Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Podcast : Le « flop » du centre de déradicalisation s'invite sur C8

Qui aurait pu croire que la petite commune de Beaumont-en-Véron (2 712 habitants) soit au cœur d'une tempête médiatique nationale ? C'est le cas depuis qu'elle accueille sur ses terres le premier Centre de Prévention, d’Insertion et de Citoyenneté de France, ouvert le 13 septembre 2016. Après exactement 5 mois d'expérimentation, le centre de déradicalisation est aujourd'hui sujet à une énorme contestation. Ce lundi, la chaîne C8 parle même d'un « flop » sur le plateau de La Nouvelle Édition...



Dans La Nouvelle Édition de ce lundi 13 février 2017, sur C8, Daphné Bürki et toute sa bande ont consacré quelques minutes de leur émission au premier Centre de Prévention, d’Insertion et de Citoyenneté (CPIC) de France, ouvert sur le site de Pontourny à Beaumont-en-Véron, depuis 5 mois pile. À travers son sujet « Le flop du centre de déradicalisation ! », la journaliste Paola Puerari est allée à la rencontre de Valérie Derouet, secrétaire de l'association Radicalement Digne de Pontourny, qui ne fait plus confiance à ce « laboratoire expérimental » et cette « bombe à retardement ». Pour cette dernière, ce centre représente même « un gros mensonge d'État ».

Rencontre avec un journaliste local et les manifestants

Paola Puerari a ensuite interrogé Julien Coquet, journaliste à La Nouvelle République, qui suit de près l'actualité du centre de déradicalisation. Si Valérie Derouet estime que les personnes résidant dans ce centre sont des « gens dangereux », Julien Coquet raconte quant à lui l'histoire de Sabrina C, âgée de 24 ans, qui a quitté le centre de déradicalisation mi-décembre, après trois mois passés entre ses murs. Pas si « volontaire » que ça, mais en manque de repères et mal entourée, elle a raconté son histoire à La Nouvelle République, il y a 3 jours (lire l'article). Une situation qui prouve que la cohabitation entre des « gens dangereux » et des personnes seulement déboussolées peut s'avérer très compliquée... Enfin, la journaliste de C8 s'est rendue à la manifestation organisée le samedi 11 février dernier par l'association Radicalement Digne de Pontourny. Ce rassemblement, qui a réuni une centaine de personnes à Beaumont-en-Véron, réclamait la fermeture pure et simple du centre... surtout après l'annonce de l'arrivée possible de 14 nouveaux volontaires à la mi-mars. Mais pour le Ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, il n'est pas question de fermer le site. Pour en revenir à la manifestation, certains propos scandés par les manifestants ont d'ailleurs intrigué la journaliste : « On a entendu des slogans dans la manifestation » comme « on est chez nous, qu'on entend d'habitude aux meetings de Marine Le Pen », a-t-elle ajouté ce midi dans l'émission. Le podcast...

Nota Bene : Relire nos trois récents articles sur le centre de « déradicalisation », en cliquant ici, ici, et ici...





Article du 13 février 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI