Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Vernoil : Mickaël Rabouan aurait été frappé à mort par sa femme

Le dimanche 20 novembre dernier, peu avant 14h, le corps de Mickaël Rabouan (34 ans) est retrouvé sans vie, dans une maison abandonnée, à Vernoil-le-Fourrier (relire). Dès les premières heures, constatant des traces de coup sur ce corps partiellement dénudé, les gendarmes avaient orienté leurs investigations sur l'hypothèse d'un homicide. Cet homme, menacé de mort par SMS, aurait été frappé à mort par sa femme à coups de barre de fer. Béatrice Rabouan a été mise en examen pour assassinat.



C'est en partant à sa recherche, le dimanche 20 novembre dernier, qu'un groupe d'amis a découvert le corps sans vie de Mickaël Rabouan, porteur de journaux âgé de 34 ans, dans le jardin d'une maison abandonnée. Un jardin situé dans la propriété d'un couple de Britanniques, dans le bourg de Vernoil-le-Fourrier (1 256 habitants), à 20 kilomètres au nord de Saumur. Une maison voisine de celle de la victime, où il vivait avec sa femme et ses enfants, dans la rue de l'Amandier.

Un corps avec « la boîte crânienne défoncée »

Si l'hypothèse d'un suicide avait brièvement été imaginée, l'état dans lequel le corps a été retrouvé ne laissait pas beaucoup de place au doute. Ayant découvert des traces de coups sur ce corps partiellement dévêtu (chaussettes, maillot et sous-vêtements seulement), les enquêteurs de la gendarmerie s'orientaient alors vers un crime. Pour le parquet d'Angers, qui a relayé le parquet de Saumur dans cette affaire, l'incertitude sur les causes du décès n'avait plus lieu d'être : « Il s'agit d'une mort suspecte qui ne laisse pas de doute sur l'origine criminelle des faits ». Suite à une autopsie réalisée le lundi 21 novembre dernier, à l'Institut médico-légal d'Angers, les causes de ce décès ont pu être déterminées. Un corps dont « la boîte crânienne » est « défoncée » précise aujourd'hui le procureur de la République d'Angers, Yves Gambert, dans les colonnes du quotidien Ouest-France... Mickaël Rabouan aurait en effet été attaqué à coups de barre de fer, le vendredi 18 novembre dernier, soit deux jours avant la découverte de son corps.

L'épouse de la victime aurait avoué le meurtre

Mickaël Rabouan se savait menacée... Selon les explications de son frère, recueillies par Le Courrier de l'Ouest, Mickaël Rabouan « avait reçu des menaces de mort par SMS. La personne qui lui envoyait savait tout de lui. Mon frère avait porté plainte ». Cet individu, qui « savait tout de lui » serait en l'occurrence son épouse, Béatrice Rabouan (38 ans). Pendant plusieurs mois, elle aurait en effet menacé son mari par le biais de SMS anonymes, en utilisant le téléphone de deux adolescents. Comme quatre autres personnes de l'entourage de la victime, Béatrice Rabouan, mère de famille, a été placée en garde à vue, depuis le mardi matin 6 décembre dernier, dans les locaux de la section de recherches de la gendarmerie d'Angers. Mais seule Béatrice Rabouan serait à l'origine de cet homicide et a été mise en examen pour assassinat. Ce jeudi 8 décembre 2016, en soirée, elle a été présentée devant un juge d'instruction d'Angers. Peu après, le juge des libertés et de la détention (JLD) devait statuer sur son placement en maison d'arrêt.

Un homicide volontaire aux circonstances sordides

Pourquoi Béatrice Rabouan aurait-elle assassiné son mari à coups de barre de fer ? S'il reste encore de nombreuses zones d'ombre dans cette histoire, le procureur a indiqué à Ouest-France que « la victime fréquentait les milieux homosexuels ». Toujours selon Yves Gambert, Mickaël Rabouan avait l'intention de quitter sa femme. Un mois avant sa disparition, il était d'ailleurs venu s'installer dans l'immeuble de sa mère, dans le bourg de Vernoil-le-Fourrier. Avant de subir la supposée agression de sa femme à coups de barre de fer, le vendredi 18 novembre dernier, l'homme de 34 ans « aurait eu l'idée d'aller récupérer des meubles dans la propriété des Britanniques » rapporte Ouest-France. C'est à ce moment-là que son épouse l'aurait mortellement battu. Ce qui est troublant, dans cette affaire, c'est la façon dont Béatrice Rabouan aurait laissé le corps de son mari, après l'avoir frappé à plusieurs reprises et tué. En effet, toujours selon le procureur, le dévêtir partiellement aurait été une manière de faire passer cette mort sordide « pour un crime sexuel ».


Article du 09 décembre 2016 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :

09/12/2016 17:13:49 Commentaire de François

le procureur a indiqué à Ouest-France que « la victime fréquentait les milieux homosexuels » Mais dans quel monde vivons nous? Ne pouvons nous pas respecter un minimum cette victime et sa vie privée? Quel a ce besoin ce procureur de l'étaler ainsi à la vue de tout le monde. Je suis 100% hétéro mais en aucun cas homophobe. Peut être qu'un jour on lira : le procureur a indiqué à Ouest-France que « la victime fréquentait les milieux HETEROSEXUELS »......


09/12/2016 18:51:14 Commentaire de bourgais

complètement d'accord avec vous François


09/12/2016 20:08:45 Commentaire de Encore une triste affaire

Je rejoins François ci-dessus, quel est ce besoin de toujours tout dévoiler de la vie privée des gens? Si cela est sans doute utile pour l'enquête, cela ne regarde pas le grand public. Et c'est jeter l'opprobre sur sa famille qui n'a sûrement pas besoin qu'il en soit rajouté à leur douleur. Et ce qui m'intrigue, c'est que cet homme avait porté plainte pour menaces de mort et apparemment il n'a pas été protégé. // Tout être qui tue volontairement devrait être condamné à perpétuité. Il serait grand temps d'en prendre conscience car tous ces assassins se moquent bien des peines ridicules qui leur sont données tout en sachant qu'ils ressortiront bien avant pour bonne conduite. // Condoléances à la famille.


12/12/2016 12:50:00 Commentaire de Delphine

Je ne suis pas d'accord avec vous, ma première réaction en tant que femme quand j'ai appris qui était la principale suspecte a été : il devait la battre pour qu'elle déchaine tant de haine à son encontre. Le fait que cette femme aurait pu être victime avant de se rendre coupable aurait pu changer la donne : elle aurait été en cas de légitime défense. Si elle reprochait juste à son mari de vouloir la quitter pour un homme ou juste pour vivre de manière plus épanouie, rend l'acte plus monstrueux et elle n'a aucune circonstance atténuante. Elle a peut-être même un grain, pour l'avoir harcelé de cette façon puis massacré. Donc pour elle, soit la tôle, soit le centre psy, on va pas la plaindre. Et puis si c'est bien là le mobile du meurtre, il faut que ça se sache, car il y a des gens qui vivent dans le monde des bisounours et qui pensent qu'en France il n'y a plus d'homosexuels qui meurent à cause de leur tendance sexuelle : il faut le dénoncer pour qu'on arrête de fermer les yeux là-dessus et de minimiser les actes cruels. Lors des manifs anti mariage gay, j'ai entendu des proches dire : bah manquait plus que ça, ils vont se marier maintenant, mais de quoi se plaignent-ils, déjà on ne les met plus en prison, dans certains pays ils sont tués.... -> Oui, et en France aussi, pas par l'état, mais par des tarés !! et quand on voit le nombre des gens dans ces manifs, ya de quoi avoir peur ! Mes condoléances à la famille...


16/01/2017 23:32:04 Commentaire de Angel

Bonsoir je suis la soeur de mickael et je vien de tombe sur cette articles et sur vos commentaire et sa me touche se que vous avait écrit pour un des commentaire j espère de tous coeur quel fera pas mal d année de prison vu que la penne de mort et plus dans les lois française et quel ne se fera pas passer pour une folle car elle sera très heureuse d être sous des produit qu'il la feront plannais toute la journée déjà en liberté elle demandais que sa mais de la prison et si possible avec de l espoire a VIE Profite de la famille Car on crois commettre une personne et un jours on donne de haut quand on se rent conte duel vous a serai dans sais bras et que 3 semaine plus tard on apprent que sais elle a tue votre fère par qu'il l avait quitte et qui de l aime plus


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI