Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Accueil des migrants : "un vote humaniste" de l'opposition régionale rejeté par la droite

Jeudi 20 octobre 2016, le groupe « écologiste et citoyen » et le groupe « Socialiste, écologiste, radical et républicain » ont formulé un voeu afin que le Conseil régional prenne toute sa part et réponde aux demandes des communes pour les accompagner dans l’accueil des migrants, qu’ils fuient la guerre, les conséquences des changements climatiques, les persécutions et les exactions (1). Ce voeu a été rejeté par la majorité régionale, "ignorant", selon eux, "ainsi l’urgence de la situation et les valeurs de solidarité de notre République."



Pour Thierry Violland, Conseiller régional : "De nombreuses collectivités et associations de citoyens sont déjà mobilisées et agissent concrètement sur le terrain, au quotidien. Nous avons besoin de cette mobilisation, d’une mobilisation à la hauteur de ce qu’est notre Région avec ses valeurs d’ouverture et de tolérance. Les communes, enseignants, travailleurs sociaux, les équipes de sécurité ont besoin de soutien pour faire face à cette situation. Le voeu humaniste formulé était un appel pour que les élus régionaux, quelle que soit leur sensibilité politique, puissent échanger et prendre part dans la résolution de cette situation humainement insupportable."

Pour Franck Nicolon, coprésident du groupe Ecologiste : "Nous, élus régionaux, sommes face à deux choix : soit tourner la tête pour ne pas voir en face cette situation, voire exclure encore plus ces jeunes soit agir. Oui, dans notre région, nous pouvons protéger, scolariser et former les mineurs isolés étrangers survivant aujourd’hui dans des squats de notre région. Mais ce voeu rejeté montre que la majorité est encombrée avec cette question. Nous en appelons à l’esprit de solidarité et d’humanité des élus régionaux de la majorité, au-delà des sensibilités politiques."


(1) Voeu proposé par la coordination intergroupe « Socialiste, écologiste, radical et républicain » et « écologiste et citoyen » relatif à l’accueil des migrants en Pays de la Loire

L’Europe est confrontée au défi de l’afflux massif de populations fuyant la guerre, les conséquences des changements climatiques, les persécutions et les exactions.
Ainsi, plus d’un million de personnes ont à ce jour franchi les frontières extérieures de l’Union européenne, bien souvent au péril de leur vie. Chaque jour, des dizaines, voire des centaines d’entre elles, meurent en traversant la Méditerranée sur des embarcations surchargées, bercées par l’illusion d’une « terre promise » et bernées par des passeurs sans scrupule. Le sort de beaucoup de ces infortunés ne sera jamais connu.
La lutte contre les filières de passage doit être à ce titre un combat permanent et résolu. Mais cela ne doit pas nous détourner de notre objectif qui est d’accueillir ces réfugiés dans les meilleures conditions possibles. Il s’agit pour la France, de son honneur, pour la République, de son devoir.
La crise migratoire trouve sa cristallisation en France sur le camp de Calais qui accueillait 7 000 hommes, femmes et enfants dans des conditions indignes. Cette situation dramatique peut enfin trouver une issue solidaire avec la création de Centres d’Accueil et d’Orientation répartis sur l’ensemble du territoire. En organisant et finançant un accueil digne et maîtrisé des réfugiés et demandeurs d’asile, l’Etat a pris ses responsabilités.
Nous saluons la position des Maires, de tous horizons politiques, qui coopèrent avec l’Etat et les associations dans la mise en place de ce nouveau dispositif d’accueil de réfugiés.
Nous dénonçons dans le même temps les tentatives de récupération politique et la haine de certains élus ou citoyens, et condamnons ceux qui veulent sélectionner les réfugiés en fonction de leur religion, de leur sexe ou de la composition familiale.
Il n’y a pas d’invasion migratoire en France. Les demandes d’asile concernent 65 000 personnes en moyenne chaque année, elles s’élèveront à 100 000 en 2016.
Les mensonges à répétition ne font pas une vérité. Ils créent la peur, la division. Nous ne pouvons laisser installer une situation de tension dans notre pays qui a besoin de rassemblement et de raison.
Nul ne pourra croire que la France, cinquième puissance mondiale, riche et peuplée de 66 millions d’habitants, ne pourrait accueillir sur son sol quelques milliers de réfugiés dans des conditions dignes et comme l’exigent les valeurs humanistes.
Oui, en Pays de la Loire, nous pouvons accueillir 922 migrants venus de Calais. Oui, en Pays de la Loire, nous pouvons protéger, scolariser et former les mineurs isolés étrangers résidant aujourd’hui dans notre région. C’est de notre responsabilité d’hommes et de femmes humanistes.
Le Conseil régional prendra toute sa part et répondra aux demandes des communes pour les accompagner dans l’accueil des migrants.
Au regard de tous ces éléments et considérant l’impératif humanitaire supérieur à tout autre, les élus du Conseil régional des Pays de la Loire apportent leur soutien à l’Etat et aux élus locaux désireux de montrer, face au drame, la générosité de la France et des Français et des Françaises.



Article du 22 octobre 2016 I Catégorie : Politique

 


20 commentaires :

22/10/2016 18:25:47 Commentaire de Superdeg

Avec une taxe sur les dons aux associations de 10% suffirait à financer le problème des migrants, mais est-que les assos seraient d'accord?


22/10/2016 19:54:47 Commentaire de papycassecou

des migrants âgés entre 25 et 35 ans dans la force de l'âge sans famille seraient mieux chez eux à défendre leurs pays ils sont bien là pour les avantages sociaux ils arrivent avec le dernier modèle de téléphone alors que moi j'en ai pas dites leur qu'ici il n'y a rien gratter et ils repartiront comme ils sont venus


23/10/2016 11:02:45 Commentaire de Bernard

Enfin des Elus qui de droite qui ont eu une saine réaction, pas un centimes de nos impôts pour l’immigration alors que nos ouvriers, paysans, retraités en grande majorité ne peuvent pas vivres, se loger, se soigner correctement, que notre système scolaire, de santé, social sont en pleine faillite, que la France à une dette de plus de 2100 milliards d'euros qu'il faudra un jour ou l'autre rembourser, dette que nous allons laisser à nos enfants: Alors le raisonnement et simple "Charité bien ordonnées commence par soit même".


23/10/2016 11:10:34 Commentaire de Idées reçues

@ papycassecou : ils ont (peut-être !) un téléphone dernier modèle mais, contrairement à nous tous (et à vous, donc), ils n'ont plus de maison, ils ont vu une partie de leur famille écrasée sous les bombes, pulvérisée par l'explosion d'une voiture ou d'un fou furieux, certains ont vu leurs femmes, leurs enfants égorgés par d'autres fous ou noyés dans la mer sur laquelle ils comptaient pour être sauvés ... Et vous les enviez ? Vous en être jaloux ? Une idée reçue, c'est dix de perdues : songez-y avant d'écrire les habituelles banalités des milieux les moins généreux


23/10/2016 14:47:54 Commentaire de CONtribuable1

Chacun dans son pays ....chacun sa merde !! Pas de la faute des Français si les dirigeants des pays en guerre sont des dictateurs . Et puis a @ idées reçues ....pensez a ceux qui perdent tout en France lors d'inondations , d'incendies , ou même d'attentats c'est pas pire que les migrants alors d'abord les Français ....... après on verra .


23/10/2016 18:52:37 Commentaire de francois marie Arouet

Cette affaire est un puits sans fond. La France s'appauvrit, des zones rurales et des petites villes se meurent, des Français n'ont pas de boulot pérenne et peu de chance d'en avoir. Pendant ce temps, les associations bien-pensantes nous demandent de faire plus encore pour les autres. La France n'est ni l'ONU ni la Ligue arabe. A chacun de défendre ses pauvres. Ces associations agissent comme si la France avait toujours été un pays de cocagne pour les Français. Ces gens-là ont oublié nos guerres civiles, nos guerres de religion, les trois invasions que nous avons dû subir de la part des Allemands de 1870 à1940. Et pourtant, les Français n'ont pas abandonné leur pays. Ils ont fait le gros dos en attendant que les tempêtes s'apaisent ou se sont engagés dans la résistance, de Jeanne d'Arc à Jean Moulin. Pourquoi tous ces peuples du Moyen-Orient n'en font-ils pas autant ? Que font en effet tous ces jeunes hommes chez nous, dans un pays dont ils ignorent l'histoire, les mœurs et les valeurs ?Cela risque de finir très mal pour notre pays car l'intégration ne se fera pas avec des personnes avec lesquelles nous n'avons pas de liens historiques ou culturels puisque, même avec des ressortissants de notre ancien empire colonial, on voit bien que l'intégration ne réussit pas à tout coup. Reconquerrons d'abord nos banlieues, restaurons une véritable éducation nationale, redonnons à nos jeunes la foi en ce pays magnifique que nos ancêtres ont bâti dans le sang et la douleur à travers les siècles. Les Français ont gagné le droit de vivre chez eux en paix sans que des gens viennent importer ici leurs querelles régionales. Beaucoup de jeunes gens fuyant la guerre ou la dictature dans leur pays sont venus jadis chez nous et se sont battus à nos côtés dans la Légion étrangère ce qui leur permettait de faire preuve de l'attachement à notre pays. Que comptent faire pour la France les migrants actuels ? Va-t-on les retrouver traînant porte de Clignancourt ou dans des banlieues déjà difficiles à contrôler ? Cette fausse charité est porteuse de drames pour l'avenir. Réfléchissons-y. Et si nous voulons faire preuve d'humanité ou de compassion, plutôt que d'encourager des malheureux à venir dans un pays où ils ont fort peu d'avenir puisque nos propres enfants n'en ont pas beaucoup, aidons financièrement les associations caritatives qui les soutiennent dans leurs pays d'origine. Cela serait plus raisonnable et surtout plus efficace.


23/10/2016 20:17:28 Commentaire de Alain Merci

Les années 40, . 8 millions de réfugiés... des jeunes des vieux des déserteurs, alors de grace tausez vous on est capable d'absorber 2 % de migrant en Anjou


23/10/2016 20:26:12 Commentaire de Alain Merci

Papy casse-cou.. ou casse coui... de toutes façons tu sais pas te servir d'un tel. . Tes dépassé.. il nous faut des migrants pour enrichir notre belle province ouvrons leur grand nos bras, n'hésitez pas enseignant a la retraite formateur, reprenez bénévolement votre profession ils ne demandent si qu,',a apprendre ils non pas brave lz mort pour nos alloc. Ils veudevenir riches et devenir des dirigeants et ils le seront...


23/10/2016 20:44:09 Commentaire de Alain Merci

Nos enfants auront du travail si ils étudient, mais n'oubliez pas que ces gens là non pas quitté leur pays de gaieté de cœur ou ils ont connu l'amour X lz joie de vivre, la fortune. Et rasurez vous ils quitterons votre région pour fuir vos faces de rat... on est tellement accueillant quils préfèrent l Angleterre, cz en dit long sur notre accueil et notre compassion. Faut pas s'étonner du passé de collaboration


24/10/2016 00:20:05 Commentaire de brugiere

Nous vivons une époque exceptionnelle par sa violence et la destruction de tout ce à quoi nous avons droit: un droit absolu. la défense de nos valeurs européennes la défense de notre patrimoine la défense d'une civilisation aux racines chrétiennes ( pour reprendre CDG) même si le pays se déchristianise. Comment ne le ferait il pas quand on voit les médias chrétiens et une grande partie du clergé voter socialo gauchiste et tenir le même langage absurde que les écolos auteurs du texte ci dessus . Ces derniers, on a envie de leur dire "tournez le bouton", vos vieilleries de 40 ans, on ne les entend plus. Elles ont été un tissu d'imbécilités et le sont de plus en plus. Aujourd'hui Parler de la 5 ème puissance mondiale qui.. quoi... que...et se doit d'accueillir la misère du monde " Assez. cette défense de nos droits élémentaires est un droit sacré.... dont nous sommes dépossédés jour après jour. J'entends que ces "migrants", ne veulent pas aller en Angleterre c'est nouveau. Depuis des mois nos gouvernants disent l'inverse et l'Angleterre vient de payer de quoi élever un mur. Nous apprenons aussi, officiellement, qu'ils sont ici pour demander un asile en France. on nous dit aussi qu'ils sont tous sur diplômés titrés éduqués.... avant d'apprendre probablement qu'ils sont illettrés Dites moi: on ne nous a jamais dit cela.. c'est bon à savoir. Les migrants de Calais ne sont pas des migrants ils ne sont même pas des immigrés ils sont des envahisseurs dans un pays aux millions d'étrangers aux millions de chômeurs français aux millions de quasi sans emploi, réduits à la pauvreté à une éducation dite nationale qui ne cherche qu'à pervertir les jeunes et n'apprend plus rien. Nous sommes au 58 ème rang des pays au classement de Shanghai ancien enseignant en maths statistiques et probabilités en université, je sais que nos élèves ont 3 ans de retard sur ce que nous étions en 1970 à une époque d'ailleurs où 50% des élèves ne passaient pas le seuil du Bac. ce désastre que nous voyons chaque jour, je ne sais si on peut l'attribuer aux classes dirigeantes et de députés incompétents et lâches. ces classes dirigeantes sont de plus en plus exécrées, méprisées et méprisables. Elles ont envoyé la France dans le précipice. c'est fait.Nous y sommes seuls qq pays riches prêtent encore à la France et nous empêchent de voir à quel point nous sommes tombés bas car nous continuons à vivre largement au dessus de nos moyens. mais la contrepartie est une dette abyssale de 2 100 milliards. Ils ont ouvert nos frontières, permis que 200 000 immigrés entrent chaque année en France et y restent. Tout chrétien devrait savoir que st Thomas d'Aquin a répondu à cette question: un être humain doit d'abord s'occuper de ses enfants et de sa famille proche, puis des cousins puis des voisins puis des compatriotes ... nous sommes encore loin de s envahisseurs entrés clandestinement... et qu'il faudrait rejeter impitoyablement.. au lieu que l'italie aille les chercher sur la côte libyenne et au premier appel telephonique. Nous n'avons même pas été capables de protéger nos "frères " chrétiens d'Orient sachez le: viendra bientôt le jour où la population française demandera des comptes à ces individus qui ont laissé une situation pourrir à ce point. Peut être, la lâcheté" politique ambiante, au sein de l'AN va nous amener une guerre civile comme la politique absurde de la gauche des années 30 a conduit la France à un désastre absolu en Juin 40. Enfin... Ces envahisseurs sont dans leur grande majorité des musulmans. L'Islam est un danger qui ne reconnait pas nos lois. L'islam n'est pas une religion. C'est un système social complet qui place la charia au dessus de nos lois. Ces envahisseurs sont donc dangereux au même titre que les Huns du V ème siècle. Je ne vois pas pourquoi, j'aurais à les accepter, à les loger ( gratuitement sur nos impôts) à les nourrir ( sur nos impôts) à les accepter à l'école ( sur nos impôts) à les soigner gratuitement ( sur nos impo^ts) Du temps de nos Harkis, dans les années 50 60 ces hommes et leurs familles,de religion musulmane étaient des français de coeur, qui avaient opté pour la France, et se voulaient Français. Français par le sang versé comme disait le bachaga Boualem. Ils ont risqué leur vie en s'engageant à nos côtés. Beaucoup sont morts pour nous avoir fait confiance. un gouvernement de voyous les a maltraités et deshonoré la France. Comment voulez vous qu'aujourd'hui, les migrants qui ne connaissent pas la France, et n'ont aucune idée de s'assimiler, veuillent se fondre quand l'islam est en plein réveil et les appelle à l'obéissance du Coran. M Ménard tente de réveiller les Français ( qui l'entendent et l'écoutent de plus en plus) On aurait aimé que le Fn prisse la tête d'un mouvement d'opposition à cette invasion qui fait suite au centre de déradicalisation, de chinon et au projet de mosquée à Saumur. Maintenant la jungle de calais. çà commence à suffire. La coupe est pleine Mais ce parti au moins localement reste muet nul et absent. Nous aurions déjà du apporter notre soutien à nos policiers qui encaissent l'inadmissible depuis des mois et années. Toujours la même lâcheté de nos élus. Mais tout cela pourrait nous conduire au même point.


24/10/2016 08:52:18 Commentaire de francois marie Arouet

Beaucoup de choses ont été dites sur ce sujet des migrants mais veillons à ce que des malheureux ne deviennent pas la cible de nos rancoeurs. Ils ne sont pas responsables. Les seuls qui le soient sont nos dirigeants depuis 30 ans. Aucun n'a eu le courage d'affirmer le droit français face à des intellectuels (et des associations) activistes qui considèrent que la nation est morte et qu'il faut tourner la page. Non, la nation reste vivante parce qu'elle est la cellule de base de l'ordre international. La droite comme la gauche ont abandonné notre souveraineté à l'étranger et cela les empêche de gérer correctement le pays. Ils s'en remettent sans cesse aux autres, tandis que les autres ne pensent qu'à eux. Ainsi, la gestion de la crise des migrants par l'Allemagne a été une façon pour les Allemands de remettre à l'ordre du jour pour leur plus grand profit le système de servitude qu'ils ont si bien pratiqué jadis (et pas seulement sous Hitler !) au détriment d'autres peuples européens. Les médias français ont béatifié Madame Merkel qui ne voulait qu'une chose : une masse d'esclaves pour doper l'industrie et l'agriculture allemande. Aujourd'hui, Berlin redevient une capitale impériale et royale grâce à une main-d'oeuvre à bon marché venant des pays d'Europe centrale et orientale ou de Turquie. C'est une façon de faire qui n'est pas la nôtre. La France doit agir en conformité avec ses idéaux chrétiens et les principes de 1789. Nous devons rester terre d'accueil mais avec parcimonie, en veillant à ce qu' un accueil de masse ne fracture pas notre société. Mais n'est-il pas déjà trop tard ? Messieurs les pseudo-socialistes, n'est-ce pas votre Président qui, en off, a reconnu qu'il y avait trop d'immigration en France ? Qu'a-t-il donc fait lui-même pour résoudre le problème ? Sauf baiser les babouches de Madame Merkel et de Monsieur Juncker, rien !


24/10/2016 10:11:58 Commentaire de Bernard

Pour Alain Merci: Effectivement quant nous lisons vos écrits, vous avez bien besoin des enseignant a la retraite formateur. Plus je vous lit et plus je suis confirmé dans mon idée que vous êtes un horrible "FACHO" qui par ces écrits fait monter la pression anti-immigrants et que la seul solution sur ce site et que plus aucune personne ne réponde à vos provocations d’ignare. Bonne journée l'abrutis.


24/10/2016 10:14:16 Commentaire de @idées reçues!

Le tableau descriptif que vous donnez est celui d'un intoxiqué de l'info par BFM TV....


24/10/2016 13:36:38 Commentaire de Oscar+

Ras le bol de ces migrants qui désertent leur pays ... STOP 90% des migrants ne sont que des hommes qui se feront un plaisir de repeupler notre France (coefficient 4 par rapport au taux de natalité )... Et les associations véreuses qui prêchent les droits de l'homme, occupez-vous d'abord de loger et aider nos sans abris et les démunis ! STOP à la France terre d'asile ! Nous avons assez de misère chez nous.


25/10/2016 11:04:53 Commentaire de Patroc

Migrants : dix raisons (et plus) de les accueillir dignement en Europe et d’ouvrir les frontières les derniers articles | imprimer | envoyer a un ami Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez sur Scoopeo Partagez sur del.icio.us Partagez sur Digg Partagez sur Wikio Partagez sur Google Partagez sur Myspace Les dix raisons que je reproduis ont été développées il y a quelques jours par le politologue François Gemenne (Sciences Po Paris) et l’anthropologue Michel Agier (EHESS). Mais il y en a d’autres, mentionnées notamment dans une contribution récente de Guy Aurenche, président du CCFD (reproduite également), et dans des articles d’AlterEcoPlus. Je ne traiterai pas, bien que ce soit essentiel, l’immense question des raisons qui font que des millions de personnes dans le monde ne voient pas d’autre issue que de se lancer dans des migrations « contraintes » par la misère, la faim, les persécutions, le réchauffement climatique ou d’autres motifs proprement vitaux. Dans tous ces cas, des responsabilités existent, et elles sont le plus souvent du côté des acteurs dominants du « Nord », et parfois du « Sud ». L’article de François Gemenne et Michel Agier « Alors que l’Europe se barricade, pensant que les murs qu’elle dresse la protégeront d’un fantasmatique danger migratoire, voici, au contraire, dix raisons d’ouvrir les frontières. Entre 2000 et 2014, 40 000 migrants sont morts aux frontières, dont 22 000 en tentant de rejoindre l’Europe, qui est aujourd’hui devenue la destination la plus dangereuse du monde pour les migrants. Depuis le début de l’année 2015, plus de 2 500 sont morts noyés en Méditerranée, alors qu’ils fuyaient violences et oppression en Syrie, en Erythrée ou dans d’autres endroits du monde. Le décompte macabre continue chaque jour, tandis que la répartition de ceux qui ont survécu au voyage fait l’objet de marchandages politiques souvent sordides, jalonnés de déclarations incendiaires. Face à cette faillite de l’Europe, nous affirmons qu’il serait plus rationnel, plus juste, plus sûr, d’ouvrir les frontières. Contrairement à une idée trop répandue dans les médias et les discours politiques, cette proposition n’a rien d’un fantasme naïf et irréaliste. Au contraire : elle permettrait de sortir enfin d’un engrenage de violences qui a déjà fait des milliers de morts, et de dessiner un horizon pour un véritable projet politique européen en matière d’asile et d’immigration. Voici dix raisons pour lesquelles il faut ouvrir les frontières. 1 - Fermer les frontières ne sert à rien Notre premier argument est de bon sens. Le fait migratoire est un fait social, une réalité du monde contemporain, auquel il est absurde de vouloir résister. Vouloir empêcher les migrations est aussi vain que de vouloir empêcher la nuit de succéder au jour. Les gens ne choisissent pas de migrer ou de rester parce qu’une frontière est ouverte ou fermée. L’idée que la fermeture des frontières puisse limiter les flux migratoires est irréaliste et criminelle, et méconnaît complètement la réalité des migrations. Elle ne fait que rendre les déplacements plus précaires, plus coûteux et plus dangereux, transformant la Méditerranée en charnier. Ouvrir les frontières, c’est avant tout permettre aux gens de migrer dans des conditions sûres et dignes, c’est arrêter le massacre, mettre un terme à la tragédie qui se joue actuellement aux frontières de l’Europe. 2 - Coup d’arrêt au business des passeurs C’est la fermeture des frontières qui permet le business des passeurs. Au contraire, ouvrir les frontières, légaliser les mobilités de tous, c’est tuer dans l’œuf le business de ceux qui ont fait profession du trafic de cargaisons humaines, en profitant d’une économie de la prohibition. C’est la manière la plus efficace de lutter contre les passeurs. 3 - Le fantasme de l’invasion L’invasion annoncée est un fantasme. Aucune enquête n’a prouvé la véracité des “appels d’air” ou des “invasions” tant annoncées et fantasmées. Faire croire que l’ouverture ou la fermeture des frontières permet la maîtrise des flux migratoires est un mensonge électoraliste. La construction du mur entre le Mexique et les Etats-Unis n’a nullement ralenti les flux migratoires entre les deux pays, pas plus que l’ouverture de la frontière entre l’Inde et le Népal n’a provoqué d’afflux massifs de migrants. 4 - Faciliter la mobilité L’ouverture des frontières permettrait à de nombreux migrants de rentrer au pays et de revoir leur famille. Cela faciliterait la circulation des personnes, c’est-à-dire aussi les mouvements d’allers et retours, d’entrées et de sorties. Beaucoup de migrants sont aujourd’hui coincés dans leur pays de destination, dont ils n’osent pas sortir par peur de ne plus pouvoir y revenir ensuite. 5 - Effacer les zones d’ombres Cela ferait disparaître les zones d’ombres de l’illégalité dans lesquelles les migrants se retrouvent de force, et non par choix. Soyons légalistes : le fait d’autoriser et d’accompagner les libres circulations permettrait de mieux les “voir” et les connaître. Ouvrir les frontières, ce n’est pas supprimer les frontières : c’est simplement permettre la libre circulation, pour mieux accompagner les migrations et s’assurer qu’elles se déroulent dans les meilleures conditions possibles. 6 - Un droit fondamental La liberté de circulation est un droit fondamental. C’est à la fois une question de liberté fondamentale et une question d’égalité. Aujourd’hui, le destin des uns et des autres reste avant tout déterminé par l’endroit où ils/elles sont né-e-s. C’est la fermeture des frontières qui crée cette inégalité insupportable, ce privilège du lieu de naissance. L’ouverture des frontières reconnaît la légitimité de toute migration, et le droit à la mobilité de chacun. Le droit de quitter son pays est inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme, mais la fermeture des frontières empêche de le mettre en œuvre. 7 - Progrès social C’est la condition d’un progrès social. La légalisation des migrants permet d’augmenter et de rendre visible la contribution aux prestations sociales des travailleurs immigrés et de leurs employeurs, tout en améliorant leurs conditions de rémunération. La migration ‘illégale’, par nature, ne peut plus exister avec des frontières ouvertes : les situations de précarité administrative disparaissent et les conditions de travail s’améliorent et s’harmonisent. 8 - Potentiel économique Cela permettrait aux migrants de déployer leur plein potentiel économique dans les pays de destination et d’origine. Toutes les études montrent que la contribution économique à leur pays de destination est d’autant plus positive que leur situation y est sûre et légale. Rendre toutes les migrations légales ferait de facto disparaître l’immigration “clandestine”, et permettrait aux migrants de déployer leur plein potentiel économique dans le pays d’accueil. Leur contribution économique est aussi dirigée vers leur pays d’origine : l’apport financier des migrants par leurs transferts d’argent au pays est au moins trois fois plus important que “l’aide au développement” officielle des pays industrialisés, trop souvent instrumentalisée dans le but fallacieux et vain de réduire les flux migratoires. 9 - Cesser la guerre aux migrants Pour remettre l’hospitalité au centre de la politique. Partout en Europe, on voit des voisins solidaires et mobilisés, un tissu associatif dense capable d’organiser l’accueil des étrangers et d’aider leur insertion. Ce sont les formes d’une hospitalité sans condition qui existent déjà et qu’un gouvernement aurait la possibilité de mobiliser et d’aider, à l’opposé de la guerre aux migrants qui forme aujourd’hui le régime officiel de pensée et d’action. 10 - L’humanisme comme valeur politique Parce que l’ouverture des frontières permet de réaffirmer l’unité de l’Homme. Contre toutes les formes de déshumanisation que nous ne cessons d’observer dans le monde, contre le retour de l’idée d’indésirabilité d’une partie des humains qui avait déjà marqué les années 1930 à propos des Juifs ou des exilés espagnols, nous avons le choix de redire l’unité de l’Homme et de traduire cette idée en politique. Contre le retour des effets désastreux de l’obscurantisme, il s’agit simplement de relancer l’humanisme comme valeur politique ». Fin de citation. L’accueil des réfugiés comme expression de la Liberté, par Guy Aurenche, Président du CCFD-Terre Solidaire « Merci au journal Libération ! Dans son édito du 21 août, Laurent Joffrin nous rappelle une exigence de la liberté, de la liberté à la française. Sur la statue de la Liberté que la France offrit aux USA en 1886, quelques vers furent gravés en souvenir de l’arrivée massive de migrants européens sur les côtes américaines : « Donnez-moi vos pauvres, vos exténués qui en rangs pressés aspirent à vivre libres… Envoyez-les-moi les déshérités, que la tempête m’apporte. J’élève ma lumière et j’éclaire la porte d’or ! ». Un élan généreux me direz-vous, vous qui êtes depuis des lustres bercés par la droite comme par la gauche par les sirènes de la peur, du repli, de la fermeture et auxquels on ne propose que de construire des murs. Et bien non. L’intelligence peut se marier avec l’honnêteté, le réalisme avec la générosité, la politique avec l’accueil des exclus. La seule politique, la seule stratégie réaliste et morale face aux conflits meurtriers qui ont conduit 2 millions de réfugiés en Jordanie, et un million et demi au Liban, consiste à consacrer nos millions d’euros non en priorité à la chasse aux tricheurs mais à la mise en œuvre effective de l’exigence d’accueillir les réfugiés selon les normes internationales qui ont fait notre fierté. Oui il est possible d’installer des lieux d’accueil de ceux et celles qui demandant l’asile ; oui il est possible d’instaurer des mécanismes d’examen rapide de ces demandes. OUI IL EST POSSIBLE POUR L’EUROPE DE 500 MILLIONS D’HABITANTS « D’ACCUEILLIR » UN MILLION D’ENFANTS, DE FEMMES ET D’HOMMES ». Un tel choix ne constituera en rien le fameux appel d’air tant redouté. Ces êtres humains n’ont pas attendu un quelconque appel pour se mettre en route. Ils sauvent leur peau ! » Fin de citation. Voir enfin, par Guillaume Duval, qui est sur tous les fronts : Réfugiés: la France n’assume pas sa part.


25/10/2016 11:41:47 Commentaire de Oscar+

Mon pauvre "Patroc"... Sortez de votre monde des bisounours ! Changez de lecture ! Ouvrez les yeux ! Pas étonnant que la France soit à l'arrêt avec des clients comme vous ! Quand je vous lis, il me vient cette métaphore bien française :On ne discute pas avec une brouette : on la pousse !


17/11/2016 12:14:36 Commentaire de nsb

merci Oscar tous et dit!!!!!!!


17/11/2016 14:41:12 Commentaire de a.c

source atlantico Morbihan : la tension monte après l’agression sexuelle d’une sexagénaire par un jeune migrant Un appel à manifester lundi 14 novembre devant la mairie de la commune d'Arzon a été lancé sur la toile. Exaspération Publié le 14 Novembre 2016 Morbihan : la tension monte après l’agression sexuelle d’une sexagénaire par un jeune migrant Depuis le démantèlement très médiatisé de la "jungle" de Calais, la commune d'Arzon (Morbihan) a accueilli une dizaine de mineurs. Parmi eux, un adolescent soudanais âgé de 16 ans a récemment été mis en examen pour avoir agressé sexuellement une femme de 67 ans jeudi 10 novembre. Alors que la sexagénaire déchargeait ses courses devant chez son domicile, l'adolescent est venu s'adresser à elle en Anglais avant de lui donner plusieurs baiser. Le jeune homme lui aurait ensuite touché le sein avant de mimer une masturbation et de prendre la fuite, a expliqué François Touron, procureur de la République de Vannes. La victime "n'a pas eu peur" mais a tout de même porté plainte, a-t-il également déclaré, rappelant qu'"une main sur le sein c'est une agression sexuelle". Depuis cette agression, les réseaux sociaux ont vu déferler de nombreux commentaires d'indignation et de colère de la part des internautes, notamment sur des sites ouvertement opposés à l'accueil des migrants. Un appel à manifester lundi 14 novembre devant la mairie de la commune a même été lancé. "Il est temps d'arrêter les frais de cette immigration. Expulsion !", écrit sur son compte Facebook Nicolas Bay, le secrétaire général du Front national, retweeté ce lundi par Marion Maréchal Le Pen. >>>> À lire aussi : Accueil des migrants en France : l’effet positif du démantèlement de la jungle de Calais sur les Français (même s’ils sont toujours 56% opposés à cet accueil)


17/11/2016 20:09:08 Commentaire de brugiere

Lu sur le journal du jour. Bienvenue vous êtes ici chez vous. On dirait du Mitterrand 1981. c’est avec un tel slogan que l’AFPA de Doué reçoit 40 illégaux clandestins venus d’Afrique. On croit rêver. C’est terrifiant de constater à quel point la France est envahie avec le plein appui des certains Français. C’est aussi, affligeant de bêtise. L’AFPA de Doué est ( je le pense ) financée par l’État, c’est à dire par les impôts de ceux qui les payent. C’est même, je crois, un organisme public chargé de donner un métier à des adultes en reconversion/ Mais nous savons aussi que depuis des années, les AFPA recrutent dans le tiers monde ( donc au détriment des Français). C’est ce l’on appelle de la discrimination anti française. Je ne crois pas trop me tromper. Aujourd’hui, un nouveau pas est franchi. Il faut donc que les Français soient informés et comprennent qu’ils sont trahis ( une fois encore) par certains cadres de l’Etat qui appliquent la préférence aux illégaux clandestins avant l’aide aux Français démunis. En principe la loi, l’ interdit mais en régime oligarchique ( quel est le % soutenant Normal 1er??) et bourré d’idéologie socialiste, on aura tout vu, y compris de marcher sur la tête. Vive Donald trump et espérons que ces manquement à la simple déontologie, auront leur sanction en 2017.et que ces irresponsables à Doué seront sanctionnés. ( on peut toujours rêver mais c’est aussi la preuve que la France est en plein délire)


17/11/2016 20:41:50 Commentaire de Brugiere

qque c'est bébête que c'est au ras des pâquerettes. Scienco Po n'est rien ce qui compte c'est ce qu'il y a après. dire avec des frontières ouvertes il n'y aura plus d'illégaux, c'est une lapalissade à se rouler par terre. Soyez sériux. Ces gens venus d'Afrique pour la grande majorité, viennent en tant qu'adultes, ce qui en dit long sur leur moralité de laisser derrière femmes et enfants. ces gens sont adultes càd qu'ils transportent leur passé lointain, qui vient du fond des âges et non pas d'hier. et ce passé, ils veulent le retrouver ici avec ses guerres tribales. Travailler???? vous vous moquez. Avec 2 millions de chômeurs ici, comment voulez vous faire travailler des gens qui ne le veulent pas, ne parlent pas la langue et n'ont aucune formation. Vous rêvez . On en a un peu marre de vos historiettes sorties des officines socialistes.Vous avez eu la parole pendant au moins 50 ans. Nous voyons le "beau " résultat. et C'est fini. La preuve? vous n'avez rien à dire de sérieux. Vos comptines pour bambins de 4 ans ne font plus rire. Ellessont nulles.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI