Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Redevances d'occupation du domaine public et taxes d'amarrage : Les mariniers Saumurois se révoltent

« La batellerie de la Loire est en danger ». C'est le message adressé par Philippe Despert, gérant de la société Hisséo (Les Ponts-de-Cé). En cause : les redevances d'occupation du domaine public et les taxes d'amarrage infligées par l'État, trop lourde à supporter pour les mariniers Ligériens. Une pilule d'autant plus difficile à avaler que la colère n'est pas nouvelle. Au début de l'année 2016, plusieurs bateliers Saumurois comme Denis Rétiveau ou encore Vincent Pocquereau avaient exprimé leur colère à ce sujet (relire notre article). Ils attendent une réunion avec le sous-préfet de Saumur...



Dans le but de renflouer ses caisses, l'État a décidé d'actualiser une taxe sur l'Autorisation d'Occupation Temporaire (AOT) dans le Domaine Public Fluvial (DPF)... et notamment sur la Loire (même sauvage). Mis à part les barques de pêche, tous les propriétaires ou exploitants de bateaux sont concernés (bateaux de logement ou de pêche professionnelle, toues cabanées, fûtreaux, gabares, radeaux, pontons, etc...). Une taxe qui peut aller de 800 à 19 000 € pour une toue de 12 mètres pour un exploitant selon son chiffre d'affaire et autour d'un de 470 € pour un particulier.

Une « taxation abusive sur nos humbles bateaux »

Philippe Despert, gérant de la société de balades en Loire Hisséo (Les Ponts-de-Cé) et propriétaire d'un bateau « Le Gravelot », exprime sa colère dans un courrier adressé à Isabelle Longuet, nouvelle directrice de la Mission Val de Loire à Tours : « J’étais venu vous voir au mois de novembre dernier et je vous avais parlé des redevances d’occupation du domaine public ainsi que les taxes d'amarrages qu’on allait nous infliger. Ça y est, on est en plein dedans. Vous verrez les sommes que nous demandent les impôts, c’est surréaliste ! La batellerie de la Loire est en danger ».

« Certains pensent arrêter les ballades »

Philippe Despert : « Tous nos bateaux vont disparaître… D’ailleurs, déjà sur Saumur, Gennes et Le Thoureil, certains pensent arrêter les ballades, car ils n’ont pas les moyens de payer une telle taxe. Une délégation a rendez-vous demain (ndlr vendredi 27 janvier) avec le premier adjoint à la Ville de Saumur, Jackie Goulet, pour lui présenter les difficultés financières que cela génère. Vous-même, avez-vous la possibilité d'intervenir auprès d'une autorité pour améliorer les conditions de cette taxation abusive sur nos humbles bateaux représentant le patrimoine ligérien et harmoniser un tarif raisonnable sur l’ensemble de la Loire ? Il y aura sûrement des conséquences sur l’activité touristique fluviale. Une requête avait déjà été adressée à l’Assemblée Nationale par le député Yves Daniel, question restée sans réponse ».

Une réunion avec Jackie Goulet pour trouver une solution

Une délégation de 8 bateliers/mariniers Ligériens (1) a eu rendez-vous ce vendredi après-midi 27 janvier avec le premier adjoint au maire de Saumur, Jackie Goulet. L'objectif était de lui présenter les difficultés financières que les redevances d'occupation du domaine public et les taxes d'amarrages génèrent. Denis Rétiveau, propriétaire du bateau « L'étoile qui rit » y était : « Notre réunion de cet après-midi devrait déboucher sur une réunion avec le sous-préfet de Saumur, Jean-Yves Hazoumé, en compagnie de Jackie Goulet. Il faut que cette éventuelle réunion fasse bouger les choses, on ne pourra jamais supporter ce genre de redevances ou de taxes, qui devraient de plus augmenter de 7% en 2018 ! En plus de cela, l'État pourrait même faire payer les sociétés louant des canoës avec des taxes allant jusqu'à 70 € par an et par canoë ».

(1) Vincent Pocquereau (« Jeanne-Louise »), Jean-Pierre Delmas (« La Fauvette »), Denis Rétiveau (« L'étoile qui rit »), Pierre Glotin (association « Jeanne Camille »), Bernard Henry (« Saumur Loire »), Éric Frémont (permis bateau « École du Val de Loire » à Saumur), Philippe Despert (« Le Gravelot ») et Jacky Schiapparelli (« La Balise »).


Article du 28 janvier 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


17 commentaires :

28/01/2017 15:04:46 Commentaire de pierre

70 euro par an et pas canoës c est loué entre 30et 50 euro pour une matinée un canoë.. vous allez pas me faire pleurer dans les chaumières.. si vous pouvez pas payer d autres personnes vous remplacerons Dans Saumur il y a des calèches et le petit train.. la ville perçoit des royalties sur les tickets.. il serait tout a fait normal que la ville perçoive des royalties sur les billets des bateaux sillonnant la loire au départ de Saumur..


28/01/2017 15:07:13 Commentaire de pierre

c est une surprise qeu vous ne payez pas de taxe.. et je trouve cela tout a fait normal.. une redevance d occupation des sols ( l eau) n est elle pas normal.. et comme c est basé sur el chiffre d affaire plus vous en faites plus vous etes riches donc on est dans le partage.. après laissez la Loire au bateau plus important comme les bateaux a roues a aubes..


28/01/2017 21:32:13 Commentaire de Bernard HENRY

Bonjour Pierre, Vous écrivez : "le chiffre d'affaire, plus vous en faites, plus vous êtes riches". Voyez-vous Pierre, l'administration raisonne comme vous, ne sachant faire la différence entre chiffre d'affaire et bénéfice. On peut augmenter son chiffre d'affaire. Mais pas en restant assis à attendre le passager. Il faut de jolies pancartes, des prospectus attractifs, cotiser à droite et à gauche, payer quelques publicités, repeindre votre bateau pour lui donner un air propret, payer un équipage plus longtemps, ne rien refuser pour le plaisir des passagers faute de quoi vous serez fusillé sur Trip Advisor, louer un bureau et payer un secrétariat pour prendre les commandes. Et là on est content car on anime et fait vivre sa ville. Mais quand les recettes arrivent après toutes ces dépenses, on serait bien content que le comptable nous dise qu'il nous reste 3% de bénéfice. Et quand le service de la navigation vous demande davantage que ce que vous avez gagné, vous vous demandez comment il ose. Et là vous comprenez pourquoi il y a tant de chômage. Cela fait 150 ans que la Marine de Loire est ruinée. Je ne crois pas que ce soit une fatalité. Je garde l'espérance. Combien de temps ?


29/01/2017 11:59:55 Commentaire de zoubi

et oui messieurs si vous n'êtes pas content allez naviguer ailleurs !!! de toutes façon il faudra payer quand même !!, Saumur et la Loire en générale sont en train de perdre ses valeurs et son histoire, n'oubliez pas chers élus il y a quelques siècles déjà, sans navigation pas de commerce, pas de château, pas de vignes, pas de vie, réinstauration de la gabelle et bientôt on ressort les haches et les épées, wouah qu'est ce que je dis c'est grave !! bref payez messieurs pour l'état et toutes ces aberrations politique et emplois fictifs, la municipalité s'en contre fou de l'impacte touristique que cela vat engendrer vaut mieux construire une mosquée et foutre le feux a notre histoire et nos valeurs que de valoriser notre patrimoine qui est la seule chose qui reste a cette pauvre ville, encore une belle plaie ouverte ou le peu de touristes n'arriveront pas a refermer, ou les fondus de la marine de Loire vont mourir et disparaître sans laisser de traces. ancien marinier je vous soutiens messieurs, bon courage allez, bizou


29/01/2017 13:14:33 Commentaire de a.aneto

Tout à fait d'accord avec Bernard Henry, de plus tout cette activité parallèle pour arriver à naviguer, prend énormément de temps et d’énergie.


29/01/2017 18:02:56 Commentaire de Pierre

Et en Quoi une mosquée serait elle un problème, il.y a assez d église qui ne servent a rien, un temple vide un minaret au dessus de la ville ne me choquerait, sinon pour le tourisme encore faudrait t'il un les saumurois ne le repoussé pas, par contre je metonne que la ville n est pas pensé a un vaporetto, on a bien.un.petit train dans la ville du cheval


29/01/2017 18:39:54 Commentaire de Bernard Henry

Pierre, parlons aussi CANOËS si vous le voulez bien. Argument de SAISONNALITÉ vous écrivez « 70€ par an » : en réalité, il n’y a que 4 mois actifs par an c’est donc 70€ par saison de 4 mois (ce qui représente en proportion 210 € par an). REMPLACEMENT : vous écrivez « si vous ne pouvez pas payer d’autres personnes vous remplaceront » et (sous entendu) seront mieux capables. Si l’on prend l’exemple du Saumur Loire, exploité d’abord par la mairie puis remplacés par les Bateaux nantais eux même remplacés par la CSNSN : personne ne fait du gras. Ce n’est donc pas une affaire de management mais d’environnement. Encore une fois, CHIFFRE D’AFFAIRE n’est pas BÉNÉFICE : vous écrivez « pleurer dans les chaumières » 70 € peut sembler juste l’affaire de 2 ou 3 billets. Mais un loueur va avoir une quarantaine de canoës. La facture monte alors à 2800 € ; ce n’est plus pareil. Imaginez le patron d’une affaire de location qui travaille 4 mois et qui, après avoir rémunéré ses saisonniers et payé ses emprunts sur ses véhicules, son assurance, son carburant et l’URSSAF, réussit à se payer 7,50 de l’heure (au niveau du SMIC). Il va donc gagner 4500 €. Si vous lui retirez 2800 €, combien lui reste-t-il de l‘heure ? 2,80€/H ! Etes-vous prêt vous même, («on est dans le partage » écrivez-vous) à baisser votre revenu horaire de 4,50 €/H avec joie ? Pour une saison de 4 mois, chaque tranche de 600 € de redevances fait perdre 1 € de revenu horaire à l’entrepreneur. Excellent pour le décourager. Argument de PARC : la taxe incite à une mauvaise solution : réduire son parc. En éliminant 10 canoës, ceux qui ne servent que 2 ou 3 fois par été lors des pics d’activité, on va économiser 700 € de taxes. Mais vous pouvez être sûr d’augmenter de 100 % le nombre de mauvaises critiques sur la destination par des personnes qui témoigneront à juste titre qu’elles n’ont pas pu louer quand elle en ont eu besoin. Diabolique. ROYALTIES Vous écrivez : « il serait tout à fait normal que la ville perçoive des royalties sur les billets des bateaux (…) au départ de Saumur. » Rappelons que ces redevances perçues (ou saisies) par la DDFIP49 ne vont pas à la ville ni à l’agglo ni même au département. En fait, on en sait pas où elles vont, mais elles ne restent pas ici. Certains touristes arrivent en train, en car, en vélo, à pied. Pourquoi seuls les passagers des bateaux payent-ils 30 centimes quand ils arrivent à Saumur et autant pour en partir ? Merci à zoubi qui a bien compris qu’il faut savoir abolir des taxes pour enrichir la ville. SURTAXE : En trésorerie on ne peut pas dire 1 égale 1 : 100€ de recettes de trésorerie ne suffisent pas à équilibrer 100 € de taxes. Avec la TVA, les commissions de carte bleue et bancaires, il faut plus de 110 € de recettes sur le compte bancaire pour balancer 100 € de taxes.


29/01/2017 22:51:35 Commentaire de pierre

bah comprends pas Monsieur Henry, je pense que votre affaire ne doit pas etre si mauvaise.. sinon vous ne continuriez pas .. si elle est si mauvaise que ça.. pourquoi ne pas vendre les bateaux , j ai du mal a comprendre votre position, si c est pas rentable faut arreter, mais je ne pense pas que c est votre optique , la preuve en est cette année vous avez investit dans une autre activité.. qu est la vente de produit regionnaux.. vous n allez pas me dire que vous faites ça par angelisme.. ou pour les beaux yeux de monsieur Goulet ou Marchand..moi j ai une activité deficitaire je jette l éponge et pourtant je prends mon pieds à la faire mais je n ai que 400 euro de retraite, ce qui me laisse peu de marge pour renflouer le deficit, donc je vais mettre un trait (c est pas un jeu de mot) sur celle ci pour ce qui est de Saumur, je laisse la place a d autres, plus riche que moi.. soit dit en passant j aimerai bien gagner 2,80 de l heure a faire l activité que je fait je puis vous dire que je suis loin du compte... je suis plutot a moins 5 euro de l heures.. soit un taux horaires de du smig a 7.50€ moins 12.5 euro ce qui me fait mettre de ma poche de 1000 euro par mois sans compter l amortissement du matériel .. que je prefere oublier sinon ne me suicide... vous savez bien on en a parlé.. Monsieur Henry, alors je comprends que vous soyez pas content.. mais peut etre qu il y a aussi un manque de solidarité parmi les acteurs du tourisme Saumurois, .. car vous aussi vous avez été impacté par l arrivé du train touristique dans Saumur, ville du cheval.. allez savoir pourquoi,.. lorsque monsieur Marchand est arrivé au affaire la premiere fois il etait de sensiblité ecologique et a supprimé le petit train, la il est de sensibilité socialiste et il a a remis le petit train.. va savoir charle.. je vous souhaite une agréable saison monsieur Henry.. au plaisirs de vous croiser..


29/01/2017 23:47:34 Commentaire de pierre

si je vous ai provoquer car c est de la provocation c est pour vous faire bouger... car oui il faut savoir ce que veut la ville, le principal critére d attirance c est la Loire, Le chateau, le Cheval et la ville close.. mais meme les Saumurois ne savent pas pour la plupart delimité la ville close. .. et franchement laisser passer des voitures dans la rue Bonnemére, et dans le vieux Saumur (grande rue, rue du temple rue de paiens rue du puits triboulets, rue du marché, rue de la tonnelle rue du puits neuf..rue moliere, c est un peu marcher sur la tete, A quand les chevaux dans la ville pour entretenir les éspaces vert, etre les acteurs des balayeurs, et surtout la supression du petit train.. pour laisser place aux caléches et aux pietons, et cyclistes..


30/01/2017 07:20:14 Commentaire de a table

Pas le tout de se la peter sur la loire en jouant au marin chevronné,il faut assumer maintenant et passer a la caisse.Comme les guss qui habite dans les troglos et qui veulent qu on les protegent contre les effondrements mais qui ne veulent rien payer.


30/01/2017 10:09:01 Commentaire de ma réalité

Une taxe me parait tout à fait normal , exempté ???à quel titre , la majorité de ces jolies embarcations sont ici pour du business , voir du très bon business . En connaissez vous un non taxé ? ,moi non ..... le tout est de déclarer la réalité de ces revenus messieurs , arrêtez de faire les malheureux , qui plus est pour la majorité c'est un loisir , tant mieux et bravo si il peut vous être financé par vos clients .Car pour tout ça il faut du temps , de la passion et du courage .


30/01/2017 10:37:35 Commentaire de Bernard

Ce Gouvernement socialiste continue à taxer les Français jusqu'à ce que mort sans suive, et ce n'est rien à coté de ce que nous annonce le choix de Mr Hamon par la gauche, il faudra bien payer le revenu universel. Et croire que l'on rase gratis c'est être complètement à coté de la plaque. Bienvenue aux jours meilleurs si ce rigolo devient Président.


30/01/2017 11:50:48 Commentaire de LOUIS

il me semble que 2 problèmes différents se posent: il y a ceux qui naviguent pour le plaisir et au même titre que ceux qui font du vélo, de la rando, je ne vois pas pourquoi il paierait une taxe si ce n'est pour satisfaire la jalousie de quelques unsil est vrai que taxer les soi-disant riches est un sport national, idéologie quand tu nous tient ... En revanche pour ceux qui loue à la nuit leur bateau je ne vois pas pourquoi il ne paierai pas de taxe c'est l'inverse qui serait choquant, demandez aux hôteliers et autres hébergeurs s'ils ne paient pas de taxes diverses et variées. On ne peut pas se comparer à d'autres hébergeurs et ne pas être traités à la même enseigne: TVA Taxe de séjour CFE Impôts sur le revenu etc.... Et il faudra également régler les problèmes de pollution (déchets toilettes) Alors messieurs battez vous pour que le balisage soit fait que le loisir soit possible en toute sécurité et gratuitement mais pour ceux qui en font un métier voir une deuxième métier ayez l'honnêteté d'accepter d'être traité à la même enseigne que les autres hébergeurs!!


30/01/2017 14:53:09 Commentaire de C’est ainsi…

On ne va pas plaindre ces bateliers qui ont les moyens de survivre. Il est tout à fait normal de payer des taxes à partir du moment où leur passion néanmoins --louable--s’est transformée en entreprise. Par contre le montant demandé me semble quand même exagéré.


30/01/2017 19:43:48 Commentaire de pierre

a toutes ces personnes...Vincent Pocquereau (« Jeanne-Louise »), Jean-Pierre Delmas (« La Fauvette »), Denis Rétiveau (« L'étoile qui rit »), Pierre Glotin (association « Jeanne Camille »), Bernard Henry (« Saumur Loire »), Éric Frémont (permis bateau «École du Val de Loire » à Saumur), Philippe Despert (« Le Gravelot ») et Jacky Schiapparelli (« La Balise »). si ça gagne pas vendez vos bateaux ou foutez le feu dedans et allez a la peche.. il est normal que vous payiez une redevance.. pour utilisation de la loire et des quais d amarage.. j ai oui dire que vous etiez oposé a l arrivé d un bateau a roue a *Aubes pourtant ça aurait de la gueule. et puis bon c est votre dada, et tout loisirs coute de l argent ,vous voudriez pas que ça en gagne par hazard.. si oui c est du mercantilisme la plupart d entre vous sont des retraités avec de bonne retraite, de quoi vous plaignez vous


30/01/2017 22:18:24 Commentaire de Bernard Henry

Pierre, bienvenue au club. Vous aussi vous seriez incapable de mettre le feu à votre calèche. Parce que vous retrouverez dans l’au-delà le sourire de bonheur des enfants que vous aurez promené, parce que votre sens du service est plus fort que le sens des affaires, parce que vous ressentez comme une obligation morale de mettre à la disposition des autres votre attelage et votre savoir faire de meneur, parce qu’en attendant des jours meilleurs, vous restez cavalier plus que commerçant, parce que, citoyen, vous voulez témoigner devant les visiteurs du passé de cette ville et que, compris ou incompris, gagnant ou perdant, loué ou calomnié, vous continuerez à faire ce que vous pensez devoir faire ici et maintenant. Sur l’eau, pour toutes les personnes que vous avez nommées, c’est un peu la même chose, croyez moi. A bientôt devant les Docks.


31/01/2017 09:00:20 Commentaire de Pierre

Bonjour, oui, cest vrai que nous sommes des passionnés,et il est certains que ceux qui ont des toues et des futreaux, ne peuvent etre que des passionnés, il faut peut etre distinguer les bateaux si on peut appeler cela bateaux, comme le radeau avrc une cabane pose dessus,je pense que ce type d objets flottants non identifiés sont de natures a entraîner des idées de taxe, nous sommes des passionnés, et on veut partager notre passions, parler de saumur, la ville sous les mur dou son nom, des remparts. Du pont médiéval, de l ile du poisson, du sergent bonnemere qui a rapporté une pierre de la Bastille enchasse dans le mur du bastion de l hôtel de ville, ou de faire decouvrir l emblème de la ville que sont les grues ornant l hotel de ville, de l architecte Joly Leterme, de duplessy mornay a qui on doit les riches hotel particulier de le vieille ville, du bar de la paix, Saumur ville de passion,et de passionnés, il me reste tant de chose a deciuvrir.. mais je crains quea caleche ne passera plus devant les dock de la loire, jy mettrai pas le feu, mais je vais la laisser en campagne... 2000 € de chiffre d affaire... pendant 6/7 semaines 50 € jour de moyenne, pour le meneur, la caleche, et les chevaux.. cest plus que trop juste, ponpon ne traversera plus la vieille ville et les iles pour faire découvrir la merveille qu est le panorama sur la ville depuis les iles.. peut etre reviendra t il a Noël 2017...' comme je l ai dit le petit train a tue le cheval comme les tanks, on tué la cavalerie, fierté de Saumur. A moins que les personnes en charge de l animation de la ville souhaitent qu une caleche sillonnent les rues, et mettent la main a la poche, pour offrir un service a la hauteur de la perle de l anjou... en offrant un service gratuit de promenade.en attelage...mais la... on est loin des taxes.. mais qui accepterait de payer pour faire decouvrir les tresors d une ville fusse t elle passionnante... il faudrait au moins 100 € jour pour pouvoir assurer ce service.. et je pense que c'est tres raisonnable... pour 6/8 h de travail pour le meneur, la caleche et les chevaux..en deçà autant y mettre le feu et en faire des steaks...bonne saison.. monsieur henry.. personnene prendra fait et cause pour notre action... nous sommes tous des nantis.. je vous pris de m excuser de ma provocation.mais l occasion etait trop belle, sans rancune


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI