Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Région : un plan "Nouvelle chance pour les jeunes décrocheurs"

En amont de la session régionale qui se tiendra le 17 mars dans l’hémicycle de l’Hôtel de Région, Bruno Retailleau, président de la Région et Pauline Mortier, conseillère régionale en charge de la lutte contre le décrochage ont présenté aujourd’hui à la presse les grands axes stratégiques du nouveau Pacte éducatif régional, le plan « Nouvelle chance pour jeunes décrocheurs ». Le communiqué.



Face à une situation que reste préoccupante avec plus de 20 000 décrochés du système scolaire, la Région met en place un plan autour de 5 axes et 12 mesures. Issue d’une large concertation, le plan « nouvelle chance pour les jeunes décrocheurs » a pour ambition de mobiliser tous les leviers de la politique régionale jeunesse qui permettront d’aider des jeunes sans qualification à trouver leur place. Il comporte des mesures d’ores et déjà lancées qui seront améliorées, des mesures nouvelles qui permettront d’explorer d’autres voies de « raccrochage » pour un autre avenir, qu’il soit scolaire ou non, ainsi que de nouveaux chemins de réussite à explorer. La Région y consacrera 18 M€ en 2017.

Plus de 20 000 jeunes décrochés

Si les Pays de la Loire occupent une position relativement privilégiée au plan national, compte tenu de leur poids démographique, les effectifs de jeunes sortis sans diplôme sont importants et des disparités territoriales significatives nuancent les bons résultats du niveau régional. Ainsi l’étude INSEE de 2015 fait état d’un pourcentage de 9 % de jeunes de 18 à 24 ans non diplômés et non scolarisés en 2011 contre une moyenne nationale estimé alors à 11,5 %. Mais les études pointent d’importantes disparités territoriales avec des zones rurales certes moins peuplées, où les taux peuvent doubler : périphérie de la Sarthe et de la Mayenne, est du Maine et Loire et dans une moindre mesure sud de la Vendée et nord de la Loire-Atlantique. Enfin, après une baisse continue observée depuis2012, le taux de sortants précoces au plan régional repart à la hausse depuis 2015 avec un effectif global considérable de 20 000 jeunes concernés.

Une nouvelle compétence régionale pour plus d’efficacité

La loi du 5 mars 2014 a conféré aux Régions une nouvelle responsabilité en matière de coordination des acteurs de la lutte contre le décrochage et de mise en oeuvre d’actions de prise en charge des jeunes de plus de 16 ans sortant sans diplôme ou sans qualification (de niveau V ou IV) du système éducatif. La Région s’en est saisie pour répondre à la problématique de l’orientation et trouver une voie de réussite pour tous les jeunes. Au-delà des mesures essentielles de prévention, il s’agit d’assurer au mieux le repérage et le contact, la réorientation des jeunes et les conditions d’un retour en formation pour accéder à la qualification. Une mission coordonnée par la Région, avec les acteurs de l’éducation, de la formation, de l’orientation et de l’insertion, et en lien avec les autorités académiques.
Ce plan régional de lutte contre le décrochage s’articule étroitement avec les priorités de la Région qui mobilise toutes ses compétences : relance de l’apprentissage en Pays de la Loire, nouvelles orientations de l’offre de formation professionnelle continue, création d’un réseau d’Ecoles de Production en Pays de la Loire, « Pacte éducatif régional ».

12 mesures pour accompagner le retour des jeunes décrocheurs sur la voie de la réussite

Ce plan « nouvelle chance pour les jeunes décrocheurs » s’articule autour de 5 axes, et de 12 mesures, pour agir à chaque étape pouvant conduire un jeune de 16 ans à sortir du système éducatif sans qualification.

① Repérer et mieux connaître les jeunes sortant sans qualification
Mesure 1 – Optimiser le repérage et la prise en charge des jeunes grâce aux PSAD : il s’agit de conforter les partenariats avec les Plateformes de suivi et d’appui aux décrocheurs (PSAD) sous l’égide régionale, de gagner en réactivité dans le signalement des sortants et de désigner un référent de chaque réseau d’établissements pour la PSAD. Un nouvel appel à projets « Actions innovantes pour les jeunes en rupture » sera lancé afin de mieux les repérer et les contacter.
Mesure 2 – Créer un outil de mesure fiable : combien de jeunes décrocheurs et qui sont-ils ?
Un outil permettra de comptabiliser les sortants chaque année et une étude approfondie aidera à déterminer d’où ils viennent, comment on les suit et ce qu’ils deviennent.

② Aider les jeunes sans qualification à choisir l’avenir qui leur convient
Mesure 3 – Mieux faire connaître l’offre de métiers et de formations
Les actions régionales convergeront pour développer de nouvelles façons d’informer les jeunes, et une carte locale des solutions sera réalisée.
Mesure 4 – Mieux faire connaître les structures d’accompagnement dans l’orientation
Tous les outils de communication et d’information institutionnels s’en feront le relais, notamment concernant l’offre de services des Missions Locales.
Mesure 5 – Faciliter l’expérimentation concrète de choix d’orientation avant l’entrée en formation avec : le renforcement du dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance, le renforcement de l’accueil de jeunes en CFA, issus de pôles d’insertion, de programme de formation professionnelle PREPA Avenir ou du futur dispositif de prépa-apprentissage.

③ Aider les jeunes à persévérer en formation initiale scolaire ou par apprentissage tant que c’est possible
Mesure 6 – Appuyer les acteurs compétents en persévérance éducative
Il s’agit d’améliorer la qualité de vie et de formation des lycéens (maison des lycéens, internat, restauration, accessibilité, action éducative, …), et de renforcer le soutien régional aux dispositifs existants de raccrochage : lycées « nouvelle chance » et pôles d’insertion de l’académie de Nantes, Missions d’Insertion des Jeunes de l’Enseignement Catholique.
Mesure 7 – Poursuivre l’innovation sur des actions régionales ciblées avec :
un nouvel appel à projets « Actions innovantes pour les jeunes en difficulté dans leur établissement » en matière de prévention, la garantie pour les apprentis de terminer leur formation et de passer leur examen, et la mise en place d’un tutorat et d’une aide à la recherche de stage pour les décrocheurs.

④Offrir aux jeunes des alternatives hors formation initiale classique
Mesure 8 : Accéder à des alternatives innovantes permettant de reprendre pied
Mobiliser le nouveau dispositif régional de formation “PREPA Rebond” pour aider à lever les difficultés d’ordre socio-éducatif intégrant l’Ecole de la 2ème chance et les Parcours de la 2ème Chance de Vendée; lancer un appel à projets action innovante “Reprends en main ta vie pour préparer ton avenir”; mobiliser le programme “PREPA clé” sur les compétences de base.
Mesure 9 : Mobiliser des méthodes alternatives pour un autre accès à la qualification
Développer un réseau d’Ecoles de production sur chaque département avec un objectif de prise en charge de 300 jeunes par an, mobiliser les dispositifs de formation professionnelle continue qualifiant, et développer l’accès aux titres professionnels par apprentissage.
Mesure 10 : Mobiliser la collectivité régionale dans le recrutement direct de jeunes sans qualification
La Région intégrera des clauses d’insertion dans ses marchés et embauchera des apprentis des niveaux V et IV.

⑤Avoir une exigence réaliste de résultats et valoriser les réussites
Mesure 11 – Se fixer des objectifs réalistes et des moyens d’évaluation avec les autorités académiques de baisse du nombre de décrocheurs et d’augmentation du nombre de raccrocheurs
Mesure 12- Reconnaître et mettre en avant les succès « nouvelle chance jeunes décrocheurs » avec : La participation à la semaine académique de la persévérance scolaire, l’initiation de Trophées du raccrochage, et l’organisation d’une réunion régionale des acteurs chaque année.


Article du 13 mars 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI