Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Distré : Emmaüs et Saumur Habitat s'unissent pour loger les démunis

Depuis le mois de novembre 2016, l'office public Saumur Habitat fait construire 2 pavillons à Munet, sur la commune de Distré. Après leur livraison, prévue pour le mois de septembre 2017, ces logements seront loués à Habitat Solidarité, une structure d'Emmaüs, et seront destinés à accueillir des familles démunies. Au terme des 26 ans de location, Habitat Solidarité deviendra propriétaire de ces 2 logements individuels. Le coût de l'opération, financée par 5 organismes, s'élève 243 100 euros.



L’association Emmaüs a reçu par donation de la commune de Distré un terrain de 700m² situé sur le lieu-dit de Munet. Elle a sollicité Saumur Habitat pour réaliser, via un bail à construire de 26 ans, deux pavillons de type 3. Le chantier de construction, porté par GIE H2O, a débuté au mois de novembre 2016 pour une durée de 12 mois grand maximum (livraison prévue entre septembre et novembre 2017). Les 2 pavillons, d'une surface de 66 m² chacun, seront ensuite loués à l’association Habitat Solidarité (Emmaüs).

Une intégration dans le paysage rural !

Les partis-pris architecturaux des logements respectent les conditions du Plan Local d’Urbanisme et favorisent une bonne intégration avec l’environnement rural de la commune, notamment grâce à l’utilisation de matériaux naturels et qualitatifs, comme l’ardoise et le bois. Des choix techniques RT 2012 ont été faits pour mieux maitriser les dépenses énergétiques : isolation renforcée, ventilation Mécanique Contrôlée « hygro B » ajustant automatiquement les entrées et sorties d’air selon les besoins, chauffage et production d’eau chaude sanitaire par pompe à chaleur et installation d’économiseurs d’eau sur les appareils sanitaires. La pose de la première pierre a notamment réuni le maire de Distré, Éric Touron, le maire de Saumur et le président de Saumur Habitat, Jean-Michel Marchand, le directeur de Saumur Habitat, Philippe Plat, le président d'Emmaüs Saumur, Bernard Jarrige, et l'architecte Dominique Villeret (photo ci-dessous)...

243 100 euros pour améliorer le cadre de vie

Les pavillons, construits sur l'ancienne grande friche industrielle de France Champignon, disposeront d’une terrasse et d’un jardin végétalisé et privatifs, ainsi qu’un d’un abri voiture et vélos. Côté financement, le coût de l’opération revient à 243 100 euros (TTC). Un projet porté par 5 financeurs différents : L'association Emmaüs participe à hauteur de 49% (soit 120 000 euros), Saumur Habitat à hauteur de 37% (dont 24 000 euros de fonds propres), l'État est également de la partie avec 7%, Saumur Agglo participe à hauteur de 4% et, enfin, le Conseil Départemental du Maine-et-Loire, représentant quant à lui une part de 3%.

Fiche d’identité du programme :

- Architecte : Cabinet BVR Bourdin – Villeret - Robin
- Durée du chantier : 12 mois
- Livraison prévisionnelle : novembre 2017
- Nombre de logements : 2 individuels - typologie : T3
- Coût : 243 100 euros (TTC)
- Financeurs : Saumur Habitat, Association Emmaüs, État, Saumur Agglo


Article du 05 décembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


12 commentaires :

05/12/2016 15:10:16 Commentaire de Des munis plutôt...

7,8% de vacance pour le logement social. Charles Henri Jamin, Président de Saumur Habitat explique la situation par des considérations structurelles comme dans de nombreuses villes en France : «La fuite de la population vers la périphérie n'est pas nouvelle. La situation est d'autant plus compliquée, qu'au final tout le monde continue à profiter des services de la ville centre, mais seuls ceux qui y résident paient les impôts. (ndlr : et comme ceux-ci sont de moins en moins nombreux...) Il y a une évolution sociologique des besoins. Il faut adapter l'offre. C'est ce que nous avons fait dans l’îlot Saint Pierre, des appartements étaient trop grands, nous les avons divisés pour les adapter aux besoins et ils se sont loués. Nous avons aussi le souci d'immeubles vétustes qui coûteraient trop cher à rénover. Nous allons les détruire comme celui de Parmentier par exemple. Notre taux de vacance est actuellement de 7,8%, Celui-ci est gonflé par la vacance artificielle liée au fait que nous sommes en attente de destruction. Aujourd'hui, nous avons une offre de bonne qualité adaptée à la demande.» En savoir plus sur http://www.saumur-kiosque.com/infos_article.php?id_actu=18576#565Z5X2QmLut0vM0.99


05/12/2016 19:04:43 Commentaire de Picollo

Saumur Habitat a du fric ça se voit! Mais pour mettre un coup de peinture dans mon hall c'est plus dur! EMMAUS sera mieux logé que moi!


05/12/2016 19:14:38 Commentaire de Claudette des Violettes

Si on additionne le salaire des 5 maçons présents sur la photo on dépasse les 243 100 euros de la construction! Ça laisse à réfléchir sur le fonctionnement de notre société! Sans compter leur frais remboursés par le contribuable pour leur venue sur place et leur resto du midi. Tiens il serait intéressant de connaître la salaire du directeur de l'association EMMAUS? Est-il bénévole comme la grande cause que l'association défend le sousentends?


05/12/2016 23:20:45 Commentaire de SALSIFI

C'est trop fort d'abuser des pauvres associations : EMMAUS participe à hauteur de 120 000 EUROS soit 49 % mais doit encore verser un loyer ? Qu'est-ce-que c'est que ce montage financier magouilleux? Comment une association peut-elle sortir une somme pareille pour un programme invendable dans un bled paumé? D'ailleurs y a qu'à voir : les ouvriers sur le chantier ne respectent aucune consigne de sécurité : pas de casque, chaussures de sécurité, chasubles réfléchissant... Certainement une entreprise qui est basée à l'étranger ne respectant aucune norme. En plus personnes n'a revu ces ouvriers depuis ...Que fait l'inspection du travail?


06/12/2016 04:22:22 Commentaire de DAVID

... j'espère qu'ils ne donneront pas ces maisons à des cas sociaux irrécupérables...


06/12/2016 06:51:34 Commentaire de Martine

Y a l'air d'avoir beaucoup de vis à vis et en plus quand tu es sur la terrasse tu te tapes les voitures qui passent! Les hlm ne sont pas censés être moins sujet à la pression immobilière surtout avec tous ces avantages : terrains gratuits, subventions de tous les côtés. On aurait du faire une seule maison sur ce tout petit terrain.


06/12/2016 12:52:51 Commentaire de Grand mère sait faire un bon café

Sans second degré, aucun représentant du constructeur GIE H2O n'est présent! C'est bizarre pour une réunion de ce type? Ne sont-ils pas fiers de leur projet? D'ailleurs, je n'ai pas trouvé de construction récente de ce constructeur? N'Est-ce-pas plutôt une entreprise spécialisée dans le traitement des eaux plutôt comme son nom l'indique?


06/12/2016 15:03:48 Commentaire de grosmi

SALSIFI : en voyant les chiffres, et la répartition des pourcentages j'ai eu la même réflexion que vous sur ce montage financier ?


06/12/2016 19:12:19 Commentaire de " pauvres associations"

@SALSIFI: ne vous inquiétez donc pas pour "les pauvres associations" notamment Emmaüs. Allez donc sur leur site et vous verrez les tonnes de dons qu'ils reçoivent et revendent. Ils sont présents dans toute la France et beaucoup de pays étrangers aussi. Si Emmaüs s'investit dans cette action c'est qu'il en a les moyens et c'est aussi une de ses vocations. Nous n'allons pas pleurer sur leur sort.


06/12/2016 19:33:22 Commentaire de LASALLE

Il n'y a pas besoin de sortir de l'ENA pour comprendre que ce dossier financier pue comme une bouse de vache! La commune de Distré ne verse pas un kopeck dans le montage et le maire est en première ligne à l'inauguration??? Ça sent le clientélisme archaïque à plein nez voire mafieux! Je suis d'accord avec "Grand mère sait faire un bon café" : quelle est cette entreprise de construction inconnue au bataillon? A-t-elle-été choisie selon les règles en vigueur dans les marché publics? Tout ça est très opaque! Pourquoi une association nationale viendrait claquer 120 000€ (dons de particuliers quand même) dans une opération bancale comme celle là? De plus est dans une commune rurale sans aucun besoin.


06/12/2016 21:35:35 Commentaire de E BROKOWICH

Merci aux lanceurs d'alerte sur le forum et à la liberté d'expression et de débat prônée par la rédaction de SAUMUR KIOSQUE : enfin du journalisme participatif d'investigation il faudrait que le principe existe dans chaque agglo en FRANCE afin de dénoncer les abus manifestes.


06/12/2016 23:08:35 Commentaire de jean michel bonnet (largé lentilles)

Dans le même ordre d'idée, Est-ce-que la rédaction pourrait demander des explications aux intéressés pour droit de réponse? Ça parait incroyable quand même! Sinon il faut dénoncer la situation à la Cour des comptes régionale voir nationale qui est indépendante vu que le département est mouillé!


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI