Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous

Lu pour vous dans la presse régionale en bref. Ce qui n'était pas dans le kiosque mais peut vous intéresser. Revue de presse de la semaine.



Économie : c'est mieux, mais fragile

La Banque de France dresse un bilan et des perspectives pour 2017, au niveau économique. Elle a mené une enquête auprès de 2 200 entreprises de la région, ayant un chiffre d'affaires supérieur à 750 000 euros. La reprise est là. L'activité est en hausse dans les services marchands et la construction. Les exportations progressent légèrement. Les investissements sont en hausse dans l'industrie mais en baisse dans les services marchands et la construction. Pour 2017, l'activité devrait progresser dans tous les secteurs. En Maine-et-Loire, 76% des entreprises interrogées se disent en bonne santé financière. Le niveau d'investissement est stable. Pour 2017, la tendance est à la consolidation de l'activité.
Source : OUEST FRANCE, 13/02/2017

Les neuf interco ont leur patron

Les intercommunalités sont désormais en place dans le département. Angers Loire Métropole (274 708 habitants) est présidé par Christophe Béchu, maire d'Angers ; Mauges Communauté (19 098 habitants) par Didier Huchon, maire de Sèvremoine ; l'Agglomération du Choletais (102 718) par Gilles Bourdouleix, maire de Cholet ; Saumur Val de Loire (100 268) par Jean-Michel Marchand, maire de Saumur ; Loire Layon Aubance (55 755) par Marc Schmitter, adjoint à Chalonnes-sur-Loire ; Anjou Bleu Communauté (35 971) par Gilles Grimaud, maire de Segré-en-Anjou-Bleu ; Les Vallées du Haut-Anjou (35 362) par Etienne Glémot, maire du Lion-d'Angers ; Baugeois-Vallée (35 160) par Philippe Chalopin, maire de Baugé-en-Anjou et Anjou Loir et Sarthe (26 998) par Jean-Jacques Girard, premier adjoint à Tiercé.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 15/02/2017

Saint-Barthélemy-d'Anjou. Le groupe angevin La Boucherie accélère encore

Le groupe angevin La Boucherie a multiplié par deux le nombre de ses restaurants, en l'espace de cinq ans. Il compte désormais 160 enseignes, en France et dans sept pays. Il va ouvrir huit nouveaux restaurants avant l'été : à Gujan-Mestras, Loches, Limoges, Fréjus, Nice, Reims, Vienne et Villepinte. Il développe également ses deux nouvelles marques, Le Bistrot du boucher, avec des ouvertures au Mans et à Metz, et L'Assiette au boeuf, à Lille. L'objectif du groupe est de passer devant Hippopotamus et d'être troisième dans la restauration-grill, derrière Buffalo et Courtepaille.
Source : OUEST FRANCE, 15/02/2017

Angers. Angerone. Faire de l'Anjou un spot du « tourisme médical »

Créatrice d'Angerone, Ingrid Dumont propose à des chefs d'entreprises étrangers de venir se faire opérer par des médecins réputés du CHU et de la Clinique de l'Anjou pour qu'ils puissent bénéficier des dernières avancées médicales ou parce que l'opération en France revient moins chère, notamment pour les Américains ou les Suisses. Elle pourra s'appuyer sur un réseau de professionnels du médical, pour capter la demande. Elle proposera des déplacements possibles pour le patient et sa famille. Pour organiser ces séjours haut de gamme, elle a noué des contacts avec l'agence de voyages Loire Secrets et des professionnels de l'hôtellerie. Elle table sur au moins cinq embauches à moyen terme et vise les 3 millions d'euros de chiffre d'affaires, en 2019.
Source : JOURNAL DES ENTREPRISES, 02/2017

Cholet. Ageneau. Le transporteur investit sur les moteurs gaz et se lance à l'international

Le transporteur choletais, Ageneau Group, emploie actuellement 400 collaborateurs et vient d'embaucher 18 personnes en contrat de professionnalisation. Il annonce 20 recrutements supplémentaires en 2017. En croissance de 5%, le groupe s'est lancé à l'export en 2015, un axe qui pèse déjà 7% de son chiffre d'affaires (50 millions d'euros). Il a créé un pôle dédié à l'international de 8 personnes pour pouvoir répondre à ses clients français qui vont à l'export. Par ailleurs, le groupe Ageneau vient de s'équiper de deux véhicules gaz et table sur 10 nouveaux moteurs de ce type en 2018.
Source : JOURNAL DES ENTREPRISES, 02/2017

Horticulture. La filière prête à refleurir en Anjou

Secteur emblématique de l'Anjou, l'horticulture continue de souffrir avec des entreprises historiques qui disparaissent. La filière se cherche un nouveau souffle en développant les mutualisations pour se relancer. Elle mise sur le collectif. Au sein de Végépolys, un living lab a été créé pour comprendre les attentes des consommateurs.
Source : JOURNAL DES ENTREPRISES, 02/2017

Saint-Barthélemy-d'Anjou. Tout l'art de fumer le saumon

La société DPAP (Dom Petroff Angers Poissons), spécialisée dans la préparation des saumons et poissons fumés d'exception, montre son savoir-faire au public lors de Made in Angers, l'événement de la visite d'entreprise. L'entreprise, rachetée en 2000 par la marque française de luxe Petrossian, a rejoint en septembre le réseau "Produit en Anjou". Elle emploie quarante salariés répartis sur ses deux sites à Saint-Barthélémy-d'Anjou et au MIN d'Angers. La société a réalisé 10 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 13/02/2017

La Région gagne à Las Vegas

Un mois après leur participation au salon mondial de l'électronique de Las Vegas, les entreprises, organismes et collectivités ligériennes, dressent un bilan très satisfaisant de leur déplacement. Malgré des retombées financières et symboliques impossibles à quantifier, 78 % des participants sont prêts à y retourner. Les retombées sont toutefois attendues lors du prochain World Electronic Forum (WEF) qui se déroulera du 25 au 27 octobre 2017 en Anjou. "Tout l'écosystème local sera mobilisé" a insisté le maire d'Angers. Google entend devenir partenaire de l'événement.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 11/02/2017

Angers. Scania démarre 2017 à pleine vitesse

Dans l'atelier de six hectares de l'usine angevine de Scania, 600 salariés s'affairent quotidiennement pour produire 70 camions par jour, contre 45 par jour en 2015. Le record de production en 2016 se prolonge en 2017. La hausse des effectifs a naturellement suivi avec 56 embauches l'an dernier et une trentaine prévue prochainement. En septembre, l'usine connaîtra une révolution en débutant l'assemblage d'une nouvelle génération de camions qui augure "un changement complet de techniques et de process". Un véritable challenge à relever pour l'usine qui doit préparer ce changement tout en maintenant les cadences actuelles.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 16/02/2017

Le parc du Haut-Segréen renoue avec les éoliennes

Trois éoliennes vont être installées sur le parc du Haut Segréen. D'une puissance de 2 mégawatts, elles alimenteront en énergie électrique 7 000 personnes, hors chauffage. Energie Team, qui emploie 15 techniciens à Angrie, recherche quatre chargés d'exploitation pour développer le projet dont le coût s'élève à 8 millions d'euros. Les retombées fiscales sont estimées à 90 000 euros par an. Reviendront à Segré-en-Anjou Bleu et à Anjou bleu communauté environ 70 000 euros, le reste au Département et la Région. L'exploitation est pensée pour 25 ans.
Source : OUEST FRANCE, 16/02/2017

La bonne santé économique des Mauges

Le président des Acteurs économiques du Centre-Mauges (AECM), Jacques Loiseau, a livré ses analyses sur la santé économique des Mauges. Le territoire connait une activité soutenue dans l'industrie, la métallurgie, le transport et le négoce. Robineau (Villedieu-la-Blouère), LR métallerie (Beaupréau), Morillon (Andrezé), Akaze (Saint-Macaire-en-Mauges), la Fimec (le Pin-en-Mauges) ont réussi une bonne année 2016, de même que les entreprises de Sèvremoine : Jeanneau, Cetih, Gplast, Renoval, Audouin et AJS; Oxygène, Bopy et Ripoche à Beaupréau, ou Bellamy à La Chapelle-du-Genêt. Les activités de services sont en légère progression. Le bâtiment va mieux. La grande distribution ou le secteur automobile, se portent bien. Le commerce de détail souffre davantage. Le petit commerce indépendant dépend souvent de la qualité des services, de la diversité des produits et de l'amplitude horaire d'ouverture.
Source : OUEST FRANCE, 17/02/2017


Article du 18 février 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI