Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur. Après 427 000 euros de travaux, l’orgue reprend sa place samedi (16h) à l'Église de Nantilly

Installé à la fin du 17ème siècle sur la tribune dominant la nef monumentale, l’orgue de tribune de l’Église Notre-Dame de Nantilly est exceptionnel en Anjou à plusieurs titres : sa longue histoire et ses évolutions décisives. Rénové pour 427 000 euros, l'orgue restauré reprendra sa place le samedi 26 novembre 2016, à 16h. Une bénédiction de l'orgue sera prononcée par l'évêque Monseigneur Delmas, le dimanche 27 novembre prochain, à 10h30, en l'Église Notre-Dame de Nantilly (relire notre article)...



L'orgue de l’Église Notre-Dame de Nantilly de Saumur est tout d'abord exceptionnel par sa longue histoire d’abord (quelque 330 années au moins). Le buffet remonte en effet au 17ème siècle, ce qui en fait l'un des orgues les plus anciens d’Anjou. La réception de l'orgue, construit par le facteur breton Le Helleco, est en effet attestée le 19 mai 1690, comme l'indique la date gravée dans un cartouche au bas du buffet du Positif et les archives paroissiales. Le démontage complet de l'orgue a permis de découvrir deux parchemins portant la signature du facteur et confirmant les dates de fabrication (1685 à 1690).

Exceptionnel par les évolutions décisives

Au 19ème siècle, certaines évolutions vont profondément le transformer. En effet, pillé au moment de la Révolution Française puis abandonné, l'orgue devra attendre 1835 pour que les premiers travaux de restauration soient entrepris. Plusieurs facteurs d'orgues se succèderont alors sur l'instrument parmi lesquels Adolphe Goupil, en 1835 (que l’on sait être également intervenu à l’église Saint-Pierre de Saumur), et Louis Bonn, en 1847. L'un et l'autre se sont attachés à faire du « vieil orgue baroque », un instrument « au goût du jour », en remaniant considérablement l’esthétique musicale de l’instrument. Pour favoriser les sonorités en vogue dans les années 1840, quelques jeux caractéristiques de l’époque baroque et classique pourtant essentiels mais jugés alors démodés furent supprimés : « les pleins jeux », les « fournitures », « les cymbales ». De même, un troisième clavier « expressif » mais incomplet fut ajouté, dont on plaça les sommiers et la tuyauterie dans une boîte disgracieuse, véritable verrue posée au sommet du Grand Orgue, au mépris de l' esthétique de son buffet.

Un programme de rénovation débuté en 2007

Le projet de restauration a démarré officiellement en 2007 lorsque la Ville de Saumur, consciente de l'urgence d’agir a commandé à la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) de la région des Pays de la Loire, une étude préalable à la restauration de l’instrument, confiée en 2008 à Roland Galtier, technicien-conseil de la DRAC pour les orgues historiques. Les conclusions de l’étude rendues en 2009 ont permis d’avoir une idée précise de la restauration et surtout un chiffrage sur la base duquel la Ville de Saumur s’est mobilisée pour réunir les financements. Au terme de la longue procédure d'appel d'offres lancée par la Ville de Saumur, le facteur d’orgue Nicolas Toussaint de la Manufacture Bretonne d’Orgues, située à Nantes, a été retenu au mois de décembre 2013, afin de mener à bien cette importante restauration...

Découverte de la signature sur parchemin du facteur

Une soirée de présentation publique du projet s’est tenue dans l’Église Notre-Dame de Nantilly, le 26 février 2014. À cette occasion, le facteur d’orgue Nicolas Toussaint a présenté le projet de restauration, tandis que Serge Schoenowsky, organiste titulaire de l'orgue de l'église Saint-Pierre et professeur à l'École Intercommunale de Musique du Saumurois, faisait une dernière fois sonner l'instrument, tournant dans un émouvant « au revoir » la page d'une longue histoire, avant que l'orgue ne connaisse bientôt une troisième naissance... Le démontage in situ et en atelier de l'orgue a réservé bien des surprises comme, par exemple, la découverte de la signature sur parchemin du facteur Le Helleco, mentionnant la date de 1687 sous le sommier du Positif. Il a aussi permis de comprendre les causes de certains dysfonctionnements de l'orgue. Le remontage sur place, l'harmonisation et l'accord général ont débuté en mai 2016... Ils ont été achevés le jeudi 3 novembre dernier, par la réception du chantier.

427 000 euros (HT) pour financer l’opération

De nombreux partenaires financiers ont répondu à l’appel pour aider la Ville de Saumur à réunir les 427 000 euros Hors Taxes (427 022 exactement) nécessaires à la restauration de cet orgue, qui compte désormais 2166 tuyaux et 33 jeux répartis sur 3 claviers manuels et un clavier de Pédale. Tous les chiffres en détail...



Un concert inaugural proposé par Éric Lebrun

Le concert inaugural sera proposé par Éric Lebrun, organiste titulaire du Grand Orgue Cavaillé-Coll de l’église Saint Antoine des Quinze-Vingts, à Paris. Ancien élève de Gaston Litaize, Éric Lebrun, premier prix d’orgue dans la classe de Michel Chapuis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, fut aussi lauréat et finaliste de plusieurs concours internationaux (orgue, composition, musique de chambre). Nommé en 1990 organiste titulaire du grand orgue Cavaillé-Coll de l’Église Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts à Paris, il y enregistre notamment les œuvres complètes de Jehan Alain, organiste et compositeur mort pour la France en juin 1940 à Saumur.


Article du 24 novembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


10 commentaires :

24/11/2016 18:22:43 Commentaire de FOUCHE

C est honteux de dépenser une telle somme pour une orgue


24/11/2016 19:55:06 Commentaire de Alcofribas

Parole, paroles......Oui, et c'est quand le concert inaugural ??


24/11/2016 20:51:28 Commentaire de Raison

Vous avez raison, FOUCHE. Nous devrions arrêter de restaurer les monuments de notre passé et de notre histoire. Avec ça notre société se portera forcément bien mieux. Ce qu'il ne faut pas entendre.


25/11/2016 13:34:18 Commentaire de Edj

Et l'Eglise ne finance rien? Bizarre, que ça ne pose de question à personne. C'est vrai que le Vatican n'a pas les moyens. L.orgue ne devrai être réservé qu'aux concerts et non aux messes pour les cathos.


25/11/2016 18:42:51 Commentaire de Dracomidori

Contrairement à ce qu'affirment les autres je trouve normal de sauvegarder notre patrimoine plutôt que de gaspiller en travaux inutiles ou en financement plus que douteux.


25/11/2016 18:49:50 Commentaire de Philo

Edj semble oublier que la plus grande partie du patrimoine religieux appartient à l'Etat, par conséquent c'est à lui de l'entretenir.......


25/11/2016 18:54:33 Commentaire de Parcot Gérard

Beurk! Aux grincheux....


25/11/2016 19:08:31 Commentaire de bourgais

EDJ pour info les églises appartiennent à l'état .... pas à l'église;; ceci dit oui c'est scandaleux une telle somme


27/11/2016 19:11:01 Commentaire de Sidi Merouane

A tous les petits pères Combes saumurois, c'est vrai que l'on aurait pu faire appel au Qatar.Hélas ce pays si généreux et laïc n'intervient que pour les mosquées et les équipes de football.Scandaleux, n'est-ce-pas?


27/11/2016 22:46:01 Commentaire de expliquez moi

Comment peux t on trouver plus intéressant de mettre une telle somme pour renover un instrument du passé a l usage de quelques mélomanes alors que des installations sportives ou culturelles utilisés au quotidien par des centaines de jeunes nécessiteraient quelques amenagements bien moins couteux . Entretenir un patrimoine c est bien. Construire un avenir pour les jeunes c est mieux.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI