Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur : L'auteur de la blague sur le radar se dévoile et raconte...

Il nous a presque (tous) piégés avec son nouveau radar qui flashe 86 véhicules en 3 jours, à Saumur ! Le créateur de cette belle plaisanterie (relire notre article) est loin d'être un inconnu dans le Saumurois : Anthony Bussonnais. Nous avons demandé à cet auteur-romancier de nous expliquer ce qui l'avait poussé à faire cette blague, qui a été massivement partagée sur les réseaux sociaux. Une plaisanterie qui a également pris de l'ampleur grâce au bouche-à-oreille. Rencontre avec le farceur...



Le Kiosque : Comment vous est venue l'idée ?

Anthony Bussonnais : « En fait, j'avais découvert le site www.actualites.co par une info qui circulait comme quoi un camion qui transportait des serpents ou des araignées, je ne sais plus, c'était renversé et les animaux s'étaient évaporés dans la nature (ndlr : voir cet article, en cliquant ici). Les gens tombaient dans le panneau. Je me suis dit qu'un jour, à mon tour, je créerai une fausse info, mais il fallait que j'aie LA bonne idée. J'ai mis le site dans mes favoris en attendant. Souvent, pour ne pas dire à chaque fois, en allant sur Saumur, depuis l'aménagement en 2x2 voies, je m'étonne qu'il n'y ait pas de radar d'installé, d'autant qu'il y en avait un avant l'aménagement. Un jour ça m'a fait tilt, je me suis dit que je tenais mon idée ! ».

Le Kiosque : En faisant cette blague, vous attendiez-vous à un tel succès ?

Anthony Bussonnais (photo ci-contre) : « Je me doutais que beaucoup allaient tomber dans le panneau, qu'ils partageraient en masse, mais je n'avais pas mesuré la puissance du bouche-à-oreille. Au point que des gens qui n'ont pas de compte Facebook voire pas d'internet relayaient l'info. En tous cas, ça m'a beaucoup amusé et je me réjouis que d'autres s'en soient amusés aussi ».

Le Kiosque : Pour ceux qui ne vous connaissent pas, quel est votre parcours ?

Anthony Bussonnais : « J'ai 36 ans, j'ai grandi et vis toujours à Vernantes. J'ai fait mon collège à François Truffaut, à Longué, puis mon lycée à Duplessis-Mornay, à Saumur, où j'ai obtenu mon bac littéraire. À l'école j'étais doué, j'avais des capacités, on me disait que dans la vie je ferai ce que je voudrai. Mais quand tu ne sais pas quelles portes ça ouvre, à quoi ça sert d'avoir les clés. Mon bac en poche, comme je ne savais pas vers quoi m'orienter, que je m'ennuyais en cours, j'ai arrêté l'école. J'avais 17 ans. J'ai profité un peu de ma liberté avant de commencer à travailler. J'ai fait les saisons, le maïs, les oignons, etc... les pommes chez Christian Paimparé, à Vernoil-le-Fourrier, qui m'a fait ensuite travailler une bonne partie de l'année pendant plusieurs années. Ensuite de fil en aiguille, avec le concours de mon beau-père, André, je suis entré à la coopérative de Parçay-les-Pins où je suis employé depuis une bonne quinzaine d'années, maintenant... ».

Le Kiosque : Et donc est née la passion pour l'écriture et les romans, plus particulièrement ?

Anthony Bussonnais : « Depuis toujours, je suis passionné d'écriture. Des poèmes, des chansons, des discours, etc... J'ai une pochette bondée de textes en tous genres, résultats d'inspirations diverses. Aujourd'hui encore, fréquemment, j'écris des bribes (ou plus) de textes que je glisse dans cette pochette. Un jour, je pense, j'en ferai un recueil. Depuis quelques années, j'avais l'idée d'un roman, de deux même, sans en avoir tapé une ligne. En janvier 2015, je commence à écrire ce qui sera mon premier roman, en me promettant de le finir dans l'année. Ce que j'ai fait. J'ai publié « Un mal pour un mal » l'an dernier, en autoédition. C'est-à-dire que je m'occupe de tout de A à Z. À part l'impression évidemment. J'en ai écoulé 200 exemplaires et je continue d'en assurer la promotion. L'accueil que mon livre a reçu des retours des lecteurs m'a encouragé à commencer à écrire un nouveau roman. Pour les personnes qui sont intéressées par mon travail, je serai d'ailleurs en dédicace au Super U de Mazé, le samedi 4 mars 2017, de 9h30 à 13h ».


Article du 25 février 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


9 commentaires :

25/02/2017 11:44:41 Commentaire de t a un pete

encore un qui a un pete au casque


25/02/2017 13:26:05 Commentaire de St Lambert

Pas d'accord , je pense bien au contraire qu'il en a plein la tête ! Félicitations pour cette "blague " qui permet de prendre conscience de la puissance des réseaux sociaux qui sont trop souvent un réel danger pour nos enfants, mais à l'inverse je suis convaincu que bon nombre de Saumurois ont levé le pied aux moins quelques heures. Alors prévention ou répression ? Quelle portée peuvent avoir les réseaux ? Bien des débats d'idées intéressante. Bonne continuation à l'auteur pour ces prochains écrits.


25/02/2017 18:30:03 Commentaire de pito

plus aucun respect pour les traditions!! et le 1° avril que va t'il devenir ? non, c'est bien anthony,la fausse info qui fait rire,cela fait du bien."l'humour c'est la pilule qui fait tout avaler"(sic) Par contre ce qui est grave , c'est la désinformation de tous les jours , celle qui ne fait pas rire (sauf quand on est initié) savamment orchestrée par une majorité de journalistes qui s'abreuvent (sans vérifier les sources) auprès de l'AFP (et non actualités.com) et qui s'adressent aux français qu'ils prennent pour des veaux.


25/02/2017 20:24:34 Commentaire de Tombée dans le panneau

Félicitations, une très bonne blague et très réaliste... Je pense qu'elle va donner idée aux autorités et que probablement bientôt ce ne sera plus une blague. Toujours est-il que je suis tombée dans le panneau et que maintenant je ferai très attention au nom des sites où je lirai les info.


26/02/2017 10:12:29 Commentaire de Maxime

Pour le connaître personellement, il est loin d'avoir un pète au casque, comme dit plus haut.. . Je suis tombé dans le panneau egalement, et le bouche à oreille a très bien marché ! Felicitation à toi, ca m'a bien fait rire au fond ! Surtout quand j'ai decouvert que la blague vennait de toi ^^


26/02/2017 16:09:04 Commentaire de ANTHONY BUSSONNAIS

Merci pour vos coms. J'avoue que j'ai quand même un pète au casque ! ;)


26/02/2017 18:31:13 Commentaire de al

c'est bien au moins ça fait réagir les gens et peut être faire prendre conscience a certaines personnes que oui un jour il peut y avoir un radar dans cet endroit et respecter la vitesse autorisée


26/02/2017 22:11:49 Commentaire de Bravo

Bravo !!! pour ce super pète au casque !!! Quel bel idée ce nouveau radar pédagogique, bien + drôle que les autres !! au moins ça change de toutes les tristesses que l'on voit ou entend au quotidien !!! A quand la prochaine blague ? avec modération bien sûr !!!


27/02/2017 08:41:09 Commentaire de X

Alors il.faut le mettre et a 70


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI