Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Centrale de Chinon : Les réacteurs 1 & 2 réactivés après « une concentration en carbone excessive »

Le site internet www.actu-environnement.com a publié, ce lundi 24 octobre 2016, un article concernant la centrale nucléaire de Chinon et 2 de ses 4 réacteurs nucléaires. Guillaume Krempp, le rédacteur de l'article, explique que « parmi les 18 réacteurs aux concentrations de carbone trop élevées, EDF indique que "six ont obtenu leur autorisation de redémarrer et fonctionnent" » dont Chinon 1 et Chinon 2, malgré quelques soucis au niveau des générateurs de vapeur du parc nucléaire.



Le jeudi 20 octobre dernier, un tiers des 58 réacteurs nucléaires français était à l'arrêt suite à des demandes d'analyses pressantes de la part de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). Le groupe EDF, se voulant rassurant, évoquait des maintenances ordinaires, des incidents, des vérifications des générateurs de vapeur, etc… Mais si l'ASN ne voulait pas perdre de temps, c'est parce qu'elle avait aussi observé des anomalies sur le forgeage des pièces de 18 réacteurs, au niveau des générateurs de vapeur. Une liste de 18 réacteurs comprenant notamment les unités de production n°1 et n°2 de Chinon...

EDF n'évoque pas de concentration excessive

Aujourd'hui, ces coupures ne concernent plus les réacteurs 1 et 2 de la centrale nucléaire de Chinon. Le samedi 8 octobre dernier, EDF indiquait en effet que « les unités de production n°1 et 2 » étaient « à nouveau connectées au réseau électrique » sans pour autant évoquer un excès de concentration en carbone. Au contraire, EDF jouait la sécurité en expliquant poursuivre « les contrôles destinés à conforter la démonstration que les générateurs de vapeur du parc nucléaire concernés par la problématique de ségrégation carbone sont aptes à remplir leur fonction en toute sûreté ». Dans un article publié par Guillaume Krempp, ce lundi 24 octobre 2016, actu-environnement.com énumère tout de même les 2 réacteurs Chinonais dans la liste des « 18 réacteurs » qui comportaient des « concentrations de carbone trop élevées ». Et de reprendre les propos d'EDF précisant que « six ont obtenu leur autorisation de redémarrer et fonctionnent », dont les 2 de Chinon.

Quels étaient les risques d'un excès de carbone ?

Comme l'annonçait l'ASN (1) le jeudi 23 juin dernier, « certains fonds primaires de générateurs de vapeur pourraient présenter une zone de concentration importante en carbone pouvant conduire à des propriétés mécaniques plus faibles qu'attendues ». Et le site internet actu-environnement.com de poursuivre sur ce point : « Une concentration en carbone excessive dans les cuves des générateurs de vapeur entraîne un développement accru de fissures. Ce type de défaut fragilise donc le réceptacle d'une réaction de fission nucléaire sous haute pression (115 bar) et à 320°C. Le risque de rupture de la cuve, par hypothèse considéré comme impossible par les constructeurs, s'avère alors possible ». C'est face à cette possibilité, pointée du doigt par l'Autorité de Sûreté Nucléaire depuis 2006, qu'EDF doit rassurer.

Des coupures de réacteurs qui inquiètent Ségolène Royal

Le calendrier des centrales nucléaires françaises, ponctué d'indisponibilité de certains réacteurs, inquiète la Ministre de l'Environnement. Dans une lettre datée du lundi 10 octobre dernier, et qui a été publiée par le journal Le Parisien, Ségolène Royal exigeait des réponses du président et directeur-général d'EDF, Jean-Bernard Levy : « Les prévisions relatives à l'équilibre offre-demande d'électricité présentées jusqu'ici par EDF ne prennent pas en compte ce risque d'indisponibilité accrue du parc nucléaire ».


Article du 25 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI