Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Le 1er fédéral du PS de Maine et Loire claque la porte

Ça a fait l'effet d'un coup de grisou : jeudi soir, en réunion du conseil fédéral à Angers, le premier des socialistes de Maine et Loire, Grégory Blanc, a vertement et amèrement annoncé sa démission du parti. La raison : Alors qu'il s'est déclaré partant aux Sénatoriales de 2017, les coups bas et manoeuvres de certains barons et même de membres de son équipe fédérale, à l'orée des assemblées générales de présentation des candidatures pour les législatives et sénatoriales dans les sections, avant des votes le 8 décembre prochain. Son communiqué.



"La politique n’est pas qu’une affaire d’idées, c’est aussi une affaire de méthodes.

Depuis quatre ans à la tête du PS 49, dans une période difficile pour la gauche, j’ai essayé de rénover la maison, rendre nos fonctionnements plus transparents, construire une véritable articulation élus, militants, sympathisants. Et surtout rassembler, aussi bien en interne qu’en externe, pour préparer l’avenir.

Malgré une majorité confirmée à la fédération, les conditions ne sont plus réunies pour poursuivre l’action collective engagée.
Depuis plusieurs mois, en souterrain, une offensive est lancée sur le PS 49, avec toujours les mêmes à la manœuvre, continuant de tout vouloir régenter comme avant, en dehors des instances, et en passant en force, comme encore sur les sénatoriales en affichant lors du dépôt des candidatures, avant même la commission électorale, une liste exclusive, avec impossibilité de toute discussion. Une membre de ma propre équipe fédérale candidate exclusivement sur une liste qui m’exclut, sans même me prévenir. Un autre affiche son soutien à cette démarche, toujours sans même me prévenir.

Même si je gagne le scrutin interne, à l’abord d’échéance cruciale pour le Pays, comment continuer de travailler ensemble dans ces conditions ? La perte d’Angers n’a, semble-t-il, pas suffi. Les mêmes causes produiront à nouveau les mêmes effets. L’absence de rassemblement conduira inexorablement à un nouvel échec.

Or, pour gagner en Anjou, le rassemblement est incontournable. Cela exige à chaque instant de trouver les clés pour dépasser les intérêts particuliers. Agir ensemble ne se décrète pas. Ce n’est que le fruit d’un patient travail. Travail auquel je mets un terme aujourd’hui en quittant le Parti socialiste de Maine-et-Loire.


C’est le cœur serré que je mets fin à une histoire de près de 20 ans. Il n’y a pas d’autre issue pour que la gauche puisse se reconstruire. Il est désormais urgent que de nouvelles têtes et de nouvelles pratiques apparaissent. C’est la condition indispensable pour rassembler et donc gagner.

Je les appuierai à la place qui sera dorénavant la mienne."


Article du 25 novembre 2016 I Catégorie : Politique

 


3 commentaires :

25/11/2016 12:14:20 Commentaire de Superdeg

Je pense qu'un peut reconstruire la gauche avec des idées de droite mais avec Macron


25/11/2016 15:46:39 Commentaire de bernadette fourré-jousselin "dite mémé"

oui avec l'idée de défendre la classe ouvrière, et aussi que ceux qui seront des zélus du parti n'aient pas la grosse tête, et ne cherche à VIVRE de la politique au lieu de VIVRE pour la politique, partout nous voyons ce genre de magouilles, pas étonnant de l'écoeurement général


28/11/2016 07:38:52 Commentaire de jean marie p

les rats quittent le navire .Et oui quand la rose sent bon beaucouq accourent et quand elle sent la merde plus personne.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI