Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Finances de la Région : "le Grand bazar régional" pour l'opposition de gauche

Préalablement à la prochaine session conseil régional des Pays de la Loire qui se tiendra ces jeudi 20 et vendredi 21 octobre et aura pour ordre du jour le Débat d'Orientations Budgétaires 2017, le groupe socialiste, écologiste, radical et républicain, sous plume des chefs de file Stella Dupont et Christophe Clergeau, présente sa vision des perspectives financières de la Région, "un scénario catastrophe de la majorité qui fait flop". Leur communiqué.



"Pendant des mois, Bruno Retailleau a entretenu une fiction sur les finances régionales. Il est aujourd’hui rattrapé par la réalité, notamment suite aux annonces du Gouvernement qui redonnent de l’air aux Régions. Il doit renoncer à la purge et travailler enfin au développement des Pays de la Loire.

Les annonces du Gouvernement ont radicalement changé la donne pour les Régions

Lors du dernier congrès des Régions de France, Le Premier Ministre a annoncé le remplacement de la dotation globale de fonctionnement par une part de la TVA. Il s’agit d’une véritable révolution pour les Régions qui bénéficieront d’une ressource en augmentation constante au lieu d’être soumises aux baisses de dotations de l’Etat.
Pour les Pays de la Loire, cela représente au moins 5 millions de plus par an alors que la DGF aurait, elle, probablement continué à baisser d’environ 20 millions par an comme ces dernières années (les candidats à la primaire de droite proposent 100 milliards d’économies !) En 2020, la Région bénéficiera donc de 15 millions supplémentaires au lieu des 60 millions de baisse potentielle, soit un écart de 75 millions !
A cela d’ajoute la CVAE qui double pour la Région dès 2017 et qui a augmenté ces dernières années de 3,5% par an en moyenne. Elle pourrait donc rapporter 13 millions supplémentaires chaque année. Enfin, la Région devrait bénéficier en 2017, pour le transfert de la compétence « développement économique », d’une enveloppe lui permettant de réaliser des actions nouvelles pour un montant de 5 à 10 millions d’euros.

Bruno Retailleau doit renoncer à la purge et préparer l’avenir de la région

Les annonces récentes viennent conforter la stratégie de l’ancienne majorité : un cycle d’investissement offensif et efficace pour affronter la crise et de faire face à l’explosion démographique. Les résultats sont là ! Les Pays de la Loire connaissent aujourd’hui le taux de chômage le plus faible des régions françaises. De 2008 à 2014, l’emploi a progressé de 2,2 % en Pays de La Loire contre 1,2 % en France métropolitaine.
La droite présente aujourd’hui des perspectives budgétaires floues sur les priorités politiques, parcellaires sur les dépenses et parfaitement inexactes sur les recettes ! Elle doit cesser cette politique de gribouille, mettre en pause sa campagne électorale nationale et définir enfin un cap ambitieux pour les Pays de la Loire. Bruno Retailleau tenir compte de la nouvelle situation financière de la Région et renoncer aux coupes annoncées – potentiellement destructrices pour la région et ses habitants. Nous exigeons un débat sérieux sur la manière dont les nouvelles ressources régionales pourront être employées.

Le mythe de la Région au bord du gouffre invalidé par les faits

Depuis son entrée en fonction, la droite régionale a multiplié les concepts pour tenter de faire croire que la Région était au bord du gouffre et qu’elle nécessitait un traitement de choc. Ce positionnement électoraliste vient de se fracasser contre le mur de la réalité. La soi-disant « dette cachée » n’a jamais existé. Il s’agissait de projets portés par l’ancienne majorité que la droite pouvait abandonner. Elle a décidé de les reprendre, elle doit les assumer. Le tableau apocalyptique de Régions au bord de l’asphyxie financière est lui-aussi totalement invalidé par les faits et par les annonces récentes du Gouvernement. La droite doit revoir sa copie !

Le grand bazar régional !

En seulement neuf mois, la majorité a réussi l’exploit de créer un Grand bazar régional. C’est le Grand bazar régional car le Président de la Région n’est pas là. Tout est centralisé sur l’administration. Les élus, eux-mêmes, ont la tête ailleurs, sans doute davantage tournés vers les élections législatives. Les acteurs ne savent plus qui contacter. Pendant ce temps, les mois passent et rien ne se passe :
- Les élus majoritaires ne s’intéressent pas à la Région et sont davantage préoccupés par les échéances électorales qui arrivent, Bruno Retailleau en tête. 9 conseillers régionaux sont candidats aux législatives pour le moment !
- Nous constatons de nombreux départs dans l’administration : certains agents s’en vont car ils ne s’y retrouvent plus.
- Le pouvoir arbitraire du Sénateur-Président. La Région a multiplié les financements en dehors de tout cadre stratégique, à l’image des 5 millions d’euros attribués aux communes sans aucun critère ou presque
- La Région entre en hibernation. Dans de nombreux domaines, la Région a fait le choix de ralentir voire même de s’arrêter. Actuellement, la Région cale, alors qu’elle devrait accélérer ! Au 31 août 2016, elle n’a affecté que 57,26% de son budget, alors qu’en 2015, à la même période, le niveau était à 69,62% (soit une baisse d’environ 12 points). Ce chiffre est particulièrement édifiant pour l’investissement : de 59,14% en 2015 à 36,38% en 2016 (soit une baisse de près de 23 points).
« Nous constatons avec regret que la Région s’immobilise et entre en hibernation. À la lumière de tous ces faits nouveaux, nous demandons un débat de qualité, loin des polémiques électoralistes auxquelles se prête la majorité », concluent Christophe Clergeau et Stella Dupont."


Annexes en PDF à télécharger ci-dessous : les Nouvelles recettes pour la Région suite aux transferts de compétences de la loi NOTRe et suite aux annonces de Manuel Valls lors du Congrès de Régions de France.

> Lire la suite de l'article en cliquant sur le PDF joint.

Article du 17 octobre 2016 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI