Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Centre de déradicalisation : La tension monte chez les opposants

Environ 5 mois après l'ouverture effective du premier « Centre de Prévention, d’Insertion et de Citoyenneté » (CPIC), plus communément appelé « centre de déradicalisation » (relire notre article), l'opposition se fait de plus en plus sentir. L’association Radicalement Digne de Pontourny appelle la population à manifester, le samedi 11 février prochain, et à demander la « fermeture immédiate » de ce « centre de la peur », implanté sur le site de Pontourny à Beaumont-en-Véron, en Indre-et-Loire...



La manifestation, prévue ce samedi 11 février 2017, partira à 10h de la salle polyvalente de Beaumont-en-Véron. Depuis le mardi 13 septembre 2016, cette commune d'Indre-et-Loire accueille le premier « Centre de Prévention, d’Insertion et de Citoyenneté » ou « centre de déradicalisation ». « Le centre de Pontourny est quasi vide, et dans quelques mois, la France devra accueillir les 700 djihadistes qui reviendront de Syrie. N’attendons pas que l’on nous impose ces nouveaux voisins ! Les promesses faites par les représentants de l’État ne valent rien. Manifestons pour demander la fermeture du centre de déradicalisation. Le combat continue » peut-on lire sur le site de l'association Radicalement Digne de Pontourny.

Des « balbutiements » de l'État qui inquiètent les riverains

Cette association, qui était déjà radicalement opposée à l'ouverture de ce centre, regrette également « notre banderole arrachée, des affiches décollées, pression sur les commerçants locaux qui proposent la pétition. Ici pas de débat, c’est la démocrature locale ». Mais aussi et surtout les quelques péripéties qui se sont déroulées depuis 5 mois, autour et à l'intérieur du « centre de déradicalisation ». Première en date, le lundi 26 septembre 2016... Ce jour-là, le quotidien régional La Voix du Nord publie un article d'apparence banale, mais qui va faire l'effet d'une bombe. Le papier, intitulé « Itinéraire d’un fiché « S » de 23 ans : « Je veux changer, refaire surface », raconte l'histoire d'un certain I., 23 ans, originaire de l’Arrageois, dans la région Nord-Pas-de-Calais. Ce dernier vient alors d'intégrer le CPIC 37 pour un séjour de 10 mois. Et surtout, selon les révélations du quotidien Nordiste, l'individu est fiché « S » (relire nos articles ici, ici et ici). Dans une lettre ouverte, l'association et ses signataires s'insurgent également de la présence au centre de « Mustafa S…, un membre d'une filière djihadiste Strasbourgeoise, parmi les plus dangereuses de France et proche de celle du Bataclan, qui a été hébergé depuis la création du centre en septembre 2016… ».

« L'État s'est moqué ouvertement et effrontément de la population Bellimontoise »

Cette lettre ouverte a finalement débouché sur l'appel à manifester du samedi 11 février 2017, afin d'obtenir la fermeture de l'établissement. Voici la lettre ouverte, dans sa totalité : « Depuis l'ouverture du centre de déradicalisation, à Beaumont-en-Véron, l'État s'est moqué ouvertement et effrontément de la population Bellimontoise en lui mentant constamment sur le profil des pensionnaires accueillis au sein de l'établissement. Un fiché S, un malade aux antécédents psychiatriques renvoyé après deux séjours en psychiatrie à Chinon et, dernièrement, Mustafa S…, un membre d'une filière djihadiste Strasbourgeoise, parmi les plus dangereuses de France et proche de celle du Bataclan, qui a été hébergé depuis la création du centre en septembre 2016… De quoi se demander : quid des deux ou trois autres pensionnaires restants ? Ces actes sont inqualifiables et impardonnables, car ils mettent en jeu profondément la sécurité de la population. L'État, à travers ses représentants, s'était pourtant engagé à la fois moralement et par écrit (ndlr : voir les garanties de Matignon du 31 août 2016) auprès de la population et des élus du territoire sur un profil de « spectre bas » ou en voie de radicalisation pour les futurs pensionnaires du centre. L'association ne tolérera plus désormais une quelconque parole de l'État rassurante à ce sujet, comme celle entendue récemment de la bouche du ministre (1) de l'Intérieur, soulignant qu'aucune des personnes hébergées dans ce centre n'a posé souci jusque-là ».

Un appel à la population Bellimontoise, mais aussi Chinonaise et du Véron

La suite de la lettre ouverte : « Devons-nous attendre que l'une de ces personnes « pose souci » pour que l'on mette fin à cette expérimentation en milieu ouvert et habité ? Il s'agit d'une gabegie financière sans nom avec deux à trois pensionnaires pour trente encadrants, dont dix personnes restantes sur les vingt-cinq défendues à Matignon. Sans compter quelque 10 millions d'euros investis dans ce centre ! Cette transgression des règles de création du centre au grand mépris des citoyens doit justifier un important mouvement afin de réclamer la fermeture immédiate des lieux. L'association Radicalement Digne de Pontourny appelle la population Bellimontoise, mais aussi Chinonaise et du Véron à manifester. Nous sommes tous concernés. L'actualité dernière avec l'attentat terroriste au Carrousel du Louvre révèle que des armes les plus simples sont à même de semer la terreur... Nous pouvons donc légitimement avoir peur et dire « non à une telle expérimentation » sur notre territoire ». Difficile d'être plus explicite...

(1) Bruno Le Roux.


Article du 08 février 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :

08/02/2017 18:51:58 Commentaire de grizli

Une vrai fausse bonne idée ces centres : quelques casernes autrefois dédiées aux très fortes têtes seraient certainement plus adaptées et moins confortable pour " l'usager" qui pourrait alors méditer loin de la population locale.


09/02/2017 08:34:18 Commentaire de sablons 49

Comme ils sont rigolos ces gens... Un centre oui mais pas chez moi ! Les mêmes que pour les antennes relais pour portables : un portable oui mais pas les antennes près de chez moi !!! Attention braves gens les "fichés S" ce sont des cannibales...


09/02/2017 09:10:50 Commentaire de Paris

C'est les médias d'aujourd'hui ? L'information doit rester neutre . C'est pas ce qu'il m'a sembler dans cet article...


09/02/2017 12:13:26 Commentaire de Et à Cayenne ?

Idéologies d'un autre age = remèdes et traitement d'un autre age. Tant que l'on combattra la question avec des cuillères à dessert, rien n'avancera; Et en ce monde, quand on avance pas...


09/02/2017 13:40:16 Commentaire de grosmi

j'ai cru entendre à la radio ce matin que le centre de pontourny venait de fermer ses portes, et que le dernier (pensionnaire) était hébergé à l'hôtel sous surveillance policière!!!! est-ce vrai? info ou intox!!! (ci cela se confirme, bel exemple du fiasco presque prévisible de ce projet, comme celui des quartiers dédiés aux radicalisés dans les prisons)


09/02/2017 16:17:18 Commentaire de Pontourny

Oui, le centre est "VIDE", le dernier pensionnaire est parti hier mercredi, il a été condamné pour violence ; celà a été confirmé par le ministre aujourd'hui....mais le centre n'est pas FERME, le ministre refuse de le fermer. Le personnel est toujours présent...nous sommes les voisins, et nous les voyons...Que font-ils ? Qui va t-on accueillir dans ce centre ???? La population est tenue à l'écart. Tout ce fonctionnement aux frais du contribuable, bien sûr....Des millions de dépensés pour quoi ??? alors que les écoles ferment....les hopitaux sont au bord de l'asphyxie ..par manque de moyens....


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI