Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Refonte des territoires en Saumurois : Des têtes tombent avec les élections.

En 2014, lors des élections municipales, ces élus n'imaginaient pas ne pas finir leurs mandats jusqu'en 2020. La réforme des territoires n'était pas encore passée par là. Fusion de Com Com, avènement de communes nouvelles, la réforme des territoires provoque des amertumes sur les territoires.


P. de Foulcault - A. Lauriou - J. Martin


La réforme territoriale dessinée par le préfet Burdeyron a dépassé le cadre légal de la loi NOTRe et fait du Maine et Loire un département test pour le fonctionnement de la démocratie territoriale. La réforme ne s'est pas passée que dans la douceur. Il y a ceux qui étaient "contre" par conviction et qui considèrent qu'un territoire de 100 000 habitants n'est pas l'échelon pour administrer un territoire rural.
Et puis, il y a ceux qui sont victimes du vote démocratique. Ainsi des figures locales se trouvent mises sur la touche par les circonstances.

Recomposition

Pour composer l a nouvelle assemblée de Saumur Val de Loire, une recomposition de la répartition des sièges a été nécessaire. Pour faire partie des 90 élus. Il fallait remplir plusieurs conditions. Seuls les membres élus dans la précédente assemblée pouvaient être comptabilisés et toutes les communes composant une commune nouvelle devaient être représentées. A ce petit jeu, il n'est plus resté de place pour le Conseiller Municipal de Gennes, Alain Laurioux, par ailleurs président de la Com Com de Gennes-Val de Loire. C'est lui, néanmoins, en tant que doyen, qui devrait présider l'Agglo Saumur Val de Loire, en 2017, pendant les 12 premiers jours qui vont précéder l'élection du nouveau président. Un nouveau revers pour l'ancien conseiller général qui n'a pas été réélu aux élections départementales de 2015.

Un vote à Montreuil et Saumur

Dans la nouvelle assemblée, le nombre de représentants de Saumur passe de 27 à 23 et celui de Montreuil Bellay de 4 à 3. Les conseils devaient voter. Cela a été fait. Conséquence, l'ex-maire de Montreuil Bellay, conseillère d'opposition depuis 2014, Jocelyne Martin, a été écartée. Celle qui siégeait à Saumur Agglo depuis 2008, s'est dit particulièrement "amère de ce choix qu'elle considère comme politique". Contrairement à Alain Lauriou, elle est Conseillère Départementale, élue en 2015.

4 élus de moins pour Saumur

A Saumur, lors du dernier Conseil Municipal, il y a avait quatre listes présentées. Celle de la majorité, celle des 3 oppositions de 2014 avec Michel Apchin en tête de Liste, Monique Lieumont Briand pour le FN et Didier Philippe, qui avait remplacé Stéphane Robin, le centriste démissionnaire en 2015. Au regard de la loi, les minorités n'ayant qu'un siège ne sont plus représentées. Didier Philippe avait quand même demandé à ce que soit respecté le choix des électeurs en 2014 et que le Front National et lui même soient intégrés. Jean-Michel Marchand a fait procéder à un vote informel. Seules deux voix sur 35 ont été dans ce sens. En conséquence, selon les règles électorales, la majorité Marchand disposera de 18 sièges et l'opposition Apchin de 5.

Patrice de Foucaud dépossédé de sa couronne

Pour maintenir son niveau de service et peser au sein de sa nouvelle fusion avec les Com Com de Baugé et Beaufort, l'ex Com Com de Noyant a décidé de se fonder en commune nouvelle : Noyant-Villlages. Surprise, lors de l'élection de son maire : le seul candidat annoncé, par ailleurs, ex président de la com com de l'ex-Com Com, et artisan de cette fusion, le centriste Patrice de Foucaud (66 ans), s'est fait battre par le jeune maire de Denezé-sous-le-Lude depuis 2008 (41 ans), Adrien Denis. Le candidat-surprise a remporté la mise avec 76 voix contre 70 ! Adrien Denis n'est cependant pas un novice en politique. Il est le Président départemental de l'association des Maires Ruraux de France. Et aux régionales de 2015, le jeune encarté Les Républicains figurait en 13ème position (non élu) sur la liste d'union LR-UDI en Maine et Loire...


Article du 23 décembre 2016 I Catégorie : Politique

 


4 commentaires :

23/12/2016 17:56:47 Commentaire de bob

Quelle belle pagaille à venir et de nouvelles dépenses, beurk. Allez souquons ferme contribuables, le raket est en marche .


23/12/2016 19:38:54 Commentaire de J-J Sallé

La partie de billard des bisbilles a fait ses victimes.


23/12/2016 20:22:16 Commentaire de bourgais

Mme Martin n'avait pas été élu maire elle a été parachuter par Loupias .... et voilà ça revient en pleine figure


27/12/2016 19:17:57 Commentaire de litou

à quand de nouvelles tètes pour la future agglo??? vous êtres tous pour la même chose !!! je ne vois personne à la tête de l’agglo !!!!!!!!! cordialement.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI