Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Économie : Greenerloire se développe dans le Saumurois

Le concept américano-neerlandais Greenerfourrage, qui permet de cultiver du fourrage pour animaux en conditions contrôlées dans des containers maritimes mobiles (1), continue de s’élargir en région Saumuroise. À partir de graines de la région, on obtient une production d’herbe verte et fraîche de qualité toute l’année, en 6 jours.


Rencontre Cerveg et Agence de Développement du Saumurois


En Novembre 2016, la société Cerveg, avec l’appui de l’Agence de Développement du Grand Saumurois, a invité des agriculteurs et éleveurs à découvrir la production et l’utilisation de Greenergrass en région Saumuroise. Le produit local s’appelle Greenerloire. Le réseau étant structuré, la société recherche à augmenter le nombre de producteurs et utilisateurs du fourrage produit en 6 jours à partir de graines de la région.

Des emballages adaptés

Fin 2016, c’est la société Saumuroise, Mail Boxes Etc. Saumur, franchise indépendante gérée par Muriel Gorin qui est venue s’associer à la filière Greenerloire. La société MBE Saumur propose des solutions d’emballage sur-mesure et des emballages certifiés par les transporteurs ainsi qu’un service d’expéditions rapides et sécurisées pour tous les envois en France ou à l’étranger, en partenariat avec des transporteurs express. Ainsi, MBE Saumur a proposé des emballages adaptés aux produits Greenerloire et une logistique chronométrée afin d’assurer la livraison des produits en une journée. Les clients en région parisienne sont ainsi satisfaits de la fraicheur du produit et de la réactivité entre la commande et la livraison.

Un fondateur Saumurois : Hugues Chalopin

La société a une farouche volonté de se développer en Saumurois, terre de naissance de son fondateur Hugues Chalopin, mais surtout territoire du cheval et du végétal, les deux piliers de l’entreprise qui dispose déjà d’implantations en Eure-et-Loir, d’un bureau à Versailles et à La Haye (Pays-Bas). Elle cherche actuellement à élargir son nombre de producteurs et utilisateurs par l’intermédiaire des agences locales. « De la semence produite en Anjou à l’aliment pour le cheval en seulement six jours ». Telle est la promesse et l’expérience pour produire du Greenerloire. Les revues spécialisées communiquent sur ce fourrage vert innovant. La revue Cheval Pratique du mois de février 2017 a fait des commentaires très positifs dans une démonstration en conditions réelles pour les lecteurs du secteur équin. « Le concept utilise la force de la nature qui est la germination et la photosynthèse. Après 6 jours, un fourrage vert et frais est prêt à la consommation. La culture, tout au long de l’année, se déroule dans des caissons mobiles Greener. Uniquement de l’eau aux qualités sanitaires irréprochables est apportée aux grains sélectionnés depuis les champs. Il n’y a besoin ni de produit phytosanitaire, ni de fertilisant ».

Appel à de nouveaux partenaires

Un appel à de nouveaux partenaires est lancé afin de développer Greenerloire que l’on retrouve chez les éleveurs de chevaux de compétitions et les cavaliers de fin de semaine. Greenerloire représente un produit déjà développé par Hugues Chalopin et les sociétés partenaires, à Paris et en dehors du continent, aux États-Unis, Chili et Pays-Bas. Hugues Chalopin : « Nous avons contacté et constitué dans un premier temps des groupes de partenaires avec l’appui de Agrodynamic, de la région Centre-Val de Loire et Végépolys. Nous avons signé des accords et partenariats. Depuis mars 2017, notre candidature a été retenue pour être membre du pôle de compétitivité Hippolia, qui réunit plus de 150 membres et fédère les acteurs souhaitant contribuer par l’innovation au renforcement de la compétitivité de la filière dans son ensemble ».

« Une aventure humaine collective »

Hugues Chalopin participe à de nombreuses associations d’entrepreneurs ou caritatives. Le 18 mars prochain, aux Chais de Bercy, il a été sélectionné pour présenter ses productions Saumuroise aux parisiens et à la presse dans le cadre de l’Opération « Des graines à tous les étages » organisée par la ville de Paris. En effet ce type de production peut se faire également dans les étages en zone urbaine ou il propose la production d’herbes aromatiques et médicinales en ville. Depuis 2014, la société bénéficie d’aides régionales pour le développement de ce fourrage propre sans terre. « Il s’agit d’une aventure humaine collective dont la base du projet est la convivialité. La société aide les jeunes agriculteurs dynamiques en difficultés si les productions sont saines et tracées. Pour cela, nous appelons des personnes constructives, collaboratives et actives à nous contacter via notre site internet ou par téléphone », conclut Hugues Chalopin.

(1) Greenerfourrage : En 2014 avec une activité aux USA puis aux Pays-Bas en 2015. Inspiré de l’ingéniosité néerlandaise, de ses expériences aux USA et de la filière locale française pour produire Greenergrass. Greenerfourrage permet de cultiver du fourrage pour animaux en conditions contrôlées dans des containers maritimes mobiles. Cette technique a été présentée à Rennes au Space 2014 (salon international de l’élevage). En 2015, Greenerfourrage est utilisé par ZONE-AH et TROY pour leur projet « Poules en ville » installé sur le toit de la Cité de la Mode et du Design, quai d’Austerlitz à Paris. Pendant 2015 et 2016, cette activité est soutenue par la région Centre Val de Loire. Plus d'infos sur http://www.greenerfourrage.com/.


Article du 14 mars 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


5 commentaires :

14/03/2017 23:55:26 Commentaire de Jean

J'ai bien noté que le mot "greener" -déposé sans doute- n'est pas français. En revanche, il est encore possible d'écrire "conteneur" qui est bien français, au lieu de"container", qui ne l'est pas...


15/03/2017 02:47:28 Commentaire de DAVID

l'innovation dans le Saumurois... on en redemande ! bravo !


15/03/2017 07:23:01 Commentaire de dominique

et le terroir et tous ce qu'il apporte ?du bon et vrai foin avec plein de bonne qualité nutritif.


24/03/2017 13:49:06 Commentaire de Pierre

J’ utilise le Greenerloire qui germe grâce à l’amidon et enzymes du grain. Le goût du greenerloire, que j’ ai gouté aussi , grâce au grain du terroir saumurois est 300 fois plus exprimé : goût plus sucré et sain liés à la douceur de l’Anjou. Un peu comme les grains de café qui proviennent de différentes sources. Les chevaux sont sensibles aux goûts : ils préfèrent un produit humide que de la fibre sèches imposée pour un aspect pratique et du monde moderne. La complémentation du foin par du greenerloire est très intéressante et vérifiable au comportement de chevaux. Les chevaux ont besoin de brouter de l’herbe fraiche.Les chevaux sont aussi sensibles que nous et c'est pourquoi, la question que nous nous posons, à savoir : "préférons nous un repas à 100% de biscuit secs ou bien un repas composé avec des produits frais pour être en bonne santé ? " peut être transposée dans le cas des chevaux.


24/03/2017 14:00:58 Commentaire de Christophe

GREENER est un nom agréable je trouve, GREENERY à même été élu la couleur de l' année 2017 . Ce français à peut être pas trouvé l' équivalent du mot VERDIRE en français. Avec la douceur de la LOIRE ce produit SAUMUROIS semble apporter de la douceur verte auprès des chevaux placés en box ou dans des camions de transport..


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI