Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Longué : 22ème commune du Maine-et-Loire à s’engager dans le dispositif « Participation Citoyenne »

Ce mercredi 8 février 2017, Longué-Jumelles est devenue la 22ème commune du Maine-et-Loire à s’engager dans le dispositif « Participation Citoyenne ». Le protocole a été signé par Frédéric Mortier, maire de Longué-Jumelles, de Béatrice Abollivier, préfète de Maine-et-Loire, et du colonel Éric Delain, commandant de groupement de gendarmeries de Maine-et-Loire. Longué-Jumelles (6 836 habitants) a donc recruté pas moins de 100 référents de « Participation Citoyenne » sur la commune...



L’objectif de ce dispositif de « Participation Citoyenne » est d’aider les forces de gendarmerie à lutter contre la délinquance, les cambriolages, les incivilités en tous genres, les faux démarchages, etc… en associant les citoyens à leur propre protection. Il y a environ 1 an, 4 maires du Grand Saumurois avaient déjà signé ce protocole (relire notre article) : Christiane Pelletier (Villebernier), Béatrice Bertrand (Vivy) Dominique Sibileau (Saint-Cyr-en-Bourg) et Jean-Christophe Rouxel (La Lande-Chasles).

100 citoyens référents sur la commune


Après avoir été voté en conseil municipal de Longué-Jumelles, le projet a été présenté en 2016 par la gendarmerie nationale, lors d’une réunion publique dans la salle Émile Joulain. Chaque administré a reçu par la suite un courrier d’information présentant le dispositif et le rôle des « référents citoyens ». « On ne peut que rappeler par cette action que la sécurité des citoyens est une action prioritaire pour nous » ont affirmé Frédéric Mortier, maire de Longué-Jumelles, et son premier adjoint Jacky Bouchenoire, référent sécurité sur le territoire et soutenant le projet avec les services de la gendarmerie de Longué. Et d'ajouter que « le recensement des référents citoyens (100 référents) sur la commune ayant eu un large succès montre également la mobilisation des administrés engagés dans cette démarche pour la sécurité de la ville ».

« La sécurité des biens et des personnes est vitale pour notre ville »

« La signature du protocole de la Participation citoyenne officialise la mise en place du dispositif dans notre ville et renforce notre collaboration avec nos forces de l’ordre. La sécurité des biens et des personnes est vitale pour notre ville » a expliqué Frédéric Mortier, le maire de Longué-Jumelles. Sa commune est désormais la 22ème du Maine-et-Loire à s’être engagée dans le dispositif « Participation Citoyenne », depuis ce mercredi 8 février 2017. Comme l'explique ce protocole, « certains quartiers, lotissements ou zones pavillonnaires sont touchés par des phénomènes de délinquances multiformes (cambriolages, démarchages conduisant à des escroqueries, dégradations, incivilités diverses, etc...) dont les causes sont aisément identifiables (isolement, niveau de richesse élevé, prédominance de personnes seules, etc...) ». Une situation qui a amené les services publics et les forces de l'ordre à réagir, en fixant 5 objectifs prioritaires et en développant 3 actions, qui sont menées par la gendarmerie nationale...

Voici les 5 objectifs répertoriés dans ce protocole de « participation citoyenne » :

1) Rassurer la population
2) Dissuader les individus malveillants de poursuivre leurs projets dans le secteur concerné
3) Améliorer la réactivité des forces de sécurité contre la « délinquance d'appropriation »
4) Accroître l'efficacité de la prévention de proximité des forces de sécurité
5) Promouvoir de bonnes pratiques citoyennes de nature à renforcer la solidarité de voisinage

Les 3 actions de la gendarmerie nationale dans le cadre de ce dispositif consistent à :

1) Encadrer et accompagner les élus et les habitants dans leur volonté conjointe d'instaurer un protocole
2) Intervenir plus efficacement, de façon ciblée, suite aux informations précises obtenues auprès de la population. Il ne s'agit pas de délation ou de créer un climat de suspicion, mais de renforcer les solidarités de voisinage, en se protégeant les uns les autres. De même, les habitants n'ont pas vocation à intervenir eux-mêmes et à se substituer aux Gendarmes
3) Mener des actions de prévention en vue d'informer la population sur les bonnes pratiques, en vue de se prémunir des cambriolages et ainsi renforcer la proximité avec la population

Nota Bene : Plus d'informations sur ce dispositif de « Participation Citoyenne », en cliquant sur ce lien.


Article du 10 février 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI