Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Vivy : 3 coups de fusil tirés juste devant l'école ce jeudi matin

Ce jeudi 5 janvier 2017, vers 10h45, 3 coups de fusil (probablement une arme de chasse) ont été tirés devant l'école privée du Sacré-Cœur de Vivy. Selon Béatrice Bertrand, maire de la commune, l'école n'était pas visée et il s'agirait d'une course-poursuite entre 2 véhicules, sur fond de règlement de compte. Un important dispositif a été mis en place par la gendarmerie pour retrouver les fauteurs de troubles.



Les élèves et le personnel de l'école du Sacré-Cœur de Vivy, ainsi que les riverains, ont connu une grosse frayeur ce jeudi matin 5 janvier 2017, vers 10h45. En effet, 3 coups de feu ont été tirés sur la voie publique juste devant l'établissement privé, situé rue de la Jouannerie. Mais comme l'a précisé Béatrice Bertrand, maire de la commune, « cet incident n'a rien à voir avec l'école, qui n'était en aucun cas visée. Il s'agit d'une course-poursuite entre 2 véhicules. C'est au moment de passer devant l'école privée que les coups de feu ont été tirés. Les gendarmes ont retrouvé 3 douilles sur la voie publique, probablement tirés avec une arme de chasse. Il s'agit sans nul doute d'un règlement de compte ».

20 gendarmes et un hélicoptère mobilisés

Afin de retrouver les protagonistes de cette altercation, un important dispositif a été déployé avec une vingtaine de gendarmes (Longué, Allonnes et Angers) et un hélicoptère a même été mobilisé. Le personnel de l'école du Sacré-Cœur de Vivy a eu le bon réflexe en appliquant à la lettre les consignes des exercices post-attentats. « La directrice a donné l'ordre de confiner les élèves et a appelé la gendarmerie. Les enfants ont été très sécurisés. L'accès à l'école était de toute façon fermée, selon les consignes données suite aux attentats ». Une enquête de la gendarmerie est en cours pour retrouver les protagonistes de cette altercation, « qui sont passés juste devant l'école » précise Béatrice Bertrand. Selon les témoins, l'un des passagers a sorti une arme de chasse, à la hauteur de l'école, pour tirer sur la voiture qu'il poursuivait. Même si les cours ont pu reprendre, 2 psychologues se rendront à l'école du Sacré-Cœur de Vivy, ce vendredi matin. « Même si les enfants ont eu peur, ce sont visiblement les parents qui ont été le plus choqués par cet incident » ajoute la maire de Vivy.


Article du 05 janvier 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


2 commentaires :

06/01/2017 08:21:15 Commentaire de D'ailleurs

A force d'entendre les médias nous parler des règlements de compte à Marseille, ça donne des idées à certains qui n'en avaient pas besoin.


06/01/2017 09:49:15 Commentaire de Eh oui...

Cela arrive à grand pas. Bientôt Marseille, Paris et autres grandes villes dans nos petites communes.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI