Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Les frondeurs à la taxe Loire vont se nourrir du retrait d'une loi sur le littoral

L'Etat cherche de l'argent et a décidé d'appliquer une vieille taxe sur l'occupation de l'espace fluvial. Les mariniers de Loire se sont regroupés en collectif pour se battre, afin que celle-ci ne soit pas appliquée. Ce mercredi, un amendement a été voté pour supprimer une taxe sur le mouillage dans certaines aires marines au nom de l'économie touristique. De quoi inspirer les frondeurs.



En première lecture du projet de loi sur la Nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe), le Sénat avait proposé une taxe sur le mouillage dans les zones marines protégées, là où il n'y pas pas de port. Cette taxe pouvait aller de 100 € pour un bateau à moteur de 5 mètres à 300 € pour un voilier de 15 mètres. Une somme qui pourrait effrayer plus d'un plaisancier. Les critiques des acteurs touristiques des zones côtières se sont faits rapidement entendre. C'est le député de Charente-Maritime, Didier Quentin, qui a fait voté cet amendement supprimant cette taxe, début février par la commission des Lois. Celui-ci a argué que "5 000 entreprises étaient menacées et que l'instauration d'une telle redevance risque d'avoir de graves conséquences sur l'attractivité et l'économie de nos façades littorales."

Utile pour les frondeurs de Loire

Lors de la création de leur collectif, la cinquante de mariniers présents n'a pas manqué de rappeler que la marine traditionnelle de Loire était devenue un des emblèmes du tourisme régional. Pour eux, si une telle taxe venait à être instaurée, cela pourrait signifier la mort d'un atout né il y a à peine trente ans qui est fragile économiquement.

Nul doute qu'ils sauront se servir de cet exemple.

Relire nos articles sur le sujet :
Les bonnets rouges des mariniers contre la nouvelle taxe Loire
Fronde sur la nouvelle taxe Loire : l'État se déclare dans son droit



Article du 18 février 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


8 commentaires :

18/02/2017 10:13:04 Commentaire de Citoyen

Messieurs les députés au travail !!!!!


18/02/2017 19:41:41 Commentaire de Bravo à ce Maire de Royan !

Un élu qui prend ses responsabilités, super ! Mr Quentin est maire de Royan, à droite, toute : courage et efficacitė des républicains, Ce n'est pas à Saumur que cela va arriver...


18/02/2017 22:22:03 Commentaire de X

Le soucis cewt le partage avec le citoyens lambdas lui paye un droit de stationnement , alor quil possese une voiture bas de gamme et des personnes qui ont des engins a plusieurs milliers d euro rechignes a payer une taxe...et franchement est ce un pole touristique.. pour moi je dirais oui si le ville de saumur serait un bateau a roue a aubes comme a la nouvelle Orléans.. que les mariniers ne souhaitent as parait il pour proteger une niche non taxé, que les canoë soient taxé ne e choque pas...


19/02/2017 11:23:16 Commentaire de Francis Prior

Arguties économiques pour surtout ne rien changer ou le conservatisme et la bonne conscience. Combien rapporte à la collectivité le tourisme fluvial et même quel est le chiffre d'affaire des entreprises fondant leur activité sur le Fleuve.?? Jusque là les utilisateurs du domaine public fluvial ne payait rien contrairement au droit commun, aujourd'hui on leur demande de payer mais sans leur réclamer d'arriéré. Ou est le scandale? Et tout le monde de demander des mesures courageuses pour "redresser" la France mais des mesures pour les autres qui sont tous bien sûr des profiteurs ou des assistés. Mais pour soi même surtout ne rien changer et si possible contribuer moins encore.


19/02/2017 11:57:07 Commentaire de POUR UNE TAXE...PAYABLE

Personnellement quand je vois la colonie de toues sur le quai des maronniers, effectivement il est temps de faire quelque chose. Certes, c'est toujours agréable de voir queqlues bateaux de Loire mais attention à l'invasion. Cette taxe pourrait réguler le nombre d'embarcations et en freiner quelques uns. Cependant, cette taxe doit être "accessible et mesurée". Pourquoi également ne pas limiter le nombre de bateau, créer une sorte de licence (sur le même principe que les taxis)? Je n'ai rien contre la battellerie, mais s'il on veut occuper l'espace publique, il ne faut pas que cela soit gratuit. Trop facile.


19/02/2017 22:54:26 Commentaire de DAVID

Si la taxe est "raisonnable"... pourquoi pas payer... au moins par solidarité avec le commun des mortels... il faudra passer à la caisse messieurs les mariniers de Loire...


20/02/2017 13:42:01 Commentaire de marinier

Comme nous pouvons le constater à nouveau , toutes les occasions de vider sa bile sont bonnes. Messieurs les aigris, ne vous trompez pas de cible. les possesseurs de bateau se sont pas payés, et égayent votre paysage. il vaut mieux voir des bateaux quai du marronnier que des rats comme il y a peu. De Gaulle disait des Français que ce sont des veaux . Malheureusement , nous sommes obligés de constater que la réflexion qui a généré les commentaires vole bas .


20/02/2017 15:56:47 Commentaire de @marinier

Je ne vois aucunement ce que vient faire la citation du général De Gaulle dans ce post...De Gaulle a dit cela suite à l'armistice de 1940 et il avait raison. Là, dans notre cas, je juge normal qu'une taxe, une licence, ou autre soit appliquée aux bateaux restant à quai. En bord de mer, une place de port est payante...mais elle peut être revendue, l'Etat y trouve son compte (TVA) et les plaisanciers également puisque cette place peut être revendue avec une plue_value. En limitant le nombre d'embarcation par le biais de cette licence (à un prix raisonnable), je pense que chacun peut y touver son compte. Pour les rats, la présence des bâteaux n'a malheureusement pas enrayé la prolifération, je passe tous les jours sur le quai. A première vue, marinier, vous devez regardé votre bateau mais ignorer ce qui se passe sur les berges.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI