines de migrants en provenance de Calais. Cet accueil s’inscrit dans la logique de solidarité nationale dans la mise en œuvre des engagements européens de la France et la recherche d’une solution durable au campement de Calais. En Maine-et-Loire, 4 villes ont été identifiées pour accueillir un nouveau CAO (Centre d'Accueil et d'Orientation), accueillant des migrants de façon transitoire. En Saumurois, 60 places sont ainsi mises à disposition sur Saumur et Doué-la-Fontaine.


La jungle de Calais doit être vidée.


« L’accueil des réfugiés ou des demandeurs d’asile venant de pays où ils sont persé­cutés doit être réalisé dans la dignité . L’objectif est de mettre à l’abri ces personnes accueillies en France, le temps que leur situation soit examinée avec soin, et dans des délais qui ont été réduits », voilà pour la volonté gouvernementale. Et c’est dans cet objectif que l’État a réalisé un effort important pour identifier et finan­cer de nouvelles capacités dans des centres d’accueil et d’orientation (CAO) qui permettent, pendant le temps nécessaire à l’instruction de leur situation administra­tive, de mettre à l’abri les migrants et de leur assurer un accompagnement associatif en matière linguistique, sanitaire ou sociale.

Une solution durable pour les migrants de Calais

Plus de 7 000 migrants sont présents sur le campement de Calais. Ils y vivent dans des conditions misérables et cette situation crée des tensions sur l’ordre public insupportables pour la population locale.
L’augmentation des capacités d’accueil vise également à mettre en oeuvre une so­lution durable et digne au campement de Calais. Au regard des directives gouvernementales, il n'apparaissait « pas juste que Calais soit seule face à ce défi. Cet effort relève de la solidarité nationale, grâce à la mise en oeuvre d’une politique responsable et cohérente d’accueil et de mise à l’abri des de­mandeurs d’asile dans des structures réparties sur l’ensemble du territoire national. »
Le Gouvernement a donc décidé de régler cette situation en poursuivant les objectifs sui­vants : assurer la sécurité des Calaisiens, maintenir l’ordre public et préserver, pour les migrants, des conditions d’accueil humanitaire acceptables.
Depuis un an, environ 5 500 migrants ont ainsi été pris en charge dans 164 centres d’accueil et d’orientation, répartis dans 80 départements. 90% d’entre eux ont dé­posé une demande d’asile en France.
Dans le même temps, une politique active d’éloignement de ceux qui sont en situa­tion irrégulière et ne relèvent pas de l’asile en France est mise en œuvre. Parce que la politique conduite est équilibrée, entre tradition d’asile et fermeté, depuis le début de l’année 1 300 éloignements ont été réalisés depuis Calais.

Le dispositif pour vider la jungle Calaisienne : les CAO (Centre d'Accueil et d'Orientation)

Ce vendredi 14 octobre, la Préfète de Maine-et-Loire, Béatrice Abollivier, au cours d'un point presse, a évoqué l'accueil local des différents publics de migrants depuis le début de la crise migratoire exceptionnelle de 2015 et notamment les Centres d'Accueil et d'Orientation (CAO). Et de rappeler en préalable : « Le Maine-et-Loire dispose déjà de solutions d'hébergement pour accueillir les différents statuts de migrants, les migrants de droit commun, les migrants "relocalisés", les réfugiés "réinstallés", les migrants en provenance de Calais et hébergés en Centre d'Accueil et d'Orientation. » (1) Et de continuer : « La volonté gouvernementale est de vider la jungle calaisienne. Ainsi donc, ces centres d'accueil sont des sas, ils n'ont pas vocation à être pérennes et n'accueillent que les migrants qui ne sont pas volontaires. Ils ne proposent qu'un hébergement temporaire, mais surtout un accompagnement très social au niveau des démarches des migrants et parfois médical. Au bout de quelques semaines, certains migrants partent d'eux même, d'autres qui ne savaient pas forcément qu'ils avaient déjà le statut de réfugiés, se tournent vers le droit commun et intègre la société française. Pour d'autres qui ont de la famille en Angleterre, il s'agit de travailler à leur regroupement familial. Enfin, il y en a qui deviennent demandeurs d'asile et donc sont réorientés vers d'autres structures d'accueil. » Ainsi, depuis près d’un an, 164 Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) ont été mobili­sés sur le territoire national, dans 80 départements, et environ 5 500 personnes ont pu y être orientées, sur la base du volontariat. Elles y ont trouvé un endroit digne, avec un accompagnement sanitaire, social et administratif pour entreprendre leurs démarches.

4 nouveaux centres en Maine-et-Loire dont 2 en Saumurois

Quatre nouveaux sites ont été identifiés en Maine-et-Loire pour accueillir un CAO de migrants dans les prochaines semaines. Deux sites sont au sein des centres AFPA d’Angers et Doué-la-Fontaine, de 40 places chacun. Cette implantation s’organise dans le cadre d’une convention natio­nale, signée entre le Ministère de l’Intérieur et la direction générale de l’AFPA. Un autre site est situé à Segré, au sein de l’ancien hôpital désaffecté, d’une capacité envisagée de 40 places. Enfin, 20 places ont été identifiées dans des appartements à Saumur, mis à disposition par Saumur Habitat. Chacun de ces sites sera régulé, organisé et accompagné. Régulé, car le nombre de personnes accueillies ne dépassera jamais la capacité maximale du centre. Organisé, car n’y seront accueillies que des personnes orientées par l’État et ses opérateurs. Accompagné, car des acteurs associatifs seront mobilisés pour accompagner ces personnes dans leurs démarches et faire en sorte qu’elles ne soient pas livrées à elles-mêmes. L’accueil de ces migrants se fera sur un temps limité, entre l’automne 2016 et le printemps 2017.

Une action concertée

« En fait, au départ, la mission de la préfecture de Maine-et-Loire fut d’effectuer un travail de recense­ment des capacités d’accueil et d’en évaluer la faisabilité technique, sachant que c'est l’État qui prend en charge financièrement le fonctionnement de la structure,» a expliqué Béatrice Abollivier. « Un dialogue avec les élus a été établi en aval de ce travail de recensement.» Et de continuer : «Les AFPA ont été les premiers identifiés au regard d'une convention nationale. Concernant les appartements de Saumur, s'ils ont été identifiés au titre de centre d'accueil, c'est que les chiffres de relocalisés étaient au final moins importants qu'attendus. Dès lors, le nombre de logements proposés par la ville de Saumur était bien supérieur aux besoins. C'est ainsi, qu'en accord avec le Maire de Saumur, nous les avons identifiés à des fins de CAO. En plus, le dispositif d'accompagnement social sur Saumur est d'une très grande qualité. » Quoi qu'il en soit si des arrivées sont prévues dans les 8 à 15 prochains jours, elles seront étalées et priorisées : « Dans un premier temps, ce seront les AFPA d'Angers et Doué-la-Fontaine, au regard de la convention nationale, puis l'ancien hôpital de Segré et en dernier lieu, les appartements de Saumur, ces derniers nécessitant plus de logistique d'accueil.» Et de conclure : « Nous ne maîtrisons pas ni le calendrier ni le nombre d'arrivées. Nous sommes en position d'attente, l'important était d'être prêt, c'est ce qui nous était demandé. »

(1) les catégories de migrants :

- L’accueil traditionnel : Après avoir enregistré leur demande en préfecture, et pour ceux qui ne peuvent prendre en charge leur séjour, les ressortissants étrangers sont susceptibles d’être hébergés, en fonction de leur vulnérabilité, en centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA), en accueil temporaire du service de l’asile (ATSA) ou en héberge­ment d’urgence pour demandeurs d’asile (HUDA). Ces solutions d’hébergement, organisées par des associations identifiées, financées par des crédits d’État, sont couplées à un accompagnement social et administratif adapté. Pendant cette pro­cédure, les demandeurs d’asile perçoivent l’allocation pour demandeurs d’asile, dont le montant dépend de la situation familiale, et sont suivis par l’office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).
À l’issue de cette procédure d’environ une dizaine de mois, et dans l’hypothèse d’une décision favorable de l’office français pour la protection des réfugiés et apa­trides (OFPRA), les demandeurs obtiennent le statut de réfugiés, et peuvent alors séjourner durablement dans notre pays. Ils quittent les structures d’hébergement provisoire dédiées aux demandeurs d’asile et se logent dans des conditions de droit commun. Ils bénéficient d’un accompagnement grâce à la conclusion d’un contrat d’accueil et d’intégration avec l’OFII. Cet accompagnement comporte notamment un module d’enseignement linguistique.
Dans l’hypothèse d’une réponse négative de l’OFPRA, et sous réserve d’un éven­tuel recours devant la Cour nationale du droit d’asile, les personnes déboutées doivent quitter la structure qui les héberge. Ils ont alors vocation à être reconduits à la frontière.

- La relocalisation : Compte tenu de la situation migratoire internationale exceptionnelle, un dispositif spécifique a été mis en place depuis novembre dernier afin d’accueillir les réfugiés en besoin mani­feste de protection, arrivés en grand nombre en Grèce et en Italie. Enregistrés dans ces deux pays lors de leur passage dans des centres de premier accueil (“hot spots”), après un entretien avec un officier de protection de l’OFPRA auprès duquel ils expriment leur volonté de demander l’asile en France, ils sont acheminés vers 6 plateformes régionales, dont lune en région nantaise.
Demandeurs d’asile, ils ont les mêmes droits et devoirs que ceux relevant du droit commun, mais bénéficient d’une procédure accélérée de l’OFPRA, qui statue dans les quatre mois après leur arrivée.
Une fois le statut de réfugié obtenu, les intéressés quittent le lieu d’hébergement pour demandeurs d’asile et rejoignent un logement pérenne, soit dans le département, soit à l’extérieur du département. Sur ce point, le travail de recensement commencé en octobre dernier auprès des maires de Maine-et-Loire a permis de mobiliser un nombre conséquent de logements. Ils ont été progressivement utilisés, en fonction des besoins : il a notamment été privilégié les logements situés dans des zones couvertes par les associations, ou à proximité d’infrastructures médicales ou hospitalières. En Maine-et-Loire, il sont au nombre de 65, Erythréens, Syriens ou Irakiens hébergés en provenance de Grèce ou d’Italie.

- L’accueil de réfugiés « réinstallés » : Certains bénéficiaires d’une protection internationale ont déjà obtenu le statut de réfugié et séjournent, quelquefois dans des camps, en dehors de leur pays d’origine. Ils sont pris en charge par le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR). La France s’est engagée à en accueillir. Ils sont alors orientés directement par la plateforme nationale de la délégation interministérielle à l’hébergement et au logement (DIHAL) vers des logements pérennes. Déjà détenteurs du statut de réfugié, ils ont vocation à s’insérer durablement, ont accès au marché du travail et aux aides sociales de droit commun. 16, c'est le nombre de Syriens en provenance de camps de réfugiés au Liban, en Jordanie ou en Turquie accueillis en Maine-et-Loire dans des logements pérennes.

- L’accueil des migrants venus de Calais : Les migrants souhaitant rejoindre le Royaume-Uni sont installés à proximité de Ca­lais et de Grande Synthe dans des conditions sanitaires et sociales extrêmement dégradées. Afin de ménager pour ces personnes un temps de réflexion propre au ré-examen de leur projet de vie, des centres d’accueil et d’orientation (CAO) sont mis en place depuis une année. Gérés par des associations, financés par des cré­dits d’État, ils permettent aux personnes ainsi hébergées de retrouver un équilibre, et, pour un temps donné, d’examiner les choix qui s’offrent à elles. A l’issue de cette période de réflexion, si le choix de la demande d’asile est retenu, les migrants sont transférés vers les dispositifs d’hébergement pour demandeurs d’asile (cf supra) et accompagnés pour la constitution de leur dossier à l’OFPRA. Dans l’hypothèse inverse, ils ont vocation à être reconduits à la frontière. Depuis l'ouverture du 1er CAO en Maine-et-Loire, 81 migrants en provenance de Calais ont été accueillis, dans un premier temps à l'AFPA d'Angers, transféré début juillet à celui d'Avrillé.


Article du 14 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


35 commentaires :

14/10/2016 17:33:06 Commentaire de Bernard

Nos gouvernant de tout poils nationaux et locaux s'entête à vouloir nous imposer ces gens au lieu de prendre en compte la misère de milliers de Français travailleurs ou retraité logés dans des condition indigne. Nous savons maintenant ce qu'ils nous restent à faire lors des élections de 2017 et après.


14/10/2016 17:49:33 Commentaire de Mercipour eux

Ce ne sont ni les dirigeants locaux, ni les dirigeants nationaux qui imposent "ces gens". Ce sont les guerres. Des guerres qui tuent hommes, femmes, enfants, sans distinction. Des guerres qui trouvent la puissance de leurs armements dans les entreprises qu'elles enrichissent, dont certaines françaises. a France a une très ancienne tradition de terre d'accueil et il est triste de lire certains commentaires. Certes, ce n'est pas forcément facile d'accueillir ces familles en détresse ; certes, ça demande un peu de compassion ; certes, ça demande à tous de sortir nos têtes de l'égoïsme dans lequel notre société nous incite à vivre mais tout ceci devrait être tellement naturel dans le pays qui reste celui du siècle des Lumières. Mais qui sait encore ce que fut, ce qu'est, le siècle des Lumières ?


14/10/2016 17:55:49 Commentaire de Gilles_D

Envoyer aux 4 coins de la France des gens qui n'ont pour seule volonté que de passer de l'autre coté de la mer vers la G.B pas sur que ce soit une bonne idée !De ce fait, pas sûr non plus qu'ils restent là où on les envoie !


14/10/2016 18:00:11 Commentaire de alinea

Je ne croirais à la générosité de nos dirigeants que quand ils accueilleront des migrants chez eux. Pourquoi les 1300 mineurs de Calais sont -ils empêcher de rejoindre leur famille en Grande Bretagne?


14/10/2016 18:18:56 Commentaire de Philo

Parce que la GB n'en veut pas, Alinea, et qu'avec le Brexit il n'y a aucune raison que les choses s'améliorent. M.Sarkozy a signé les accords du Touquet qui empèchent les migrants de franchir la Manche...alors voilà maintenant aux Français de se débrouiller. Mais on en a vu d'autre, on va tous se retrousser les manches, leur apprendre le Français, les aider à s'intégrer (comme on aimerait qu'on nous aide si nous aussi on était dans la panade) au lieu de crier sans cesse sur l'Etat, sur les Migrants, sur Pierre, Paul, Jacques, on s'évitera un ulcère et le matin on pourra se regarder dans la glace...............


14/10/2016 18:20:17 Commentaire de Folcoche

Bravo ! Il y a des villages dépeuplés qui sont très contents d'accueillir des réfugiés. En Suède ils ont 4 points de croissance grâce à l'immigration. Je préfère avoir un voisin syrien qu'un voisin facho.


14/10/2016 18:44:06 Commentaire de On déplace un problème de grande empleur

Bien sûr que les guerres sont à l'origine de cette ruée vers calais avec dans le seul but de franchir vers la GB. Mais rien à été fait depuis trop longtemps et le mot "jungle" parle de lui même, la jungle est immense et bien réelle pour les habitants de Calais, trop lassés des délégations Officielles de beaux parleurs. Aujourd'hui on assiste à une "passe à l'aile" avec une patate chaude vers les régions et les communes.On va vider la jungle pour l'éparpiller dans les "petites forêts" de toute la France, moins visible, moins ciblée, moins médiatisée,MAIS ce sera tout aussi ingérable. Cachons la misère sous le paillasson et que les communes se débrouillent. Si les moyens ne suffisent pas, on se servira dans notre porte monnaie, je suis surpris qu'il n'y ai pas encore une contribution sociale spéciale accueil des migrants sur nos bulletins de paie.Oui ces hommes et ces femmes sont là, ce sont des êtres humains, mais beaucoup de nos retraités vivent avec des faibles pensions, guère plus élevées que 2 RSA.Les aides, ils n'osent même pas en demander.Mes parents âgés se sont vu refuser un appartement à Saumur que nous avions souhaité pour un rapprochement Familiale (afin de les avoir à nos côtés) et bien d'autres certainement..... Le gouvernement laisse un bel héritage aux communes, quel tristesse...


14/10/2016 19:20:08 Commentaire de LASALLE

@folcoche : En Suède ils ont 4 points de croissance grâce à l'immigration? Merci de nous préciser ces chiffres et notamment la cause de cette croissance? Si c'était vraiment le cas, et j'en doute très fortement, la France devrait déjà être à 10 points et en prévision de 15! La vérité est que la Suède est au plein emploi et donc peut sans problème faire de l'accueil. Donc bien d'accord de les accueillir et c'est normal mais du travail pour tous avant.


14/10/2016 20:57:03 Commentaire de Nini

Je trouve cela deguelasse de la part de saumur loire habitat de pouvoir les héberger alors que ceux qui son dans la précarité ou bien mal logée on les laisse comme sa et que l'on a aucun droit et le droit à rien et la seule chose qui répond vous êtes famille nombreuse il ya. Rien et les immigrants eux se pareil et il trouve bien franchement je trouve cela aberant de voir sa que bcp accueiller le Maine et loire alors kil peuve même pas reloger les personnes qui son la depui plusieur années je comprend que les immigrer on bsoin mais nous on sera dans leur cas il leur ferai chez eux dans les pays et région ils le ferai comme on les aide je pense pas donc on va le monde quand il peuve rien à faire à ceux qui son la et kil aider les personnes immigrer on se le demande!!!


14/10/2016 21:23:46 Commentaire de lucide

je suis interpelée par le titre de votre article: Saumur prêt à accueillir 60 migrants...ok ,mais c'est qui "saumur??"le maire et son conseil municipal sans débat? Les saumurois par consultation démocratique? flou artistique. Le plus honnête serait de dire que, de son bureau, Monsieur Marchand et son équipe sont prêts à accueillir des migrants parce que personnellement on ne m'a rien demandé


14/10/2016 21:38:43 Commentaire de grincheux

En pleine désillusion, les migrants déguerpissent de Suède. Faisant face à un durcissement de la politique d’accueil suédoise, de nombreux demandeurs d’asile abandonnent leurs démarches et quittent le pays. Stockholm offre plus de 4 000 euros à tout migrant qui décide de retourner dans son pays d’origine. Longtemps considérée comme un eldorado pour les demandeurs d’asile, la Suède ne semble plus être aussi attractive. 10 655 réfugiés ont quitté les frontières du royaume scandinave dans les huit premiers mois de 2016. Un record. Des délais administratifs de plus en en plus longs, des règles plus strictes concernant le regroupement familial, une population de plus en plus hostile et des subventions au retour incitent de plus de plus de migrants à reprendre la route. Les chiffres sont spectaculaires. Entre janvier et août 2016, le nombre de demandes d’asile a été de moitié inférieur à celui qui avait cours en 2015 pour la même période. Un ralentissement de taille lorsque l’on sait que la Suède avait vu le nombre des requêtes doubler entre 2014 et 2015 pour atteindre 160 000 l’année dernière.


15/10/2016 08:57:53 Commentaire de charles martel

faut pas être très "fute fute" pour croire une pareille ineptie (4% de croissance grace aux émigrés) lancée par l'agence française de propagande (AFP)mais la preuve que çà marche (on comprend mieux les stats sur la baisse du Q I en France).


15/10/2016 09:23:27 Commentaire de LeThoureilObserver

La solidarité nationale a bon dos. C'est un appel pour officialiser sur le territoire national la présence des gens qui sont illegalement entrer en France alors que la grande majorite sont des migrants economiques qui ne fuient aucune persecution. L'argent des contribuables devrai etre utiliser a defendre nos frontieres et faire appliquer la loi pas a entretenir des nouveaux assistés qui n'ont aucune facon envie de rester en France


15/10/2016 09:35:26 Commentaire de LABOURET

1- Le mot temporaire est une arnaque comme a été temporaire l\'occupation de Calais. 2- Comment ce fait il que ce flux d\'immigrant ne soit pas dirigé vers des pays de même religion et de même culture qui sont en plus sous peuplés et immensément riches


15/10/2016 09:35:54 Commentaire de Fleur

Cet exode restera dans les anales de l'histoire, à moins qu'on ne l'efface aussi un jour des livres quand le besoin ne s'en fera plus sentir. Un exode assurément pas comme les autres, uniquement masculin et jeune. Pensera ce que l'on veut en penser. Bon commentaire grincheux. Ce qui nous laisse à penser que nous n'avons pas fini de payer... Mais qu'importe lorsque nous ne pourrons plus payer et que notre France aura totalement finie de tomber la révolte grondera et là....


15/10/2016 09:56:07 Commentaire de Elodie H

Avant d aider ces migrants n y a t il pas des saumuroiq qui sont en précarité sans logements decants sans travaille et a qui les services sociaux et la municipalité ne leur est d aucune aide !!!!!!C est vraiment lamentable !!!!!!


15/10/2016 10:02:52 Commentaire de ENTROPIE

Il faut très rapidement construire deux mosquées (une à Saumur, l'autre à Doué) pour ces réfugiés. C'est le meilleur accueil qu'ils souhaitent, pour attendre la Grande Bretagne.


15/10/2016 10:47:48 Commentaire de grincheux

Selon l'ethnologue-psychanalyste Patrick Declerck (2002), il y a à Paris un noyau dur de 10 000 à 15 000 personnes qui vivent habituellement et de manière continue dans la rue (les clochards fortement désocialisés). Au-delà de cette population stable, on trouve un groupe plus instable ou moins durable et deux fois plus grand (20 000 à 30 000)11. La moitié des personnes sans-abris en France vivent dans la région Île de France12.


15/10/2016 12:15:09 Commentaire de bernadette fourré-jousselin

mais qui vous donne le droit de déverser votre venin sur ces pauvres gens qui ne demande que la vie, il n'ont pas demandé à venir au monde, nous leur devons un soutien. Combien chez nous ne porte pas de nom bien franchouillard ! alors comment êtes vous arrivés là (bonne question)


15/10/2016 12:29:58 Commentaire de Vue basse

C'est ce qu'on appelle avoir la vue basse ! Les aides données pour vivre sont réinjectées de suite dans l'économie et si certains peuvent travailler pour faire boulots que les assistés ne veulent pas faire... Allez demander si c'est facile d'embaucher pour faire le ménage, la cuisine le soir ou conduire des camions...


15/10/2016 13:36:12 Commentaire de ADB

Une nouvelle merveilleuse a fait le buzz dans les médias pro-migrants : la forte croissance de la Suède serait due à l’accueil massif de migrants ! Pour lutter contre le chômage endémique en France, ouvrons donc grand nos frontières ! Le nombre de journaux ou sites qui ont reproduit triomphalement cette pure ânerie, sans avoir effectué la moindre vérification, est consternant. Libération a été le seul quotidien de gauche à démonter cette sottise, chiffres et informations solides à l’appui. Tout est parti du billet d’humeur d’un journal britannique indisposé par les déclarations tonitruantes de Mme May contre l’immigration. Il a cité la Suède comme exemple de pays connaissant une forte croissance et accueillant en masse les réfugiés. Son papier ne contenait aucune analyse économique sérieuse. C’était juste une opinion au doigt levé. France Inter a repris l’article, puis d’autres médias ont cité la radio publique et la rumeur a enflé : de mystérieux experts se seraient réunis et auraient déclaré que l’immigration expliquait cette croissance miraculeuse. Les précautions de départ qui indiquaient qu’il ne s’agissait que de conjectures sont devenues, entre-temps, des certitudes. Qu’en est-il au juste ? D’abord, la croissance est forte (4,1 % en 2015, 4,6 % en 2016) et l’effort pour les réfugiés conséquent. Mais la Slovaquie qui, proportionnellement à sa population, abrite 40 fois moins de migrants, affiche des taux similaires ! Et les experts économiques suédois n’ont pas été interloqués. Ils avaient anticipé cette nouvelle et l’expliquent par des mécanismes tout à fait classiques : rigueur budgétaire et sous-évaluation de 30 % de la monnaie, ce qui dope l’industrie du royaume nordique. Tout au plus admet-on que les fonds versés pour accueillir les migrants (construction de centres, allocations) ont pu ajouter 0,5 % à la croissance. Mais il ne s’agit que d’un mécanisme classique de relance par la dépense. Si on avait construit, avec cet argent, des stades ou distribué l’argent aux Suédois, les effets auraient été les mêmes ! Et cette générosité a été financée par des emprunts qu’il faudra rembourser et qui retireront les années suivantes autant (sinon plus) de croissance qu’ils en ont généré. Les médias de gauche affirmaient, sans rire, que les migrants s’inséraient sur le marché du travail en construisant eux-mêmes leurs centres. En réalité, ils sont pour la grande majorité chômeurs et le resteront sans doute une dizaine d’année. En outre, le coût social est conséquent : Stockholm est devenue la capitale européenne du viol et les délits explosent. Prôner l’ouverture totale des frontières pour des raisons humanitaires est une opinion tout à fait respectable, mais il est malhonnête de prétendre qu’elle sera, en plus, une bonne affaire économique ! Toutes les études sérieuses montrent qu’une part importante de réfugiés vivra longtemps de l’aide publique.


15/10/2016 13:56:27 Commentaire de Y'avait longtemps!!!!!

Me Fourré puisque vous êtes amie avec Mr Marchand prenez donc les migrants chez vous! vous n'avez pas de petits enfants au chômage? ils ont tous un logement?vous pouvez les aider en cas de difficulté avec votre retraite?alors oui vous pouvez aider les autres, moi pas, et je ne suis pas la seule dans ce cas quand je lis les commentaires!!!! et que votre ami sonde la population Saumuroise avant de prendre des initiatives tout seul!!!!!!!!!! J'ai honte pour ma ville!!!!!


15/10/2016 14:00:42 Commentaire de grosmi

voila Mme Bernadette fourré-jousselin sortie de sa léthargie, comme d'habitude avec ses grandes leçons de morale, j'espère que vous êtes volontaire pour en accueillir chez vous? à moins que ce soit mieux chez les autres!!! Mme jousselin comme beaucoup, grande diseuse petite faiseuse (généralement comme toutes ces personnes qui ont tout vu tout fait en paroles)


15/10/2016 14:08:00 Commentaire de Bernard

@ Commentaire de vue basse: Savez vous pourquoi les Anglais ont voté pour le Brexite, pourquoi il existe des emplois à 5 € de l'heure en Allemagne. La réponse est simple, en Angleterre les émigrés ont accepté des contrats de travail sans minimum horaire rémunéré largement en dessous de notre SMIC, en Allemagne ces mêmes émigrés travail pour des job à 5€ de l'heure, et je ne vous parle pas des ouvriers agricole en Espagne, Italie du sud tous venus du sud de la méditerranée. Alors quant ces mêmes émigrés auront cassés le marché du travail en France dans les métiers que vous citez ménage, cuisine conducteur de camions (ce qui ce fait déjà), et vous oubliez le secteur hospitalier, il sera beaucoup trop tard pour aller pleurer auprès de vos syndicats qui n'auront aucun recours au regard des règles Européennes.


15/10/2016 14:37:39 Commentaire de grosmi

vue basse: les aides données sont réinjectées, oui mais ces aides elles viennent d'où?? de nos impôts (pas de problème c'est l'état qui paie comme dit flamby!!!)


15/10/2016 15:21:38 Commentaire de C'est à ne pas y croire...

Le bombes sur la gueule, les mines, les bombardements sur les colonnes de civils en exode, ça vous dit quelque chose ? C'est ce que nos parents et grand parents on vécu en 40 (pour faire une synthèse accessibles à tous), et si certains sont aujourd'hui là pour "bouter" les migrants hors de France, c'est bien que leurs ancêtres ont été accueillis à un moment ou un autre... Qu'il y ait des problèmes d'attribution de logement pour les locaux est une abomination. Par contre que nos politicailleux se fasse reluire la couenne et bombent le torse en annonçant que: emprunts d'un humanisme international et transcontinental, il vont contribuer à l'effort national d'accueil, c'est bien naturel. Qui découvre aujourd'hui que les politicards (même dans notre beau bouzeux-land de sans-dents) sont des despotes uniquement mû par l'avancement de leur carrière de bonimenteurs et casseurs d'assiettes de marchés ? Les lapins de trois semaines ? "L'Arabe" n'est pas forcément un voleur de mobylette. C'est leur démographie galopante qui vous préoccupe ? Combattez avec les même armes: faites des gosses... C'est la meilleure tactique (et vraisemblablement la seule, au vu du comportement politique actuel), pour enrayer l'Islamisation du pays qui fait flipper tout le monde... Aller au boulôt!


15/10/2016 15:37:14 Commentaire de CALAIS EXISTE DONC?

Miracle ! Nous avons retrouvé Calais ! Quelle avancée ! Cela fait des années que les Calaisiens alertent sur les actions intolérables contre la population, les forces de l’ordre, les routiers. Toutes ces personnes sont agressés quotidiennement soit physiquement soit matériellement. Et tous les médias se sont tus ou n’ont relaté que des faits favorisant les migrants. Et maintenant que le volcan est en ébullition, on vient nous dire : « il n'apparaissait pas juste que Calais soit seule face à ce défi et cette situation crée des tensions sur l’ordre public insupportables pour la population locale » Il leur en faut du temps pour réagir là haut ! Mais encore une fois ce n’est qu’un leurre. On n’agit pas non, on fait semblant d’agir. Rien n’est contrôlé comme il est précisé dans l’article : « L’objectif est de mettre à l’abri ces personnes accueillies en France, le temps que leur situation soit examinée » « Ils y vivent dans des conditions misérables » Non ! Ils ne vivent pas dans des conditions misérables ! Ils ont tout à disposition et il y a ceux qui ne veulent pas vivre dans les containers aménagés pour eux car ils ne veulent pas donner leurs empreintes. S’ils n’avaient rien à se reprocher, ils les donneraient leurs empreintes. Non ? Et espérons que toutes les associations vont être sérieusement contrôlées car on vient d’apprendre qu’une association anglaise à Calais vient d’être mise en examen pour détournement de fonds d’une somme de 20 000€. On les comprend mieux les associations qui veulent à tout prix garder les illégaux sur notre sol ! Et on comprend mieux aussi pourquoi la ville construit de nouveaux logements sociaux alors que Saumur se déserte faute de travail. Et le travail justement, si travail il y a, à qui va-t-il être donné en priorité maintenant et depuis de nombreuses années déjà? Et après on s'étonne de l'exaspération des Français!


17/10/2016 08:58:28 Commentaire de Lolo de Pocé

Il est clair qu'humainement on ne peu laisser ces gens mourir sous les bombes des fous d’Allah. Mais une chose m'interroge tout de même lorsque je regarde qui migre? Des hommes, jeunes de surcroît. Or au lieu de fuir leur pays ne pourrainet ils pas du fait de leur jeune age et qu'ils sont en pleine possession de leurs moyens défendre leur pays? non ils fuient en laissant même souvent femmes et enfants sous les bombes. Drôle de conception de la liberté! .


17/10/2016 16:14:32 Commentaire de martel charles est son prénom

@calais existe donc? en ce qui concerne les illégaux, deux catégories: d'abord les immigrés économiques qui se mêlent aux réfugiés de guerres pour s'introduire sur notre territoire en toute illégalité et dont la demande d'asile est rejetée puis il y a l'état français qui n'hésite pas à se mettre hors la loi en se refusant d'appliquer la loi de la république c a d de les reconduire à la frontière.alors que fait on? il est vrai que l'on devrait poursuivre ses représentants indignes en justice (bien que la justice n'est qu' illusion) pour trahison! Mais F Hollande a raison dans ses propos sur cette justice partiale; @lolo de pocé il a raison et pour revenir sur des comparaisons hasardeuses entre les réfugiés français de 1940 (chrétiens ,juifs,....) et les réfugiés actuels: en 1940 ils emmenaient femmes et enfants, en 2016 les réfugiés musulmans mâles représentent 75% et on sait qu'une fois bien installés dans nos villes ils exigeront le regroupement familial ou se marieront avec vos filles ou petites filles pour rester définitivement en france et ne me dites surtout pas que cela n'existe pas!! alors dites plutôt qu'il est gênant d'en parler il est vrai qu'il y a ce que les gens ont envie d'entendre,ce qu'ils ont envie de croire et puis il y a la vérité( tout comme" les promesses " de nos politiciens cyniques)


17/10/2016 19:54:29 Commentaire de Catherine F. Porsche

Que je plains tous ces lecteurs qui déversent leur haine. Ils doivent être mangés de l'intérieur. Je me souviens, quand petite fille, j'allais au catéchisme quand on nous disait d'ouvrir notre coeur! Aujourd'hui, je suis athée et très à l'écoute de ces réfugiés qui fuient le chaos économique ou la torture. Nous sommes un pays riche et les Français qui vivent dans la misère ne souffrent pas à cause des réfugiés mais à cause des ultrariches qui mettent au pouvoir des gens qui les SERVENT ( Vinci, Véolia, Bouygues, Bolloré...).Certains directeurs de grosses entreprises nous coûtent beaucoup plus cher que les réfugiés. Que certaines personnes ont été hypocrites quand elles ont pleuré sur le sort du petit Ilan retrouvé mort sur une plage. Ce sont des milliers d'êtres humains qui prennent la route de l'exil ( qui peut imaginer la douleur de quelqu'un qui quitte sa famille, son pays? ). Peu de gens savent que les membres d'une même famille donnent leurs maigres économies pour que l'un des adolescents de la famille tente sa chance pour atteindre les rivages de l'Europe. Mon mari et moi avons hébergé un réfugié égyptien pendant 3 mois, condamné à la prison à perpétuité pour s'être battu pour pour la liberté d'expression dans son pays. Mais on n'écorche pas trop en ce moment les dirigeants dictatoriaux. Il ne faut pas les .contrarier. Ils ne nous achèteraient plus d'armes. Le 29 octobre on veut ériger une statue à Montreuil-Bellay à la mémoire des Tziganes qui ont croupi pendant la seconde guerre mondiale dans le camp. Qui a élevé la voix pour dire simplement, "mais ce sont des êtres humains"! Comme en 1940, on a méprisé les JUIFS et Les GENS du VOYAGE en 2016 on stigmatise les ARABES. A quand les fours crématoires pour ces personnes que certains ont vite fait de soupçonner de terrorisme!


18/10/2016 10:30:48 Commentaire de Mathilde

Est-ce qu'il y a des associations qui se sont mises en place pour les aider ? Comment pouvons nous apporter notre aide ? Merci


18/10/2016 13:58:01 Commentaire de Bernard

Petite information pour les fans de l’accueille des migrants: Une interprète de France 5 victime d'un viol dans la «jungle» de Calais; http://www.liberation.fr/france/2016/10/18/une-interprete-de-france-5-victime-d-un-viol-dans-la-jungle-de-calais_1522682, un autre lien pour que l'on ne m'accuse pas de raconter n'importe quoi: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/10/18/01016-20161018ARTFIG00122-une-interprete-violee-et-un-journaliste-agresse-aux-abords-de-la-jungle-de-calais.php. Il faut faire attention avant de sortir Mémé.


21/10/2016 08:44:29 Commentaire de Témoignages

Lu sur Calais infos et les Calaisiens en colère (Les écrits sont rapportés sous leur forme originale) « je suis aller a calais se matin, pour emmener des enfants handicapée, a l’école, car je suis chauffeur scolaires, une école privé, les migrant que j'ai rencontrer, sur la route du moins en villes mon détruit mon véhicule de services devant les enfants handicapés », très en colère." // " Je nest jamais rien dit sur cest migrants moi qui pensé qu'il voulaient fuir leur pays car cete la misère et bien chapeau car hier ma mere qui ce lève chaque matin qui va bossé à pied qu'il pleut .neige. pour aller gagné son salaire de pour vivre c'est fait attaquer par 8 migrants ce mettre autour d'elle la menaçant au couteau la secouer lui arracher son manteau lui voler sont porte monnaie elle a eut la peur de sa vie" // Calais, énième attaque de migrants. Voitures bloquées par les migrants sur l’autoroute. Résultats : Voiture cabossée, pare brise avant et arrière pétés et surtout vitre latérale explosée où se trouvait une petite d’un an. Elle est hospitalisée…


26/10/2016 10:36:53 Commentaire de Caroline

Qu'on arrête de dire que les français sont dans le besoin, il y a du travail pour ceux qui veulent bosser même si c'est compliqué. Il y a surtout bien trop d'aides pour tous ces fainéants qui ne les méritent pas, je préfère me lever chaque jour pour des étrangers qui sont réellement dans le besoin et dans la misère que pour des français tire au flanc !!!


26/10/2016 11:10:33 Commentaire de La rédaction

STOP aux commentaires sur les migrants pour le moment. La démocratie a des limites, et là, on en train de les dépasser. Le Kiosque n'est pas un déversoir de haine. Pour mémoire, paroles ou écrits qui stigmatisent, humilient ou attisent le racisme sont répréhensibles. Sur le sujet, les commentaires n'appellent pas aux échanges mais sont des invectives.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI