Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Sur les marchés, les amateurs de ratatouille font la soupe à la grimace

Pour les amateurs de ratatouille, c’est en ce moment la soupe à la grimace. Les fruits et légumes sont devenus rares et donc chers. Résultat d’une vague de froid importante sur notre continent et notamment dans le pays qui nourrit la France l’hiver, l’Espagne. Qu’en est-il alors dans le Saumurois ?



Sur le marché, la courgette fait la belle. Devenue rare, on apprend par la même occasion qu’elle est en fait bien souvent espagnole, puisque les deux tiers de ce qu’on a appelé, jusqu’en 1929, « courge d’Italie » (car boudés par les Français pendant longtemps) sont importés de la péninsule ibérique. Une fois cela dit, si la courgette ne vous fait pas vraiment voyager, son prix pourrait vous faire changer d’avis. Plus de 5€ le kilo (contre aux alentours de 2€ d’habitude) début février, à ce prix là, le voyage est garanti… ou pas. Après des prix assez élevés il y a quelques semaines, les prix semblent néanmoins repartis à la baisse. Le printemps arrive, et quelques récoltes ont pu être sauvées.

Une vague de froid importante fin janvier sur toute l’Europe

On ne le répétera jamais assez, mais la météo est le nerf de la guerre. En affaire, c’est bel et bien elle qui fait la pluie et le beau temps. Les marketiciens considèrent que c’est devenu un élément primordial dans la décision d’acheter du consommateur. Sur la consommation de fruits et légumes, ceci dit, ils ne nous apprennent pas grand-chose. Saisons obligent, les Français attendaient le froid pour les soupes de légumes. Peut-être l’ont-il compris, mais en tout cas, quand il fait trop froid, les légumes ne poussent pas. Et qui dit moins de légumes dans les champs dit moins de légumes dans l’assiette. Car en effet, devenus rares, ils sont devenus chers et donc achetés avec modération… le jeu de l’offre et de la demande. En Grande-Bretagne, deux grandes chaînes de supermarchés du pays, Tesco et Morrisons, ont été jusqu’à rationner leur client. Les achats de brocolis ou de laitues en provenance d’Espagne ont un temps été limités à trois pièces.

Une solution : manger de saison et surtout, manger local

Paul Viémont, maraîcher de Saint-Lambert-des-Levées a la solution à tous nos problèmes : « Manger local et de saison, c’est simple et ça coûte moins cher ». Et en effet, moins touché par la vague de froid, les récoltes du Grand Ouest ont été quelque peu épargnées par les coûts qu’engendrent de tels aléas climatiques. « Dès qu’il fait froid, vous avez deux choix : soit vous abandonnez votre récolte, soit vous payez cher pour la protéger. Dans les deux cas, cela a un coût ». Pour manger moins cher, les poireaux et les pommes de terre sont là pour vous. « Si la sécheresse a quelque peu abîmé les pieds et donc les récoltes, influençant les prix à la hausse, cela reste abordable ». Un conseil : « les consommateurs doivent aller sur le marché, leur fruits et légumes y sont moins chers. ». En effet, « les supermarchés arrivent, d’habitude, à baisser leur prix par l’achat de grande quantité, ce qui n’a pas été possible du fait de la perte importante subie par les grosses exploitations qui les fournissent. Personnellement, je regarde régulièrement, et il est moins cher aujourd’hui de faire le marché que d’aller en supermarché ». A noter ! Rendez-vous est donné samedi place Saint-Pierre pour vérifier.

En tout cas, dans l’histoire, nous aurons appris une chose : l’autosuffisance alimentaire française a de beaux jours… derrière elle.


Article du 04 mars 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


6 commentaires :

05/03/2017 10:32:17 Commentaire de ruiz

C'est fait d hier


05/03/2017 10:44:42 Commentaire de l'artisan

Je consomme au maximum local et en direct du producteur et ceux qui n'ont pas de magasin et des produits de saison, tomate, courgette, poivron à 1€ le kilo, salade 2 pour 1€, mais en saison. En ce moment c'est carottes, choux, poireau, céleri, navet, rutabaga, panais, pomme, kiwi, betterave et toujours a 1€ le kilos. Dommage je n'ai pas encore trouvé pour le lait et le fromage.


05/03/2017 11:02:28 Commentaire de Titi

On ne va quand même pas pleurer sur les imbéciles qui achètent des légumes pas de saisons et à l'étranger. Je reçois toutes les semaines mon panier de légumes de saisons et locaux et c'est parfait. Je mangerais de la ratatouille cet été.


05/03/2017 11:44:44 Commentaire de Rvp

Quand ce n'est pas le froid, c'est trop de pluie, quand ce n'est pas la tempête, c'est la sécheresse et quand ce n'est pas la maladie, c'est le gel. Pfff toujours un excuse pour tourner autour du pot. Les prix augmentent. Point.


05/03/2017 14:10:48 Commentaire de Roswitha

Est-ce que c'est la saison de manger une ratatouille ? Privilégiez les racines, notre corps est fait pour ça en cette saison!!!


05/03/2017 23:41:01 Commentaire de MDR

oui mangeons de l'herbe et des glants c'est très sain comme le souligne Roswitha...


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI