Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Edito de Michel Choupauvert : un flop à 21.3 millions pour "Fontevraud Resort" ?

Ils l'aiment leur Abbaye, les présidents de la Région des Pays de la Loire ! C'est le baron du Gaullisme Olivier Guichard qui a commencé les investissements dans lieu. Puis, le socialiste Jacques Auxiette s'est attaché à l'héritage de son prédécesseur. Le nouveau président, le vendéen Bruno Retailleau, en avait même fait un scud durant sa campagne, critiquant vertement les choix d'investissement... Il ne devait pas être loin de la réalité. Les élus viennent de faire un chèque de 1.1 millions d'euros pour recapitaliser la société d'exploitation "Fontevraud Resort" pour que "l'expérience" hôtelière continue dans l'Abbaye (Lire l'article du kiosque de ce jour). Un flop cet Hôtel Restaurant ?



Souvenez-vous, nous sommes en juin 2015... Le Républicain Bruno Retailleau attaque son concurrent, sur "la gestion et les investissements à Fontevraud." Le président en place alors, Jacques Auxiette, répond : "Le coût des travaux pour l’ensemble hôtelier s'est élevé en réalité à 19,2 M€ y compris l’Ibar de la Chapelle ouvert au public, loin des 25 M€ annoncés par la droite qui englobent d'autres travaux. (...) L’hôtel a d’ores et déjà réalisé 65% de ses objectifs de 2015, bien au-dessus des 20 à 45% annoncés de façon erronée par l’opposition." (relire l'article du Kiosque ici). Tout allait bien alors... Aujourd'hui aux affaires, Franck Louvrier, le Monsieur Tourisme de la Région livre les chiffres. Il ne parle plus de 25 millions de travaux mais de 16 millions pour les réfections intérieures. Et surtout, il précise les déficits : - 790 000 euros en 2014 ayant nécessité une 1ère recapitalisation, - 152 000 euros en 2015 et, surtout, - 248 000 euros en 2016. (Ah !, ce n'est pas en un mois et demi qu'ils vont rattraper le retard)...

24 à 36 mois pour arriver à l'équilibre

Dans un article du Kiosque de mars 2014, au moment de l'ouverture du nouvel espace hôtelier, le directeur général de l'Abbaye, David Martin, annonçait qu'il faudrait 24 à 36 mois pour arriver à l'équilibre (relire ici). Bon... Il reste quelques mois pour réussir. Dans un commentaire pour répondre aux détracteurs du Kiosque, qui, pour beaucoup considérait que la gestion devraient être déléguée, (relire ici) David Martin valorisait la création de 50 emplois et expliquait l'impact positif en termes d'attractivité pour la région. Mais surtout, il donnait rendez-vous début 2015 : "Mais comme souvent, il conviendra d'en faire le bilan non pas à priori, mais après une année de fonctionnement. Rendez-vous donc début 2015 pour juger à l'épreuve des faits et non des préjugés, si ce projet est vraiment "indécent" ou au contraire pertinent, et produit des effets bénéfiques pour l'Abbaye Royale et le Saumurois !" Des chiffres que le Kiosque a demandé plusieurs fois, mais qu'il n'a jamais obtenus. Maintenant, on les a.

Alors pourquoi ce flop ?

Restaurer le patrimoine par une activité économique, c'est plutôt une bonne idée. Hop... Des travaux pour les entreprises et de l'emploi pour des salariés... Les loyers payés par "Fontevraud Resort" équilibrant les investissements, ce serait même parfait. Un léger déficit, pour "retour de taxes", pourrait même être toléré. Cela va peut-être venir. Mais pourquoi les touristes ne viennent pas ? Peut-être du fait de la situation géographique ? Il y a 900 ans tout juste, Robert d'Arbrissel avait choisi l'endroit pour créer sa cité idéale au milieu de "nulle part", pour être tranquille. Humm, cela ne tient pas, il y a des voitures désormais et la région est attractive. Le prix ? Non, il y a des clients pour ça. Un petit tour sur tripadvisor permet de comprendre. Tous les commentateurs adorent l'Abbaye. Pour l'hôtel et le restaurant, ce n'est pas pareil, les avis sont en majorité positifs, mais un tiers sont négatifs et nombreux sont du genre "bien, mais..." La qualité du service et la distance (300 mètres) entre le parking et l'entrée sont souvent critiquées. Beaucoup aiment le côté minimaliste et d'autres, par contre, le détestent. Une chose est certaine, c'est que la "déco" ne fait pas l'unanimité.

Le parti pris qui fait peur et ne plait pas à tous.

Les initiateurs ont fait un choix, celui de s'inspirer de l'histoire du lieu. A l'ouverture, l'architecte et designer, de dimension internationale, Patrick Juin, déclarait : "Je n'avais jamais fait un projet aussi sobre. Nous travaillons sur l'hôtel Plaza Athénée à Paris. C'est plus pétillant, plus artistique, mais c'est le projet qui veut cela. Notre approche ici est contextuelle." Bah oui, c'est réussi... Je me rappelle avoir dit à mon voisin de table la première fois que j'y suis allé : "Chut, fais pas de bruit, tu va réveiller les bonnes sœurs. Heureusement qu'ils ne sont pas inspirés de la période carcérale de l'histoire du lieu..." C'est comme ça, l'atmosphère est glaciale, même si certains apprécient "l'expérience" comme on se plait à le répéter chez les cadres de Fontevraud, ce n'est pas certain qu'un directeur d'entreprise ait envie d'emmener ses salariés y passer une soirée de séminaire. Ces derniers, fatigués après une journée de travail et énervés par le fait de passer quelques jours hors de leurs foyers, n'ont pas forcément envie de passer une soirée de séminaire entre esprit monacale et pureté du design... Cela ne bouge peut-être pas assez pour eux et le patron n'a pas envie de se faire engueuler...
Finalement, c'est peut-être le mot séminaire que les décideurs ont mal compris.
Attendons de voir comment les nouveaux arrivants interprètent le sujet...

Michel Choupauvert

PS. Pour les 21.3 millions énoncés, nous avons additionné le chiffre donné par Jacques Auxiette en juin 2015 et la recapitalisation récente.


Article du 12 novembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI