Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Folle Journée Saumuroise. Un millésime 2017 proche de la perfection

La Folle Journée en Saumurois qui avait lieu les vendredi 27, samedi 28 et dimanche 29 janvier 2017 au théâtre Le Dôme de Saumur et à l’Abbaye Royale de Fontevraud, a connu un véritable succès. Le festival, placé sous le thème du « Rythme des Peuples » a battu le record des fréquentations pour atteindre le chiffre symbolique des 5 000 spectateurs, contre 4 350 l’an dernier. Dès le samedi 7 janvier dernier, jour d’ouverture de la billetterie, de nombreux concerts avaient déjà fait le plein (relire)...


Romain Leleu lors de la Folle Journée en Saumurois


Le pari, une nouvelle fois osé de René Martin, directeur artistique de la Folle Journée, de lier à travers les époques et les formes musicales, le dialogue entre la danse et la musique a permis aux mélomanes de (re) découvrir des œuvres classiques ou contemporaines et de partager de nombreuses émotions avec les artistes et ensembles de renom.

Les curieux de plus en plus nombreux

« Le succès public est une chose » a indiqué Rodolphe Mirande, vice-président de la communauté d’agglomération Saumur-Val de Loire en charge de la culture. Et de poursuivre : « Il semble que bien que l’on soit en train de passer d’un cercle de passionnés à un cercle élargi de curieux. Le besoin de culture est de plus en plus marqué. C’est un véritable rempart contre les événements tragiques à l’extérieur ». Quant au directeur des affaires culturelles de Saumur-Val de Loire, Silvio Pacitto, il estime « que la Folle Journée est devenue une institution ou plutôt un vrai patrimoine. Sa richesse tient dans une bonne part, à une très belle addition des talents ».

Le millésime 2017 est mort, vive 2018 !

Lors de la conférence de presse au théâtre Le Dôme de Saumur, dimanche soir 29 janvier dernier, tout en se disant heureux de cette édition, René Martin a précisé les contours de l’édition 2018 : « Le thème sera « L’Exil », car il existe une quantité exceptionnelle d’œuvres écrites au fil des siècles par les musiciens chassés par persécutions, par la misère ou bien encore par « le bon vouloir du prince » auquel ils avaient pu déplaire ».


Article du 31 janvier 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI