Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Hôtel-Restaurant de l'Abbaye Fontevraud : « Une gestion régionale calamiteuse » pour les élus FN

Lors de la séance plénière du jeudi 20 octobre, la majorité de Bruno Retailleau a voté une avance en compte courant de 1.100.000 € pour la SASU Fontevraud, qui exploite l’hôtel et le restaurant de l’abbaye. Un vote qui a été suivie par l'ancienne majorité de gauche. Pour les élus FN, "cette demande nous semble incongrue". Le communiqué de Pascal Nicot, Conseiller régional, membre de la commission Entreprise, tourisme, innovation.



"La Région peut tout à fait accompagner les hôteliers et restaurateurs dans leurs projets d’amélioration de leur qualité d’accueil, ou de mises aux normes en matière d'accessibilité aux personnes handicapées. En revanche, nous ne comprenons pas la volonté de la Région de s’immiscer dans la gestion économique d'un hôtel-restaurant. Cette démarche provoque une situation de concurrence déloyale, comme le dénonce la Chambre des professionnels indépendants du Maine-et-Loire. Nous rappelons aussi que dans ce genre de situation, nous préférons les avances remboursables et les prêts, plutôt que les subventions qui créent de la distorsion de concurrence.
Mais puisque la Région a, depuis la précédente majorité de Jacques Auxiette, fait ce choix délibéré d'investir et de gérer cet hôtel, et que la nouvelle majorité de droite reconduit cette politique, qu'elle fasse la démonstration de sa capacité à le faire. Le bilan et le compte d’exploitation de la SASU sont en effet catastrophiques, avec une perte d’exploitation de 151 000 € pour l’année 2015. De surcroît, il est mentionné 116 000 € de créances douteuses et nous ne savons pas d'où proviennent ces impayés. Les prévisions pour 2016 sont plus qu'inquiétantes, avec un chiffre d’affaire en baisse de 20 % et un résultat en perte de plus de 500 000 €.
Le groupe Front National déplore qu’aucun plan de redressement n’ait été proposé à l’assemblée. C’est pourquoi nous avons refusé de voter cette avance, tant qu’un business plan, adossé à un plan de redressement sérieux, ainsi qu’un plan de trésorerie à 3 ans ne nous auront pas été présentés. A défaut, nous demandons d'arrêter les frais, c'est-à-dire de vendre la SASU à de véritables professionnels."


Article du 30 novembre 2016 I Catégorie : Politique

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI