Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Anthony Patard, le Saumurois qui sculpte son chocolat pour Artcheval

Anthony Patard s'est installé à Saumur, le samedi 24 octobre 2015 (relire notre balade commerciale). Si son métier de pâtissier-chocolatier, qu'il exerce au 4 de la rue Saint-Jean, requiert déjà un certain sens de l'art, il n'avait encore jamais exposé ses sculptures en chocolat. Chose fait, en 2016, avec la présence de son œuvre « Fourastero » au Centre d'Art Contemporain de Bouvet-Ladubay, dans le cadre du festival d'Ar(t)cheval, du samedi 15 octobre au dimanche 6 novembre prochain. Rencontre...



Anthony Patard a choisi le nom d'un cacaoyer, le « Fourastero », pour nommer son œuvre. « J'ai toujours aimé l'art et, en particulier, dessiner et sculpter le bois. Le métier de pâtissier-chocolatier, c'est l'art dans les recettes, en quelque sorte » explique-t-il. S'il expose pour la première fois au festival Ar(t)cheval, le chocolatier Saumurois n'en est pas à sa première œuvre : « J'ai déjà réalisé une sculpture au moment de Noël, l'année dernière, mais également une grosse poule en chocolat à Pâques dernier. Avant cela, j'avais participé à quelques concours dans le milieu de la chocolaterie ».

Ar(t)cheval, un retour artistique intéressant

Anthony Patard : « Le festival Ar(t)cheval est encore plus intéressant que les concours puisque les sculptures sont jugées par des artistes et non par des professionnels. Nous recevons des critiques artistiques, ce qui fait davantage progresser ». Comment l'idée de cette exposition est-elle née ? Anthony Patard : « Les membres du Comité Équestre (ndlr : organisateur d'Ar(t)cheval) avaient déjà vu quelques-unes de mes œuvres et ont trouvé intéressant de présenter au jury un nouveau support de sculpture, le chocolat ». En effet, les œuvres d'Ar(t)cheval sont généralement des photographies, des peintures ou alors sont composées de bronze, de bois, de zinc, d'acier, de grès (céramique), d'acrylique, etc... (relire notre article sur les œuvres primées, en cliquant ici).

« Fourastero », « c'est un peu un coup de tête »

Quand on lui demande comment l'œuvre « Fourastero » est née, le pâtissier-chocolatier de la rue Saint-Jean avoue qu'il est « difficile d'en parler ». Et d'ajouter : « C'est un peu un coup de tête. Je l'ai réalisé instinctivement... J'avais la plaque de chocolat devant moi, j'ai fait mes contours puis j'ai sculpté. Le Comité Équestre m'a d'ailleurs demandé d'ajouter un descriptif avec mon œuvre, afin d'indiquer d'où m'est venue l'inspiration. Mais je ne savais pas trop quoi mettre, c'est une sculpture presque irrationnelle ». D'ailleurs, comment sculpte-t-on du chocolat ? « J'utilise des ciseaux à bois. C'est le même principe que pour le bois à une différence près, et pas des moindres, c'est que le chocolat est beaucoup plus cassant que le bois. Pour éviter d'endommager ma sculpture, je fais réchauffer le chocolat aux alentours de 25 à 26°C pour qu'il soit plus tendre et malléable » indique-t-il.

« Certains utilisent du chocolat frais [...] c'est du gaspillage »

La sculpture « Fourastero », qui fait 39 centimètres de large pour 34 centimètres de haut, est exposée au Centre d'Art Contemporain de Bouvet-Ladubay, jusqu'au dimanche 6 novembre prochain. Mais Anthony Patard pense déjà à l'année prochaine : « Pour la prochaine édition d'Ar(t)cheval, en 2017, j'essaierai de proposer quelque chose de plus massif, de plus volumineux. Je ferai également en sorte que la matière soit davantage mise en avant. Dans le descriptif, on ne voit pas tout de suite qu'il s'agit d'une sculpture en chocolat ». L'œuvre est à vendre sur l'exposition Ar(t)cheval, à 250 euros, mais attention si vous envisagez de l'acheter ! Le chocolat n'est en effet pas comestible. « J'utilise du chocolat qui n'est plus bon à consommer. Certains utilisent du chocolat frais, mais je trouve que c'est du gaspillage ».


Article du 26 octobre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI