Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur-Tours... Anthony Dauvergne dans un article du club des supporters du PSG

L'exploit de l'Olympique de Saumur face au Tours FC, le dimanche 13 novembre dernier (relire nos articles ici, ici et ici), n'est visiblement pas passé inaperçu en France. L'association des « Titis du PSG », qui sert de support parallèle pour orienter les jeunes professionnellement tout comme sportivement, a retrouvé l'ancien gardien de la réserve du PSG, Anthony Dauvergne. Dans une interview accordée ce jeudi 17 novembre, le portier de l'OSFC revient sur cette superbe performance. Une interview dans laquelle il n'hésite pas à égratigner certains joueurs Tourangeaux trop sûrs d'eux...



« Avec notre détermination, le Tours FC n’a rien pu faire ! ». Une phrase d'Anthony Dauvergne qui résume bien ce que les spectateurs Saumurois ont pu voir des tribunes, le dimanche 13 novembre dernier au stade des Rives du Thouet. Outre la Coupe de France, le portier Olympien revient aussi sur son parcours au Paris Saint-Germain, de 2004 à 2009. « J’ai toujours le PSG dans la peau... Direction Arsenal pour les encourager ! » explique-t-il. L'interview réalisée par l'association les « Titis du PSG », ci-dessous.

Les « Titis du PSG » : Salut Anthony ! Félicitations à toi ainsi qu’à tous tes coéquipiers pour votre victoire face au Tours FC ! Une sacrée revanche, l’aventure continue…

Anthony Dauvergne : « Salut LTDPSG ! Je suis très heureux ainsi que pour toute mon équipe. Nous avions été trop respectueux face à cet adversaire la saison dernière. Cette fois-ci, nous avions la hargne ! Ils avaient encaissé 26 buts en championnat, soit la dernière défense de L2, il y a avait donc clairement un coup à jouer. Nous avions eu quelques échos avant le match que tout n’était pas rose chez eux… Au fil de la rencontre, nous avons senti que nous avions un petit truc en plus, à savoir notre détermination ! En Coupe de France, si tu ne mets pas d’impact, tu sautes… Et bien nous l’avons mis ! S’ils avaient joué vraiment le coup à fond, nous aurions été éliminés. En Coupe, il n’y a pas de place pour l’à-peu-près ! ».

Les « Titis du PSG » : Vous aviez déjà affronté le Tours FC l’an passé avec une élimination à la clé… La leçon a servi ?

Anthony Dauvergne : « Oui, je suis certain que nous avons retenu les leçons du passé ! Il était hors de question de reproduire les mêmes erreurs… Quand je revois des joueurs comme Filippi ou Maoulida, dans le tunnel avant le match, avec leurs égos surdimensionnés, nous nous étions tous dit que nous allions « taper ces jambons » ! Quel plaisir d’enfoncer au fond du trou un ancien Marseillais ! Ils sont venus à Saumur avec leur ressenti de la saison dernière, la petite bourgade tranquille, un terrain correct, ce n’est pas le feu, il n’y a pas d’ultras… Au final, bing ! ».

Les « Titis du PSG » : Le stade des Rives du Thouet a-t-il vibré comme jamais ?

Anthony Dauvergne : « Honnêtement, pendant le match, ce fut calme ! Tout le monde était tendu, car le scénario était indécis : 0-1, 1-1, 2-1, 2-2, puis victoire 3-2 ! Le public avait la trouille (rires) ! Mais ce match-là a clairement déclenché une ferveur en ville. Nous nous attendons à un grand soutien lors du prochain tour ».

Les « Titis du PSG » : À quoi ou a qui as-tu pensé au coup de sifflet final ?

Anthony Dauvergne : « À mes proches, ma femme, mon fils, à mes parents… Tous les quatre étaient présents dans les tribunes. Et puis j’ai pensé au reste de ma famille qui m’a toujours soutenu jusqu’à présent… ».

Les « Titis du PSG » : À 2-2, as-tu commencé à te projeter vers la séance des tirs au but ?

Anthony Dauvergne : « Je m’étais préparé au cas où… J’avais pris quelques renseignements à gauche, à droite. J’ai pris le temps de regarder quelques vidéos de mes adversaires, notamment sur Toifilou Maoulida, mais bon il ne tire jamais au même endroit ! J’avais étudié également le jeu de Denis Bouanga, leur meilleur joueur cette année, mais il n’a finalement pas joué contre nous. J’avais également procédé de la sorte le tour précédent, avant d’affronter La Roche-sur-Yon, même s’il s’agissait d’une CFA2 ».

Les « Titis du PSG » : Tous les observateurs avertis estiment que la Coupe de France a une saveur particulière… Réalité ?

Anthony Dauvergne : « C’est vrai, c’est un contexte à part… Le meilleur sur le papier n’est pas certain de l’emporter, c’est ce qui fait le charme de cette compétition. C’est la seule compétition qui possède cette particularité ! Pouvoir affronter des clubs d’une autre région ou d’un niveau supérieur est très enrichissant. C’est un vrai bonheur pour le quotidien de tout un club ! Maintenant, ce n’est pas pour autant que nous allons délaisser le championnat. Nous visons une des 3 premières places du classement, en principe synonyme de montée avec la réforme des championnats pour la saison 2017/2018. Méfiance toutefois, car nous restions sur 7 victoires d’affilée en DH avant le 6ème tour de la Coupe de France. Nous avons ensuite concédé deux matchs nuls avant de jouer contre Tours. Donc attention ! ».

Les « Titis du PSG » : Jouer contre des joueurs professionnels, n’est-ce pas frustrant pour l’ex-stagiaire pro que tu as été ?

Anthony Dauvergne : « Comme j’ai pu le confier dans la presse régionale avant la rencontre, je n’ai aucune amertume, aucune aigreur vis-à-vis de ce milieu-là. J’ai adoré tous les bons moments passés, c’est juste que cela ne devait pas se faire ! Mais une chose est certaine, nous ne sommes jamais préparés pour retomber dans le monde amateur… Rejouer contre un club professionnel a malgré tout des avantages ! Plusieurs d’entre nous ont fréquenté des clubs pros comme Reims, Nantes, Angers, ce qui nous permet d’anticiper les petits moments de relâchement chez nos adversaires. Vivre au quotidien dans un club amateur n’est pas toujours évident, raison de plus pour redoubler d’efforts ! ».

Les « Titis du PSG » : Le tirage au sort du 8ème tour a eu lieu mardi dernier. Le Poiré-sur-Vie (DH) s’offre à vous ! Satisfait ?

Anthony Dauvergne : « La priorité était de recevoir, donc oui nous le sommes ! Le fait de voir 2000 à 2500 spectateurs venir nous encourager comme ce fut le cas contre Tours est très plaisant. De plus, pour un club amateur comme le nôtre, la recette que peut générer un match de Coupe de France est très importante pour mieux gérer l’avenir… ».

Les « Titis du PSG » : Es-tu toujours autant supporter du PSG ?

Anthony Dauvergne : « Oh que oui, même si nous avons du mal à savoir ce qui s’y passe réellement ? L’arrivée d’Unai Emery, l’état d’esprit de l’équipe, le recrutement de Jesé, Ben Arfa sur le banc… Malgré toutes ces interrogations je reste un fidèle supporter ! D’ailleurs, avec Maximilien Tessier, nous allons nous rendre à Londres pour encourager le PSG face à Arsenal… L’équipe assure toujours autant sur la scène européenne et reste à portée de points du leader en L1. C’est donc encourageant, surtout que plusieurs Titis se révèlent comme Alphonse Areola et Adrien Rabiot, et même Presnel Kimpembe. À chaque fois qu’ils jouent ils sont au niveau, donc respect, car s’imposer dans le PSG Version Qatarie, ce n’est pas rien ! Qui sait ? Peut-être qu’un jour nous verrons un PSG 100% Titis ! Le Barça l’a bien fait… Mais bon, il faudra sûrement un paquet d’années avant d’y arriver ! (rires) ».

Les « Titis du PSG » : Tu as cité un certain Alphonse Areola… Surpris par son évolution ?

Anthony Dauvergne : « Je suis hyper heureux pour Alphonse ! Je l’ai connu lorsqu’il évoluait en U14 Fédéraux au PSG. C’était déjà un super gamin qui est maintenant devenu un vrai bonhomme ! (rires) Il mérite complètement tout ce qui lui arrive. Il entre peu à peu dans l’histoire du club en étant le premier gardien formé au club étant titulaire au PSG ! Le devenir dans le contexte Qatari démontre sa force de caractère. Il a des qualités au-dessus de la moyenne ! Et en plus, c’est un bon mec, que demander de mieux ? ».

Les « Titis du PSG » : C’est déjà l’heure de se quitter… Que représente dorénavant le football à tes yeux ?

Anthony Dauvergne : « Le football représente une grande partie de ma vie ! Dorénavant, j’ai d’autres priorités, notamment celle de m’occuper du mieux possible de ma famille puisque je suis devenu papa… Alors oui, je ne suis pas joueur professionnel, je me lève tous les matins pour aller au travail, mais c’est la vie qui veut ça ! C’est ainsi que l’on entretient des projets, comme celui de faire construire une maison. Mais cela ne m’empêche pas de prendre toujours autant de plaisir qu’à mes débuts lorsque je foule un terrain. Un plaisir partagé au sein d’une vraie bande de potes ! ».

Nota Bene : Propos recueillis par Nyto pour LTDPSG...


Nom : Dauvergne
Prénom : Anthony
Date de naissance : 15 mars 1989
Lieu de naissance : Rouen (76)
Taille : 1m79
Poids : 77 kg
Poste : Gardien de but
Nationalité : Française

Carrière :

Poussin : FC Barentin et O.Pavilly (76)
Benjamin : O.Pavilly (76)
13 ans – 14 ans : FC Rouen (76)
2004/2009 : Paris SG (15 ans à CFA)
2009/2010 : FC Dieppe (CFA 2)
2010/2013 : SO Châtellerault (CFA 2)
depuis juillet 2013 à ce jour… : Saumur (CFA2)



Article du 18 novembre 2016 I Catégorie : Sport

 


3 commentaires :

18/11/2016 15:18:26 Commentaire de SAUMUROIS

Et les joueurs de SAUMUR n'ont pas aussi un égaux SURDIMENSIONNES, quand ils sont en ville ! ! ! ! ! Malheureusement si, et c'est vraiment dommageable, car certains joueurs se prennent vraiment pour des Stars... A méditer avant de critiquer les pro.


18/11/2016 18:04:58 Commentaire de Jean-Jacques Lépinay

Tous égaux devant la loi mais les EGO des joueurs sont sans doute surdimensionnés


18/11/2016 18:06:48 Commentaire de Guy

même sur le kiosque l'orthographe est bafouée. Je ne sais pas si les joueurs sont égaux sur le terrain mais leurs "égo" ( nom masculin invariable ) est peut-être inversement proportionnel à leur intelligence.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI