Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Taxe Foncière en hausse de 4.8% en Maine et Loire

Mauvais temps pour les propriétaires de Maine et Loire : Ils vont voir pour la deuxième année consécutive, augmenter la part départementale de leur taxe foncière de 4.8%, soit une augmentation d'environ 15 € par foyer. C'est ce que va décider le conseil départemental réuni en session de budget durant ces deux journées. La raison : continuer à financer les investissements et le social.



Les années se suivent et se ressemblent : pour la deuxième année consécutive, le Conseil Départemental de Maine et Loire, lourdement endetté et devant cette année encore accusé une baisse des dotations de l'état de 14 millions d'euros pour l'année 2017 alors que les dépenses sociales, principale compétence du département continuent leur ascension avec + 8 millions d'euros prévues, a décidé de prélevé à la source. Ainsi donc, la part du département sur la taxe foncière sera en hausse annoncée de 4.8%. Cette hausse fait suite à une première augmentation de 5.8 % de ce même taux en 2016. En moyenne, cela signifie 15 € par foyer contribuable. Une manne qui devrait au final rapporter près de 78 millions d'euros au département.

D'autres efforts

Ce ne sera pas le seul apport au budget 2017. Il a également été décidé de baisser certaines subventions et de continuer à vendre des bijoux de famille. Ainsi, pour un budget global de 698.5 million d'euros, dont 600 millions pour le fonctionnement, le social en présentant 63.5%, la collectivité départementale va cette année encore baisser certaine de ses dotations, en matière de subventions dont certaines symboliques (SCO ou Université Catholique de l'Ouest). Et cette année, les efforts en matière sociale iront particulièrement vers l'aide aux personnes âgées, vieillissement de la population obligeant. Ainsi en 2017, 61 millions d'euros seront dédiés pour l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonimie), le nombre d'allocataires étant passé de 13 000 à 14 300 sur un an et 89 millions d'euros pour le RAS (Revenu Social de Solidarité), à destination de 15 000 allocataires. En matière d'investissement, les 65 millions d'euros seront ventilés notamment sur les routes (26 millions), les collèges (10 millions) et le développement du très haut débit (5 millions).

L'opposition de gauche ne jette pas tout...

Dans son allocution, Grégory Blanc, chef de file du groupe des élus de l'opposition de gauche de le dire : "Il est sans aucun doute le plus compliqué à bâtir. Nous notons avec satisfaction que plusieurs de nos propositions des années passées sont reprises, alors même qu’elles ne recueillaient que des sourires sarcastiques lors de leur formulation." Et de détailler : Le Budget de la prévention spécialisée n’est ainsi pas descendu à 1M€, et vous avez revu le pilotage de ce dispositif. Ce n’est pas suffisant, mais nous saluons le travail effectué.
Les clubs de sport amateur ont désormais la possibilité de déposer des projets utiles à la cohésion dans les territoires. Nous avions demandé un volume de 200 000€, c’est désormais chose faîte. Attention toutefois à ne pas fragiliser les autres aspects du sport amateur.
Enfin les ventes. Il y a 10 ans, Jean-Luc Rotureau évoquait pour notre groupe la nécessité de vendre les bâtiments non stratégiques face à l’envolée de l’endettement. Avec votre arrivée, il y a eu une clarification.
L’an passé nous demandions à aller plus loin dans la vente des « bijoux de famille » non stratégiques pour assumer nos missions. Après les bâtiments qui dorment, il faut vendre les parts de société satellites qui n’entrent pas dans l’exercice de nos compétences. C’est le cas pour la SEMADE, devenue Alter éco, désormais inscrite au budget 2017. Là aussi, cela va dans le bon sens, même si ça ne va pas assez loin."

...Mais il faut "aller plus vite"

Et Grégory Blanc de continuer : "Mais au regard de ce lourd passif, de ce surendettement non maîtrisé de 2004 à 2014 et qui pèse sur nos têtes comme une épée de Damoclès, il est vital d’aller plus vite quant au recentrage sur notre cœur de métier.
1. Il faut assurer l’investissement minimum et rompre avec le surendettement, il faut vendre jusqu’aux plus historiques des bijoux de famille. A quoi sert-il aujourd’hui de conserver 28,84% des parts de l’ex Sodemel quand nous n’avons plus les moyens de porter de nouvelles infrastructures ? Même chose pour d’autres satellites ! Cela permettra de financer une part des besoins urgents et qui ne sont pas financés dans routes et les collèges.
2. Se recentrer sur notre cœur de métier, c’est aussi assumer clairement nos missions de prévention, et pour éviter demain de trop fortes augmentations des prises en charge, pour réparer. C’est vrai en matière d’autonomie comme en enfance-famille, où nous devons favoriser le maintien et l’accompagnement à domicile plutôt que les coûteuses prises en charge en établissement.
3. Se recentrer sur notre cœur de métier, c’est également agir concrètement pour une société où chacun peut travailler dans un minimum de dignité. Le travail est émancipateur dès lors qu’il y a un parcours, une trajectoire de progrès. Nous le redisons, nous avons la possibilité d’agir plus efficacement, et parallèlement, diminuer le nombre d’allocataires RSA.
4. Agir avec une vision globale et arrêter les positionnements d’opportunité, toujours par à-coups sec. C’est le cas pour la carte scolaire : la remise à plat doit se faire avec une lecture de tout le Maine-et-Loire, et non comme nous venons de le vivre pour le seul secteur de St Florent/ Beaupréau. Au final, beaucoup de mousse sur l’impact du collège de Varades, un nouveau recul et beaucoup d’énergie de perdu. Sur tous les sujets de notre responsabilité, nous devons prendre le recul nécessaire pour envisager les choses sur le temps long. Carte scolaire, réforme des MDS, maisons de retraite,… voilà des sujets sur lesquels le travail doit être plus serein et moins susciter les polémiques."
Et ce conclure : "Vu la situation financière de la collectivité et vu les contraintes nationales et financières qui s’accumulent, nous devons agir plus radicalement, recentrer plus activement la collectivité sur son cœur de métier. Augmenter les impôts sans assurer le devenir de nos infrastructures routières et des collèges n’est pas possible, surtout quand il reste des marges des manœuvres.
Ce lourd passif, fruit d’une décennie folle, pèse sur nos têtes, nous ne voterons pas cette hausse d’impôts sans une volonté claire de mieux assumer nos missions.
"


Article du 06 février 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


17 commentaires :

06/02/2017 17:00:07 Commentaire de Riton

4.5% par ci, 2% par là, 5% à droite, 3% à gauche..... Comment vont pouvoir payer les propriétaires et salariés modestes ? Pour ma part je trouve que c\'est une gestion un peu facile. Augmenter les impôts de toutes parts, ce n\'est pas ce que vous les élus, préconisez au moment de la campagne de votre élection. On continuera à se serrer la ceinture jusqu\'à étouffement


06/02/2017 17:56:05 Commentaire de mickaeld

pas justifier cette augmentation... On a de moins en moins de service mais il faut payer plus......c'est pas très cohérent.. Mais bon comme d'hab on va payer..


06/02/2017 18:15:09 Commentaire de Tout augmente

Tout augmente, même les indemnités de nos (très) chers élus!! Y-aurait-il un lien?


06/02/2017 18:33:09 Commentaire de désabusé

Ces chers Elus n'ont pas envisagé la baisse de leur rémunération et de leurs avantages ( ils ne prennent pas le bus car l'autoroute est gratuite pour eux ) ! Certains cumulent 4 fonctions "électorales " sans compter leur revenu lié à leur travail personnel. C'est honteux : comment peuvent-ils tout mener de front correctement ? Les restrictions ne sont pas pour eux ! C'est honteux !!!!!!!


06/02/2017 18:53:21 Commentaire de L'Arbre en Boule

Bonjour, pourquoi faire supporter les efforts sur les seuls propriétaires, c'est presque une incitation à ne pas le devenir, voire même à y renoncer. Les propriétaires sont à proprement parler face à de la discrimination fiscale par rapport aux locataires, en effet, la part départementale de la taxe d'habitation ayant été transférée aux communes, les locataires n'auront de fait pas à subir l'augmentation décrite ci-dessus et ne participeront pas à l'effort collectif en la matière, c'est inégal.


06/02/2017 22:36:41 Commentaire de EQUITABLE ?

Au delà de l'augmentation, c'est la répartition nébuleuse de la taxe foncière qui est à mettre en cause. Trop d'irrégularité, des contrôles courageux doivent être entrepris, au lieu d'attendre de quelconques dénonciations.


06/02/2017 23:15:37 Commentaire de Une vache à lait

Baisse des dotations de l'Etat de 14 millions et augmentation des dépenses sociales de 8 millions, çà fait 22 millions d'euros à trouver et on va nous en ponctionner 78 ! Cherchez l'erreur !


06/02/2017 23:35:24 Commentaire de Patréaction

Les salaires sont bloqués pour le privé et le public, les pensions sont bloquées voire diminuées. Il faut modérer les augmentations sur des impôts locaux qui ne sont déjà pas équitables pour des logements identiques. Attention on ne peut pas toujours prendre les mêmes pour des vaches à lait. Messieurs les élus, qu'en est il des réformes sur le calcul des impôts locaux?


07/02/2017 10:53:56 Commentaire de Et moi et moi et moi

15.000 allocataires du RSA touchant 89 millions d'euro?Ils sont vraiment tous dans l'incapacité de travailler??? Le social encore et toujours, je croyais que notre département détenait un nombre record de logements sociaux, va-t-on encore en construire?Au fait RSA signifie Revenu de Solidarité Active...Solidarité active signifiant que les uns paient pendant que les autres encaissent. Pendant ce temps les nids de poule, voire d'autruche s'agrandissent sur les chaussées et on parle du très haut débit alors que le haut débit n'est pas accessible partout.


07/02/2017 11:47:54 Commentaire de Chêne

Pour en rajouter une couche, tant que je suis sur le sujet, je rappelle que les valeurs locatives vont également augmenter de 0.4 % pour 2017 (décision votée en séance publique de l'assemblée nationale). Cela à l'air de rien mais c'est une augmentation supplémentaire indépendante du conseil départementale mais qui sera visible sur les avis des taxes foncières et d'habitation à l'automne prochain. Quand tous nos élus (députés, conseillers...) votent chacun une augmentation des taxes, ils peuvent ensuite se renvoyer les responsabilités : "c'est pas moi c'est eux". D'ailleurs à ce sujet Madame Françoise DAMAS et Monsieur Laurent HAMON, qu'avez vous fait, en tant que conseillers départementaux du canton de Saumur, pour annuler cette augmentation. Vous avez certainement du suivre sagement les consignes de vote de la majorité départementale. Fais-je erreur ? Attention tout de même, il n'y a pas que les bretons qui possèdent des BONNETS ROUGES.


07/02/2017 12:16:44 Commentaire de seb

Je suis locataire avec dans un coin de la tete l idee que proprietaire serait mieux et effectivement les proprietaires payent une taxe qui va augmenter et pas les locataires ou faut que je verifie cela .j ai des problemes avec les miens de proprietaires mais je reconnais que quand meme c est un peut facile et ca aide pas a eviter le discours nous on travaille et les autres ont des aides sans travailler .parce qu en plus je supose qu un proprietaire qui va se renseigner j ai des difficultees pouvez vous m aider ?les defenseurs des un et des autres vont repondre pas droit a d aides ou t as qu a vendre ta baraque .ou ce genre de discours .


07/02/2017 13:51:32 Commentaire de etc...terra

Combien dans le budget pour TERRA BOTANICA, la grande réussite de M. Béchu ???


07/02/2017 17:49:07 Commentaire de Superdeg

Si tu veux engraisser le Zélu apprivoisé il faut te serrer la ceinture; attention le Zélu sauvage va arriver et va croquer le bon gros Zélu


07/02/2017 20:29:45 Commentaire de Chouette, on vote bientôt

Il y a au moins 3 aérodromes dans le Maine et Loire (Cholet, Angers, Saumur). Ce qui fait 2 de trop et des millions d'Euros à économiser. Mais non, nos élus sont incapables de prendre des décisions courageuses. Alors on taxe les habitants. Vivement le vote aux présidentielles.


07/02/2017 21:09:15 Commentaire de attachée ...

moi en étant attachée parlementaire à 3677 euros mensuels et ce depuis des dizaines d'années , je pense que mon mari va tout faire pour que notre manoir euh pardon maison soit exclue de cette augmentation ,car nous avons beaucoup d'enfants ..


08/02/2017 09:01:01 Commentaire de Lolo de Pocé

Il y a une chose que je ne comprendrais jamais. Le département a besoin d'argent pour équilibrer ses comptes, alors on augmente les impôts. mais moi si certains mois j(ai du mal à joindre les 2 bouts, pourquoi n'ai je pas pensé à aller voir mon patron pour lui demander une augmentation? Messieurs et mesdames les élus encore une fois il faut arrêter de prendre vos électeurs pour des cons, ou alors en mai prochain ça va faire mal!


08/02/2017 10:45:13 Commentaire de Faluns d'Anjou

Je ne comprends pas cette réticence à payer un peu plus de taxes pour contribuer aux dépenses de l'Etat !!! Il faut bien aider tous ces pauvres gens qui sont venus clandestinement en France et que certains Maires ont accueillis les bras ouverts et surtout "notre" porte-monnaie ouvert. Heureusement comme dit "Chouette" : on vote bientôt, et cette fois il s'agit de ne pas nous tromper et de ne pas redonner notre code bancaire à tous ceux qui depuis 40 ans nous ponctionnent sans vergogne.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI