Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Législatives 2017 : Le PCF présent sans toutes les circonscriptions de Maine et Loire

Pour les législatives de 2017, en Maine et Loire, le PCF ne fera pas d'alliance. Il présentera des candidats sur les 7 circonscriptions. Pour le moment, 5 viennent d'être actées par les adhérents, dont une sur la 4ème, celle du Sud Saumurois. Ainsi, Marie-Loup Lélias, 31 ans, syndicaliste ; et Raymond Berthélémie, 70 ans, retraité, formeront le tandem. Pour les deux autres circonscriptions dont celle du Nord-Saumurois, la décision interviendra en Janvier.



Les adhérents du PCF ont voté pour ratifier les candidatures. « Ces candidats représentent un certain renouvellement et rajeunissement », déclare Alain Pagano, Secrétaire départemental du PCF Maine et Loire et Membre du Conseil National du PCF. Et de continuer : « En l’état le plus vieux de nos titulaires est un quadragénaire ! Et seulement 2 titulaires l’étaient déjà en 2012. Les nouvelles têtes et les nouvelles pratiques que certains à gauche appellent de leurs vœux, se trouvent en partie là ! » (1)

Une légitimité à présenter des candidats partout

Dans un communiqué de presse, Alain Pagano explique la démarche : « Pour nous, l’élection législative est importante. Elle détermine la majorité gouvernementale donc la politique menée. Et nous appelons les électeurs de gauche à se poser la question de quel député de gauche ont il besoin ? 100% des députés communistes et FG ont voté contre la loi travail. Et s’il y avait eu 2 députés PCF de plus, une possibilité de censure de gauche de la loi travail de Manuel Valls existait… Ceci n’est qu’un exemple de l’intérêt d’avoir des députés combatifs !
Le PCF est implanté sur tout le territoire du département. Il a donc toute légitimité à présenter des candidats partout. D’autant que l’objectif politique que nous portons est de renouveler la gauche, de la reconstruire avec tous ceux qui veulent une gauche qui combatte la finance et l’austérité et qui veulent une autre répartition des richesses. Une gauche qui s’affronte sur le fond aux politiques régressives proposées par la droite, politique qui va faire souffrir nos concitoyens. Dans un contexte délétère au PS, national comme départemental, il y a donc bien besoin de candidat(e)s porteurs de ce message d’espoir là !
Renouveler et reconstruire la gauche passe par notre présence mais aussi par du rassemblement à gauche. Nous avons tendu la main à EELV, NPA, France Insoumise, MRC, Nouvelle Donne, Ensemble, des Divers gauche et bien sur des citoyens qui se reconnaissent dans cette démarche qu’est le Front de gauche (et pour lequel certains sont même candidats) pour des candidatures communes ou des soutiens réciproques. L’annonce de nos candidatures aujourd’hui ne met pas un point final au rassemblement. Au contraire. Nous continuons à tendre la main aux forces que j’ai cité. Nos candidats étant dorénavant connus, des discussions locales peuvent se nouer. C’est ce que nous souhaitons. C’est ce à quoi nous allons travailler jusqu’au dépôt des candidatures. »

7 axes programmatiques

7 axes programmatiques seront proposés, « issus de la consultation citoyenne que nous avions engagé », signifie Alain Pagano. Et de citer : « Prendre le pouvoir sur la finance, Investir pour l’emploi et le développement de chacun-e, l’égalite femmes-hommes maintenant !, une France protectrice et solidaire, produire autrement, de la nouvelle République au renouveau de la politique et enfin, l’offensive pour changer l’Europe." Enfin de conclure : "Une revendication plus locale concernera la gratuité des transports en communs en cohérence avec mes interventions au conseil d’agglomération et les actions des militants communistes. Nous allons travailler évidement à d'autres ? »

(1) Candidatures ratifiées :
49-1 : Valentin Brouillard-Dusong, 30 ans enseignant ; Christine Fourage, 53 ans, juriste social, syndicaliste
49-2 : Alain Pagano, 47 ans, enseignant chercheur en écologie, Conseiller municipal d’Angers ; Boris Battais, 37 ans , Enseignant, Conseiller municipal de Trélazé, Militant politique et associatif
49-4 : Marie-Loup Lélias, 31 ans, syndicaliste ; Raymond Berthélémie, 70 ans, retraité
49-6 : Pauline Emery, 25 ans, employée de commerce ; Corentin Jeanneteau, DVG, Professeur des écoles
49-7 : Stéphanie Dupeyroux, 42ans, privée d’emploi ; Pascal Mahé, 49 ans, syndicaliste
Candidatures décidées en janvier :
Pour les circonscriptions 49-3 et 49-5.


Article du 15 décembre 2016 I Catégorie : Politique

 


2 commentaires :

15/12/2016 17:54:51 Commentaire de Superdeg

Pour la 49.3 c'est plus dur! Ou par le 49.3, et si on mariait la 49.3 par le 49.3 est-ce que le bébé s'appellerait démocratie?


15/12/2016 17:59:21 Commentaire de Sidi Merouane

La France, dernier pays où les héritiers de Staline, Pol Pot et autre Mao ont encore le toupet de se montrer.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI