Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Saumur Agglopropreté va désormais vérifier les déchets des bricolos

Alors que la loi de transition énergétique prévoit que 70% des déchets du BTP soient valorisés en 2020, Saumur Agglopropreté apporte sa pierre au développement du réemploi des matériaux du bâtiment en s’intéressant aux matériaux des particuliers. « Il s’agit d’un nouveau champ d’investigation dans le domaine des déchets ménagers, qui permettra d’établir un état des lieux des matériaux jetés par les bricoleurs et du potentiel de leur réutilisation pour la construction ou la rénovation » explique la société publique locale, créée en 2013 sous l'impulsion de la Ville et l'Agglo.



Dans le cadre de son programme local de prévention des déchets, Saumur Agglopropreté agit pour « le réemploi, la réparation et la réutilisation qui contribuent au prolongement de la durée de vie des produits ». Des espaces de don d’objets, de mobilier et d’électroménager pour les associations Aspire et Emmaüs ont d'ailleurs été installés dans les déchèteries et un réseau d’ateliers de co-réparation a été développé pour encourager et aider à la réparation des petits objets. Plus récemment, une étude de faisabilité du réemploi des matériaux du bâtiment déposés en déchèterie a été lancée. L'objectif, par le réemploi, est d'éviter la production de déchets.

Trop de gâchis selon Saumur Agglopropreté

Au niveau national, le secteur du bâtiment a généré 40 millions de tonnes de déchets en 2008, sur les 766 millions de tonnes générées (1) toutes activités confondues (déchets des professionnels et des particuliers). « Or, parmi ces déchets du bâtiment, que nous accueillons chaque jour en déchèterie avec les dépôts des particuliers, se trouvent des matériaux en bon état et de la matière première de qualité qui pourraient être utilisés en construction ou en rénovation », regrette Saumur Agglopropreté. Et d'ajouter que « leur valorisation en construction ou en rénovation est un moyen de réduire les coûts en traitement des déchets. L’enjeu du réemploi des objets ou matériaux est donc économique, écologique et social. D’autant que l’auto‑construction et l’auto-rénovation, notamment sociales, se développent et créent ainsi des besoins en matériaux à coût réduit, pouvant être de seconde main ».

Une démarche innovante et une volonté de « se démarquer »

Comme l'indique la société publique locale (SPL) créée en 2013, « le secteur du réemploi des matériaux du bâtiment en France n’en est qu’à ses balbutiements, contrairement à ses voisins européens, comme la Belgique. Il existe très peu d’initiatives françaises en terme de création d’un service de réemploi dans le secteur du bâtiment, et aucune relevant d’une collectivité publique ». L’étude commandée par Saumur Agglopropreté souhaite, par ailleurs, se démarquer des études déjà réalisées sur le secteur « par son volet d’élaboration de scénarios permettant d’évaluer la faisabilité d’un service de réemploi pour le territoire ». Pour le financeur de Saumur Agglopropreté, le Parc Naturel Régional (PNR) Loire-Anjou-Touraine, « ce projet s’inscrit pleinement dans le plan climat-énergie territorial pour 2050, dont l’un des axes les plus forts est le développement de l’économie circulaire sur le territoire... ».

Pour mieux comprendre cette étude, consultez son déroulé...

Tout le mois de mars, va avoir lieu l’analyse du gisement des matériaux potentiellement ré-employables dans les déchèteries. Cette caractérisation des matériaux en fonction de leur type, nature, provenance, état, etc... permettra d’identifier les matériaux ré-employables à forts volumes et ceux à forte valeur. S’en suivront en avril des rencontres avec des particuliers, des professionnels et des acteurs institutionnels, afin d’évaluer les pratiques et les attentes en termes de réemploi. Ces analyses de terrains, associées à un travail de veille des actions réalisées par des acteurs nationaux et internationaux en matière de réemploi des matériaux du bâtiment, permettront de dégager des scénarios d’organisation du réemploi des matériaux du bâtiment. Ces scénarios aborderont les aspects techniques, humains, juridiques, organisationnels et financiers permettant au territoire de faire le choix du mode d’organisation optimum et de la pertinence de la création d’un service de réemploi des matériaux du bâtiment pour le territoire. Les résultats de l’étude seront connus pendant l’été.

Pour cette étude, Saumur Agglopropreté s'appuie sur 4 partenaires

Pour conduire cette étude, Saumur Agglopropreté a tenu à s’appuyer sur une équipe pluridisciplinaire, regroupant des compétences et des expériences en architecture, en bâtiment, en récupération et réemploi, ainsi qu’en gestion de boutique solidaire : l'association Matière Grise, l'association Aspire, la coopérative Aviso, ainsi que le bureau d’étude Impact et Environnement. Leurs compétences à découvrir, ci-dessous...


L’association Matière Grise a été créée en 2015 dans le but d’apporter des éléments de réflexions et d’actions autour des déchets liés au monde de la construction. Pierre Mazin, architecte, Émilie Roynette, chargée d’étude et Corentin Le Faucheur, étudiant-entrepreneur, se chargent de l’animation et de la coordination de l’étude.



L’association Aspire favorise l’insertion à l’emploi depuis plus de 30 ans sur le territoire du Saumurois, notamment par le biais de leur ressourcerie. Une équipe de 2 à 3 salariés en parcours professionnel est déjà à pied d’œuvre pour l’analyse des gisements et les enquêtes après des particuliers. L’Aspire contribuera également au développement des scénarios.



La coopérative Aviso apportera son expertise pour l’analyse de la faisabilité économique et juridique des scénarios développés.


Le bureau d’étude Impact et Environnement contribuera à l’étude par ses compétences d’analyses environnementales et ses connaissances en gestion et traitements des déchets.


(1) Source de cette étude : L'ADEME, l'Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie...


Article du 13 mars 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :

13/03/2017 18:46:49 Commentaire de le bricolo

Merci pour les bricolos ils aurait du ajouter( du dimanche)


13/03/2017 20:06:01 Commentaire de sablons 49

Toujours un métro de retard nos "élus" y'a longtemps que les utilisateurs des déchetteries ont remarqués ces déchets neufs... Essayez donc de récupérer qq. choses en déchetterie !!!


14/03/2017 09:31:32 Commentaire de seb

Ca va dans le bon sens quand meme .


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI