Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Edito de Michel Choupauvert : la nouvelle agglo embourbée autour de ses clochers

Cette semaine, j'ai adoré le papier que nous a transmis Léo Gabillard. Le jeune le Saint Cyrien (ex, Conseiller municipal de Saint Cyr en Bourg) est enseignant en droit public et chose politique. Il a porté un regard acerbe sur la construction de la nouvelle grande agglo et sur le besoin de renouveler les générations de politique... Une verve iconoclaste à l'adresse d'un système embourbé autour de ses clochers.



Voici la formule qui résume sa réflexion : "Et voici comment les chevaliers du terrain, pourfendeurs de l’oligarchie et de la technostructure, en sont devenus les bouffons appliqués à l’échelle locale". Avant de conclure : "Je dis simplement que les élus, et tous les élus, doivent trouver leur vraie place dans ce nouvel écosystème, et qu’il y a urgence à lui donner une véritable assise démocratique. (...) Le problème réside dans le fait que ces systèmes nouveaux sont pilotés par des gens qui pour la plupart sont élus depuis plus de dix ou quinze ans, et qui, légitimement, également par effet de génération, sont rigoureusement incapables de se saisir de ces nouveaux enjeux. Il y a urgence à renouveler, et pas seulement les structures" Bon, cher politique local installé, voici à votre encontre... (retrouver l'intégralité de son texte ici)

Un mode "d'élection rural"

La machine parfois s'emballe, comme explique Léo Gabillard... Et parfois cela prend des tournures grotesques. Quand les élus ont mis en musique la nouvelle agglo, le rythme a été binaire... D'un côté, la ruralité heureuse méfiante de la ville déshumanisée et de l'autre, une ville qui a le sentiment d'être le contribuable d'un vivre ensemble des campagnes imaginées. Et, même si chacun se dit Saumurois quand il est loin de son clocher, ce n'est plus le cas quand on est sur la place de son église, c'est elle qui domine. Le poids de l'identité locale refait surface et la réflexion devient reptilienne... Finalement, et si c'était les cloches qui avaient rythmé la construction de l'Agglo ?

Le plus petit dénominateur commun

Pendant les deux années qui ont précédé la construction de la nouvelle l'agglo, c'est le respect de l'identité de chaque collectivité qui a rythmé le projet de construction de la nouvelle. Il faut dire aussi qu'un de ses membres, le président de Loire Longué, Frédéric Mortier, donnait le la de la ruralité indépendante assumée dans les journaux. Ainsi, des choix ont été faits, les vice-présidents ne seraient pas élus pour leur compétences, mais pour leurs origines géographiques. Hein ? Je ne dis pas qu'ils sont mauvais, mais c'est tout de même bizarre d'assimiler compétences et poids démographique... Et comme si cela ne suffisait pas, on a élu 6 délégués de territoire, des sortes de juges qui seraient rétribués pour veiller à ce que chacun soit à la bonne cadence et que personne ne vole la vedette... Étonnant tout de même pour un projet de territoire que de rentrer à contre temps dans la danse ? Quand on parle aux élus de l'absurdité de ce principe, ils en sont conscients, savent et avouent qu'ils n'ont trouvé que le plus petit dénominateur commun : il fallait bien passer par là, répondent-ils. Ah bon ?

Est-on aussi embourbé autour de nos clochers que cela ?

Michel Choupauvert


Article du 28 janvier 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :

28/01/2017 14:11:14 Commentaire de zorette

Toujours les même visages à la tête de ceux qui vont nous gouverner, nous petits gens... La même politique depuis 30 ans qui fait que le Saumurois a tous les indicateurs au rouge... Taux de chômage, taux de décrochage, taux de filles mères, etc... Malgré des effets d'annonce, quelques réformes structurelle, les Saumurois ne voient aucune évolution...Si ce n'est la hausse de rémunération de leurs élus... Comment messieurs, mesdames pouvez-vous honnêtement accepté ce type de rémunération alors même que vous avez déjà des retraites (souvent très très avantageuses), des salaires, des entreprises ou pire, d'autres mandats... Un dédommagement en fonction du temps passé, à travailler vraiment pour l'intérêt général... Et au fait, où sont les CV de nos nouveaux élus...Ont ils les compétences?


28/01/2017 19:38:58 Commentaire de bleu blanc coeur

L élection du président et vices présidents ces joués autour de la machine a café entre les deux tours et a ce jeu de troque ces normal que ce soit un marchand qui gagne . Quand des élus vote entrent eux ces tout sauf démocratique


29/01/2017 12:25:05 Commentaire de Frédéric Mortier

Ce qui est le plus grave aujourd'hui, ce n'est pas de constater que le renouvellement en politique ne se fait pas, ni qu'il n'y pas d'assise politique concernant l'agglo, non, le plus grave, c'est que lorsqu'on le dit, on ne soit pas entendu ! Ci-dessous, l'édito paru dans le programme de Frédéric Mortier à la présidence de l'agglo et ce n'est pas la ruralité indépendante l'objet du problème, mais bien le fait que la démocratie est continuellement baffouée. EDITO Nous y sommes, la grande agglomération imposée est née ! Force est de constater que nous nous devons désormais d’exister ensemble au cœur d’un territoire qui n’a plus d’autre choix que de se mettre cette fois-ci en projet. Au regard de ce qui s’est passé en 2016, avec des comités de pilotage dont tous vous n’avez pas forcément eu seine lecture, la question est posée du pragmatisme dont devront savoir faire preuve demain les membres de l’exécutif de cette agglomération saumuroise. Le danger est grand de voir transformer cet outil en un vaste champ bureaucratique, loin des besoins de nos concitoyens, et surtout sans efficacité, réactivité, ni rigueur d’action. Certains disent que « l’unité de ce territoire ne se fera pas du jour au lendemain et qu’il faudra du temps et des actions pour apprendre à se faire confiance » ! Avons-nous dans le saumurois encore ce temps ? Peut-on se contenter d’ici à 2020 de la simple mise en place ce nouvel EPCI ? Personnellement vous l’aurez compris je ne le crois pas, car sans feuille de route précise dès le premier budget 2017, le danger est grand de voir se liquéfier encore un peu plus notre magnifique territoire, celui que nous avons choisi pour vivre, un territoire qui mérite maintenant que l’on prenne sérieusement en main son destin. A travers le programme qui est entre vos mains, je me fais le devoir de vous proposer une colonne vertébrale à notre action de demain. Il y a des sujets sur lesquels il n’est pas possible de transiger car c’est de nos ressources financières et donc de nos investissements dont nous parlons. Le futur bureau exécutif et en premier lieu le futur président ne peuvent pas se contenter d’être enthousiastes ou motivés, ils se doivent d’apporter une ligne claire à leur action. C’est ce que je vous propose. La question est de savoir si nous sommes capables de vrais engagements pour nos concitoyens. Ils seront 100 000 à nous regarder demain !


29/01/2017 12:39:03 Commentaire de @zorette

MDR zorette à la lecture de votre commentaire . Alors " les filles mères" ce serait les élus qui seraient responsables ??? Et bien dites moi ils sont dans l' action les élus !!!!


29/01/2017 13:35:18 Commentaire de Jean

Merci de ne pas rendre l'agglo responsable de tout ce qui ne va pas: l'agglo peut au mieux favoriser, rendre possible certaines choses; mais seulement dans la limite de ses compétences et de ses budgets (financés par nos impôts...)


29/01/2017 14:34:19 Commentaire de Léo Gabillard

Merci à l'inénarrable Michel Choupauvert pour cette petite reconnaissance du kiosque. La tribune a également été publiée dans les Echos (sans sa partie spécifiquement saumuroise) mais la reconnaissance du Kisoque m'honore davantage, car au fond, j'avais un certain attachement pour le saumurois. j'en profite pour dire à Frédéric Mortier, que je ne connais pas, qu'on a sans doute très injustement caricaturé ses propos et que son affront au sous-préfet, trop habitué à la triste déférence des petits maires, signait le dernier soubresaut d'un élu local, sans doute plein d'une ambition personnelle, mais dont le fond du propos n'en était pas moins courageux et résistant, finalement.


29/01/2017 16:40:28 Commentaire de Michel E.

@leo Gabillard et F.Mortier Je vous rejoins tous deux dans votre exigence de pragmatisme démocratique au service des citoyens. Bien sûr que l'ambition est une ressource indispensable et nul ne peut la condamner. Qui peut prétendre agir sans ressort ? Et je trouve particulièrement sain que vous cherchiez l'un et l'autre à faire comprendre au plus grand nombre votre démarche et votre réflexion d'élus engagés. C'est aujourd'hui le défaut de prise de paroles des élus acteurs qui laisse prise aux populismes. La démocratie locale comme nationale, c'est le débat contradictoire, celui des idées et de la confrontation de celles-ci avec la réalité vécue et les opinions adverses. Ce débat avec et devant le peuple, c'est le respect que vous lui devez, c'est la chance d'être en prise avec le présent que vous entendez construire à son profit et si possible hors de l'emprise des superstructures et systèmes déresponsabilisants. " Il n'est de richesse que d'hommes " comme le clamait J.Bodin, angevin du XVIème siècle et aucune superstructure vide de sens n'a pu égaler la volonté d'un homme. Je ne puis que vous encourager à poursuivre votre engagement au service de vos concitoyens contre vents et marées adverses !


31/01/2017 09:08:55 Commentaire de Superdeg

Puisque les partis politiques ne sont pas capables de renouveler leurs représentants, les électeurs le feront et au détriment des partis politiques, déjà un nouveau parti se profile et avec des jeunes, et bientôt beaucoup d'autres...Il y a 50% d'abstention...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI