Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Edito de Michel Choupauvert : chute mortelle au château et centrale. quelle justice ?

Cette semaine, le livre confession du Président Hollande a fait scandale. Des propos vifs enfin relatés sans filtres. Cela fait du bien ! Mais… Les tenants d’un politiquement correct s’en sont donnés à cœur joie. Non pas pour entamer le débat, mais pour dire qu’il ne fallait pas écrire ça. Les magistrats, en tête, n’ont, pas du tout, apprécié que la contradiction et le président a fini par s’excuser. Bon… Mais au fait que penser de la justice qui ne communique jamais sur son fonctionnement ? Voici les deux exemples les plus récents de l’actualité locale : la mise en examen de salariés de la ville après la chute mortelle d’une jeune femme au panorama du Château et jugement du directeur de la Centrale nucléaire d’Avoine suite à la plainte de Sortir du nucléaire.



Cette semaine, les magistrats étaient de la même couleur que leur robe après les propos de François Hollande qui "discrédite l’institution" par ses propos. La dernière foi qu’ils avaient été verts de rage, c’était après Nicolas Sarkory qui les avait qualifiés de "petits pois sans saveur". La, c’est avec cette phrase que François Hollande fait mouche : "Cette institution, qui est une institution de lâcheté… Parce que c’est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux…" Les magistrats, qui auraient pu s’expliquer ont finalement pris cette mouche. "Les déclarations portent gravement atteinte au crédit et à la confiance que doivent avoir les citoyens dans leur justice"….

Faux vertueux et lâche ?


Ils ne rigolent pas les juges dans leurs réponses au président ! Ont-ils raison de se placer comme ceci au-dessus de la mêlée ? Certainement, si on veut permettre de juger, c’est mieux d’être irréprochable. Quand on n’est pas, comme moi, confronté à la justice, on ne se pose pas la question. Là, c’est la réponse hautaine des magistrats qui m’a fait me poser la question : "Ah tiens, qu’est-ce qu’il a dit Hollande, faux vertueux, lâches ?" Alors j’ai regardé autour de moi et dans l’actualité locale.

Pourquoi toute la hiérarchie ?

Nous sommes en juin 2012. Deux amoureux s’installent au panorama face à la Loire. Malheureusement, le rondin de bois sur lequel ils étaient assis cède. La chute du jeune homme a été ralentie par des herbes, mais pour la jeune fille de 22 ans, ce fut le béton. Jennifer décède sur le coup. 4 ans après, on recherche les coupables et les mises en examen de la hiérarchie des services techniques de la Ville de Saumur se succèdent. Pourquoi cette démarche de recherche de culpabilité collective ? Pour aider la famille à faire son deuil ? Pour permettre l’indemnisation de la famille de la victime et régler les responsabilités entre assurances adverses ? Pour servir d’exemple et inviter les techniciens des collectivités à être plus précautionneux ?

De la prison avec sursis

J’ai du mal à comprendre. Renseignement pris, les agents ou élus pourraient être condamnés pour « faute caractérisée qui exposait autrui à un risque d’une particulière gravité » à 3 ou 6 mois de prison avec sursis. Ceux-ci devraient faire appel en cas de condamnation et obtenir gain de cause. Lors d’un autre drame, en Bretagne, le 19 septembre 2000, après la chute mortelle d’un adolescent du haut des falaises, le maire d’Ouessant avait été condamné au motif qu’il n’y avait pas de panneau de signalisation. Finalement, il avait été relaxé, la cour considérant qu’une signalisation multiple ne pouvait pas être envisagée, étant donné la configuration des lieux. Sur le panorama à Saumur, les lieux s’y prêtent, des panneaux peuvent être installés. Peut-être qu’au final, une ordonnance obligera, la ville a installé des panneaux indiquant qu’une chute dans le vide peut tuer et qu’un rondin de bois n’est pas un banc…

Le jugement exemplaire du nucléaire

Cette semaine, le tribunal de Tours a été mobilisé par une plainte de « Sortir du Nucléaire » et a pour le moins été magnanime en requérant une amende de 1 500 € avec sursis contre EDF. L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait fait remarquer à la Centrale de Chinon une série de dysfonctionnements : « intervenants mal protégés, travaux de maintenance chaotiques, produits chimiques stockés dans des zones qui n’étaient pas prévus »… Des « manquements » que « Sortir du Nucléaire » a voulu voir juger. Il n’y pas eu de morts comme dans l’accident du Belvédère de Saumur…. Un responsable a été désigné parce qu’il y a eu jugement. Et quelle peine ! Pas de prison avec sursis, juste 1 500 € avec sursis aussi.
Pas simple la justice…

Michel Choupauvert


Article du 15 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :

15/10/2016 12:05:54 Commentaire de bernadette fourré-jousselin

je n'ai jamais eu à faire avec la justice, oui c'est vrai, mais je constate que la justice est très et trop souvent INJUSTE , les plaignants sont très souvent les victimes de la justice, et les nantis les plus protégés par la justice.Tout est à revoir dans ce système, même si cela choque.


15/10/2016 13:45:50 Commentaire de NANTIS

Comment Bernadette peut-elle "constater" l'injustice si elle n'accède pas aux dossiers. A-t-elle été une fois "juré" ?


15/10/2016 14:51:14 Commentaire de bernadette fourré-jousselin

moi jurée, jamais OH NON, de quel droit alors que j'avais du mal à sévir chez moi !!! mais sans avoir à consulter les dossiers , lire seulement les comptes rendus d'audience on n'est blasé, et convaincu du mal être de certains justiciables. Pourquoi si on avais des doutes sur moi devrais-je me cacher sous le nom de Monsieur BISMUTH !!!! vous me suivez ......


16/10/2016 10:55:37 Commentaire de Confronté ?

Oui, c'est le terme le plus approprié. Lorsque l'on a affaire à la justice (pour ma part en tant que plaignant contre une commune), on est littéralement confronté à elle (front contre front et on pousse...) : une vraie bouffonnerie... Excusez du peu, mais ce scandale de garde corps pas entretenu en est un terrible exemple de plus.... Et je ne parle pas des peines avec sursis "potentiellement" applicables. Quand on meurt, c'est pas avec sursis, Messieurs.


16/10/2016 19:08:25 Commentaire de Gérard Lambert

Pitoyable Bernadette comme disais un précédent commentaire Grande diseuse petite faiseuse !!!


16/10/2016 19:14:15 Commentaire de tchernobill

Vous avez dit lâcheté des magistrats monsieur le Président ? Et je regarde moi aussi dans l'actualité locale : Le drame du panorama ? Un seul responsable : le Maire de la ville; le drame du parking sur la Loire ? Un seul responsable le Maire de la ville. Sur la centrale de Chinon, l'ASL "avait faire remarquer... C'est tout ? Que vient faire "sortir du nucléaire" dans l'affaire ? Rien. Personne dans cette fichue centrale n'a l'autorité pour intervenir ? Lâcheté de l'ASL et de la direction; recherche de boucs émissaires dans les autres cas ? lâcheté des autorités...Et vous croyez au changement ? à la réforme ? Que nenni mes amis tout va continuer comme maintenant.


16/10/2016 23:17:50 Commentaire de Maryvonne Favrot

Lâcheté des magistrats Mr le Président , mais vous vous égarez , je dirais plutôt conflits d'intérêts et magouilles pour de très nombreux d'entres eux ! Comme le dit si bien Mme Fourré-Jousselin , la justice profite aux nantis .....Pour l'avoir vécu , tout en étant dans son bon droit , un magistrat profitant du copinage avec le mandataire judiciaire que nous avions assigné en justice afin de récupéré notre dû évalué à 650 000 euros , le magistrat qui rendit le jugement nous condamna à payer des dommages et intérêts pour ""procédure abusif et injustifiée "" à ce dit mandataire judiciaire afin de le remercier de lui avoir permis de se rendre acquéreur d 'un manoir issu d'une liquidation judiciaire pour la modique somme de 210 000 euros ,de plus , un acte que la loi interdit à un magistrat. Ce magistrat Roger Mondonneix à violé la loi il était à l'époque en 2001 président du TGI de SAUMUR ,il a seulement été muté cinq années à Papeete , pas mal comme sanction et il est resté propriétaire du manoir de Montreuil -Bellay !!!! Elle pas belle la justice ,je pense que le Président de la République n'est pas dans l'erreur sur ce coup!!!! Mais un peu tard pour agir Mr Hollande , la honte pour moi c'est son excuse envers cette justice dont nous avons honte!


17/10/2016 14:04:19 Commentaire de Le problème...

C'est qu'en 1789 on en était au même stade, alors on à zigouillé le roi, et on a reconstruit .... La même chose, mais avec un autre nom. Maintenant on dit "démocratie", ça fait plus propre, mais c'est le même cirque....


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI