Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Les forces de police de Saumur manifestent aussi leur ras-le-bol

Ce n'est pas une grève, mais une manifestation... Plus de la moitié du personnel du commissariat de Saumur s'est retrouvée devant la sous-préfecture de Saumur ce jeudi 17 novembre pour se faire entendre. Le sujet, les conditions d'exercice de la profession de plus en plus difficiles, mais surtout le manque d'effectif à Saumur. Une délégation a été reçue par le Sous-Préfet, Jean-Yves Hazoumé.



Cela sent le ras-le-bol chez les policiers de France. Il n'y a pas que les agressions dans les banlieues qui font bouger les policiers. Ces derniers souhaitent bien sûr que leurs conditions d'exercice de la légitime défense soient alignées sur celles des gendarmes, mais c'est surtout sur le plan local que portent les revendications de l'action devant la sous-préfecture. Comme leurs homologues angevins qui se réunissent tous les jeudis soirs place du Ralliement, les Saumurois ont décidé de se faire entendre. Ils étaient 44 sur les 69 personnes que compte le commissariat de Saumur à s'être réunis devant la sous-préfecture ce mardi 17 novembre sur leur temps de repos.

Le matériel, aussi, est remis en cause

Une forte mobilisation pour expliquer un mal-être dans le fonctionnement du quotidien : "En police judiciaire, nous ne sommes que 8 contre 14 dans une situation normale. Les procédures se sont encore alourdies et dans ces conditions, nous ne pouvons pas pratiquer correctement nos investigations. Les effectifs dans leur globalité sont trop faibles et on ne peut pas, par exemple, mettre en place les "vendredis forts" demandés par les ministères" pouvait-on entendre dans les rangs de la manifestation.
Le matériel, aussi, est remis en cause : "Nous n'avons que des berlingots pour travailler et certaines voitures sont devenues obsolètes. Nous avons même une voiture de prêt depuis le mois d'août," continuaient certains.
Des revendications exprimées il y quelques semaines au directeur départemental et à la Préfète Béatrice Abollivier qui n'ont pas été prises en considération. Les policiers ont ainsi décidé de les répéter au représentant de l'Etat à Saumur,

Une rencontre hors syndicats, hors hiérarchie et hors partis.


Pour Jean-Yves Hazoumé, une rencontre très constructive : "J'ai reçu une délégation de 7 personnes dont 2 personnels administratifs. C'était une rencontre totalement hors hiérarchie et hors syndicats, d'ailleurs le commandant Benoit n'était pas présent. Ils souhaitaient me faire part des problèmes rencontrés au quotidien dans leur travail, problème de statut, mais aussi immobiliers et mobiliers." Et de rajouter : "C'est toute la différence entre la rencontre avec Mme le Préfet où la hiérarchie était présente. Là, il s'agissait vraiment de parler de leurs problèmes professionnels, quasiment personnels, en l'absence de tiers. Je vais faire part de ces doléances "brut de décoffrage" à la Préfète afin que cela soit remonter au plus haut niveau."


Article du 17 novembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


10 commentaires :

17/11/2016 18:39:58 Commentaire de contribuable

La même rengaine que tous les fonctionnaires " pas assez nombreux " Les pauvres .....!!!!!


17/11/2016 19:17:32 Commentaire de CONtribuable1

Si les revendications qui ont été exprimées au directeur départemental puis a la préfete et qu'elles n'ont pas été retenues ça veut bien dire que plus les personnalités sont placés haut moins elles servent , un bel exemple de bons a rien .


18/11/2016 07:39:58 Commentaire de 2017

Bande de pignouf.a part critiquer les fonctionnaires de police ,pompiers ,hospitaliers ainsi que les autres peut etre par jalousie.vous seriez sur le terrain avec eux vous veriez la vie certainement autrement que de penser qu'ils sont les rois du pétrole.Quand vous aurez besoin d'eux un jour vous verez.Ceci est plutot une sonnette d'alarme afin de faire comprendre que hierarchie et syndicat ne fond rien et encore une fois il s'agit de la base qui recolte .


18/11/2016 13:44:22 Commentaire de MERCI

Merci aux policiers pour leur courage! des policiers en danger ce sont des citoyens en danger. Il faut des moyens matériels mais aussi des moyens réglementaires. j'imagine que les policiers sont dans la rue car ils ne peuvent pas effectuer leur travail correctement et dans de bonnes conditions... s'ils se défient de leurs syndicats c'est qu'il y a des raisons... tous avec nos policiers! la société va mal et ils sont sur le front pendant que nous sommes au chaud.


18/11/2016 14:01:29 Commentaire de Laure

à l'attention de MERCI : parfaitement d'accord. Les policiers et policières font un dur métier et sont la pour nous, pour notre sécurité. on se doit de les soutenir


18/11/2016 14:07:28 Commentaire de hors syndicats!

Mais à quoi servent les instances "représentatives" et financées par nos impôts si les policiers de "la base" n'en veulent pas??? Quant au droit de grève il existe...de manifester NON! Que chacun fasse son job et tout le monde y trouvera son compte


18/11/2016 14:09:35 Commentaire de à contribuable

ce sont pas des fonctionnaires comme les autres


18/11/2016 14:17:33 Commentaire de Rigolote

les syndicats représentent personne en France! faut réformer les syndicats.


18/11/2016 14:22:01 Commentaire de MERCI

Hors syndicats je pense que vous êtes mal informé... je viens de regarder les textes et les policiers ont le droit de manifester mais n'ont pas le droit de grève...


18/11/2016 14:59:40 Commentaire de CONtribuable1

@ Commentaire de 2017 : Personne dans ces commentaires ne critiquent les "fonctionnaires "bien au contraire ce sont des commentaires de soutien , étant donné que les personnalités ( préfet, directeur départemental ) et les syndicats ne répercutent pas leurs revendications !!.... Bien sur ici nous critiquons la hiérarchie qui .....plus ils ont des responsabilités moins ils les assument !!! De tous cœur avec notre police nationale , pompiers , personnel hospitaliers etc etc....... alors qui est la bande de pignouf ?


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI