Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Saumur. Les caisses seraient vides pour les enfants en situation de handicap.

Sacha, 6 ans et Gabriel 4 ans et demi, 2 enfants en situation de handicap sont scolarisés à l'école du Petit Poucet de Saumur, grâce à l'accompagnement d'une AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire). Mais à partir du 2 février prochain, il se pourrait bien que les parents doivent renoncer à cette scolarité.


Sacha et Gabriel et leurs mamans


Alors que le Ministère de l'Education Nationale va lancer la campagne "Pas d'éducation, pas d'avenir"dont l'objectif est de "financer des projets en faveur de la défense et de la promotion du droit à l'éducation pour tous à travers le monde", ce mardi 24 janvier, deux familles saumuroises apprenaient par la directrice de l’école de leurs enfants, l'école maternelle du Petit Poucet, qu'ils ne pourraient plus suivre leur scolarité. Depuis septembre 2016, Gabriel, 4 ans et demi, pluri-handicapé est scolarisé 3 matinées par semaine (mercredi, jeudi, vendredi) en moyenne section. Sacha, 6 ans, autiste, quant à lui est scolarisé depuis 3 ans. Il vient à l'école deux journées et deux matinées par semaine. Ils sont accompagnés par une AVS (Assistante de Vie Scolaire), Corrine. Mais voilà : ce 24 janvier, les parents ont appris que Corinne ne poursuivrait pas l’accompagnement de leurs enfants.

Fin de contrat faute de budget

Stéphanie Dagon, responsable de la FCPE (1) du Saumurois explique : "Corinne était depuis deux ans en contrat aidé CAE-CUI (1) et s’est formée particulièrement à ce métier qui demande des compétences multiples, de patience, de bienveillance, et surtout de bien connaître les particularités du handicap… Il lui avait été indiqué que son contrat serait transformé en AESH (1), contrat titularisant de l’éducation nationale pour aider les enfants et surtout, cela lui permettrait d’assister les deux jeunes enfants au moins jusqu’à la fin de l’année scolaire. Cependant, cet accompagnement cessera le jeudi 2 Février. Jeudi dernier, alors que Corrine devait signer son nouveau contrat, Madame Maingret, coordonnatrice service Auxiliaire de Vie Scolaire de l’éducation nationale, lui indiquait que sa mission s’arrêterait faute de budget et que peut-être, elle pourrait envisager un nouveau contrat au second semestre, s’il y avait des fonds. L'inspecteur de l'Education nationale, Monsieur Gromy, nous confirmait par mail ce jeudi soir que "cette modalité de recrutement ne peut être proposée à Madame Vinagre Ligeiro (NDLR Corrine), sa candidature continuera à faire l'objet d'un suivi attentif."

Régression prévisible

Or ces enfants, selon les parents et l'équipe enseignante progressent et se socialisent avec leurs camarades. Claire Jousse, la maman de Gabriel, témoigne "des progrès multiples" de son fils qui "commence à parler et a réussi à créer un lien avec l’AVS, la maîtresse et ses camarades de classe". Une relation "particulièrement difficile dans ce type de handicap". Pour la maman de Sacha, Vanessa Cailleau, "en trois ans, l’évolution est inespérée" et l’idée que son fils ne soit plus scolarisé, faute d'accompagnement, "rend la situation intolérable et catastrophique, d’autant plus qu’il a l’âge de scolarisation obligatoire". Pire, "nous nous inquiétons de la régression probable de nos enfants avec une nouvelle personne, alors même qu'il a fallu quelques semaines à nos enfants pour qu'ils accordent leur confiance." Et Claire Jousse de s'exaspérer : "Qu’attend-on de nos enfants, qu’ils suivent une scolarité classique ? On leur promet de leur donner une chance pour qu’il s’insère, et dès le départ, on les met sur la touche ! C’est bien beau les discours, mais si ça ne suit pas derrière. Personne ne choisit cette situation".

Appel au secours lancé

"La loi de Février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation à la citoyenneté des personnes handicapées et la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la république du 8 juillet 2013 ont permis des avancées majeures dans la politique de scolarisation des élèves en situation de handicap", souligne Stéphanie Dagon, présidente FCPE du Saumurois. Et de s'étonner, indignée : "Quel étonnement, que le jour où le Ministère de l'éducation édite par un bulletin officiel sa campagne "Pas d'éducation, pas d'avenir" organisée par la ligue de l'enseignement du 1er Février au 30 Juin, on ne puisse garantir à des enfants sur le territoire la garantie d'aller à l'école...." Comme un appel au secours lancé par la présidente de la FCPE du Saumurois. "Nous savons que l'Education Nationale fait son possible pour permettre l'inclusion des enfants, mais il y a un système qui dysfonctionne, quand on apprend une semaine avant la fin d'un contrat qu'il ne serait pas pérennisé, d'autant plus quand on connait les difficultés de recrutement de ce type de profil qui demande une qualification sur le Saumurois. Si on relit les propos du Président de la République qui s'était engagé, il y a 6 mois lors de la conférence nationale sur le handicap (ndlr en mai 2016), à la transformation en 5 ans de 56 000 CUI/CAE en 32 000 AESH, ajoutés aux 18 000 contrats déjà existants... Il est évident que cette évolution devait permettre d'éviter les ruptures d'accompagnement en cours d'année scolaire tout en conservant les compétences acquises par les personnels et assurer un accompagnement de qualité." (Ref. http://www.education.gouv.fr/cid207/la-scolarisat...

La FCPE en action

Des actions sont menées par les familles avec le soutien de la FCPE. Des contacts pris auprès de l’inspection académique ont confirmé qu’il s’agissait de 5 AVS qui s’arrêtaient en février et 7 autres en Mars dont on ne sait si les contrats seront pérennisés ou les remplacements assurés. Les parents de l’école du Petit Poucet de Saumur en appellent aux autres parents qui sont ou pourraient rapidement se trouver dans la même situation à les rejoindre en contactant : FCPE: 06 60 32 16 84, Claire Jousse par mail : claire.jousse@gmail.com

(1) Signification des sigles :
FCPE : 1ère Fédération de Conseil de Parents d’élèves en France
CAE-CUI : Contrat d’accompagnement dans l’emploi, contrat aidé dans le secteur non marchand qui facilite, grâce à une aide financière pour l’employeur, l’accès durable à l’emploi des personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d’insertion.
AESH : Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap


Article du 27 janvier 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


7 commentaires :

27/01/2017 09:53:40 Commentaire de Superdeg

On devrait salarier un des parents ce serait mieux pour l'enfant, quelquefois des Zélus prennent mes idées, et je suis sûr que tout le monde s'y retrouverait


27/01/2017 13:43:40 Commentaire de Mais où est l’argent investi dans l’éducation nationale ?

Une honte ! D’énormes investissements en équipements nouvelles technologies ont été réalisés durant ces 5 dernières années. Et aujourd’hui plus d’argent pour aider les élèves en difficulté de handicap. Par contre on trouve des fonds pour abrutir nos enfants et les instruire par le nivellement par le bas. Bravo !


27/01/2017 16:37:07 Commentaire de @ superdeg

Mais bien sûr que les élus prennent nos idées et se les approprient par la suite. Ce n’est pas d’hier. C’est peut-être même une des raisons pour laquelle on nous autorise à écrire nos pensées. Cela démontre au moins que nous ne sommes pas tout à fait inutiles. Nous sommes une source inépuisable d’idées pour eux mais encore faudrait-il qu’ils ne retiennent que les meilleures idées et non les pires comme c’est bien souvent le cas.


27/01/2017 20:08:20 Commentaire de dune

réponse à superdeg salarier les parents se serait mieux pour l'enfant vous pensez et bien pensez aux biens de l'enfant comme pour les parents voir une autre personne être avec une autre personne s'est quand même mieux , car avoir ses parents du matin au soir jusqu'au coucher je ne pense pas que l'enfant va évoluer et les parents vont Péter les plombs et pour ces contrats qui vont s'arrêter ils savaient qu'il n'y avait plus d'argent ce n'est pas une semaine avant qu'il faut se réveiller et faire le nécessaire je pense que cela avait été signaler en réunion et c'est encore les enfants qui vont trinquer


27/01/2017 22:52:27 Commentaire de Philippe LEMONNIER

Lorsque l on sait que notre pseudo ministre de l éducation nationale a tapé dans les caisse du au handicap pour soit disant renforcé la sécurité sur les campus universitaires,alors que cet argent aurais dû aller à des cas concret comme celui là. Mais avec un gouvernement de gauche que peut on attendre de bien.


28/01/2017 02:44:20 Commentaire de @philippe LEMONIER

petite précision c'est un gouvernement de droite qui nous gouverne, la même politique libérale que les Ripouxblicains. Si vous voulez un réel gouvernement de gauche il existe un Parti de Gauche !!!


28/01/2017 14:21:12 Commentaire de prends mon handicap

l'état a fait son choix:c'est france-terre-d'asile!!! il va financer le fonctionnement du nouveau camp de migrants de Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord), pour un montant estimé à 4 millions d’euros par an,( http://www.france-terre-asile.org/actualites/actualites/actualites-choisies/grande-synthe-l-etat-se-resoud-a-financer-le-fonctionnement-du-camp-de-migrants) nos enfants handicapés ,il s'en balance pas mal!!.Quelle honte!! à quand la révolution? par contre les"handicapés mentaux"de tous bords qui nous dirigent n'oublient pas de s'accaparer tous les subsides de l'état.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI