Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Un nouvel Hôtel pour le Conseil Départemental : 1 projet, 3 enjeux

C'en est fini de l'accès à l'Hôtel du département par la place Michel Debré. La nouvelle porte d’entrée et vitrine du Département de Maine-et-Loire, le centre d’activités Foch ouvre ses portes. Situé en plein cœur d’Angers, ce nouvel édifice à l’architecture ultra-moderne concrétise un ambitieux projet fédérateur et structurant pour le Département.



Aux termes de ce projet, trois enjeux : gagner en efficacité, générer des économies de gestion et gagner en visibilité tout en assurant une opération financièrement neutre pour le département.

Gagner en efficience

Avec 11 sites administratifs disséminés dans différents quartiers de la ville d’Angers, la question de l’organisation spatiale des services départementaux s’imposait. En regroupant la majeure partie de ses agents sur un même site, l’un des objectifs de la collectivité visait notamment, par une rationalisation de ses implantations, une meilleure efficience du service rendu au public. Occupant aujourd’hui 3 946 m2 de bureaux sur un total de 6 571m2, les 140 agents récemment installés dans la nouvelle extension de l’Hôtel du Département, rejoignent ainsi les 275 autres agents territoriaux déjà présents sur le site Saint-Aubin. Cette démarche de rapprochement des services va permettre plus de fluidité dans les échanges et plus de transversalité dans les projets.
Côté usager, une porte d’entrée unique sur la majorité des services départementaux, c’est plus de lisibilité et plus d’accessibilité pour un parcours simplifié.
Le nouveau site Foch/Saint-Aubin regroupe désormais au travers de quatre bâtiments :
- Bâtiment Foch : l’accueil du public ; les directions de l’ingénierie et de l’accompagnement des territoires ; des routes, de l’environnement et du cadre de vie ; des finances, des affaires juridiques et de l’évaluation.
- Bâtiment Célestin-Port : les directions de la logistique et des systèmes d’information ; de l’éducation, de la jeunesse et des sports ; du patrimoine immobilier.
- Bâtiment Saint-Aubin : le cabinet de la présidence, la direction générale des services ; les directions de l’assemblée et de l’administration ; de la communication.
- Bâtiment Jean-Sauvage : la direction des ressources humaines.




Les principaux bâtiments administratifs du Département à Angers
Avant




Générer des économies de gestion

Peu fonctionnels, énergivores, ou parfois difficilement accessibles aux personnes à mobilité réduite, la plupart des 11 sites utilisés par le Département n’étaient guère plus adaptés à leur fonction administrative. D’importants travaux de transformation et de maintenance auraient été nécessaires pour maintenir les locaux aux normes sinon au niveau des standards d’usage actuel. Economie renforcée par la nature extrêmement économe en énergie du nouveau bâtiment « Foch » (1er bâtiment public français à obtenir le label international « BREEAM »). Mais les principales sources d’économie de gestion proviennent de la nature juridique de ces sites. Le regroupement des services au sein de Foch marque ainsi la fin d’un certain nombre de locations. Il offre aussi la vente de plusieurs immeubles, propriétés du Département. Devenus vacants, le produit de leur vente a permis de générer des recettes nouvelles réinjectées au profit d’autres opérations d’investissement tel que prévu dans le cadre de la politique de gestion dynamique du patrimoine mise en place par la collectivité.

Une opération financière neutre pour le Département

Sur un coût final de construction de l’ouvrage de 19,8 M€ HT, l’investissement du Département, ramené à la surface occupée des locaux (3 946 m² sur 6 571 m²), représente une somme de 11,57 M€ HT. Ce montant correspond au produit de la vente de cinq biens, propriétés du Conseil départemental de Maine-et-Loire : terrain boulevard Foch et bâtiments des rues Jean-Bodin, Hanneloup, des Arènes et Bessonneau à Angers, soit 11,13 M€.

Gagner en visibilité

Ancré en plein coeur de ville, l’édifice moderne aux 300 lames de verre offre aujourd’hui au Département une plus grande visibilité. Bâti sur l’un des axes les plus fréquentés d’Angers, au pied du tramway, le nouvel Hôtel du département est aujourd’hui clairement identifiable. Ouvert sur la cité, il contribue au dynamisme du centre-ville avec l’installation de deux grands commerces en rez-de-chaussée et la présence de 250 salariés.
Sur une emprise au sol de 1 500 m2, le bâtiment est composé de six étages. Au rez-de-chaussée, l’espace accueil et une salle d’exposition s’ouvrent sur la rue et le jardin intérieur. Au même niveau, le Café Saint-Aubin et l’enseigne angevine La Boucherie - ouverts en décembre – renforcent l’offre de services.
À noter que la Région a fait le choix de louer une partie du bâtiment pour y installer des agents. Une très bonne nouvelle pour l’usager qui trouvera désormais sur le même site un guichet unique Département /Région facilitant ses démarches administratives.

Un bâtiment singulier, choisi par les Angevins et un esprit ligérien

Fruit d’un projet architectural innovant, le nouvel Hôtel du Département a été choisi par les habitants de Maine-et-Loire. Porté par la société d'économie mixte Alter Public, maître d’ouvrage pour le Département, le centre d’activités Foch a été retenu parmi six propositions d’architectes exposées à la collégiale Saint-Martin en 2013. Au total, 3 500 personnes ont participé au choix de ce bâtiment conçu par un cabinet d’architecte angevin : Frédéric Rolland.
Puissamment ancré à l’angle du boulevard Foch et de la place Saint-Aubin, le projet exprime une architecture dynamique, évènementielle, contemporaine et innovante. Les vagues formées par les lames de verre en façade évoquent les mouvements de l’eau sur la Loire. Cet attachement très fort au patrimoine ligérien se confirme par le choix de donner le nom d’un cours d’eau du Maine-et-Loire à chacune des salles de travail aménagées dans le nouveau bâtiment.
« À l’image des paysages ligériens riches de diversité, l’édifice est caractérisé par une écriture architecturale fluide, évocatrice des impressions que déclinent les bords de Loire où l’eau et le végétal dialoguent dans un mouvement perpétuel. » F. Rolland
Architecte de renom, Frédéric Rolland est à l’origine de nombreuses réalisations en Maine-et-Loire, à l’instar du siège de l’École supérieure d’électronique de l’Ouest (Eseo) à Angers et du Service départemental d’incendie et de secours à Beaucouzé. Son travail dépasse aujourd’hui largement nos frontières. L’architecte travaille actuellement sur plusieurs projets d’ampleur en Chine.

En chiffres

- 13 mois de fouilles archéologiques suivis de 2 ans de travaux
- 18 entreprises mobilisées au cours du chantier dont 5 ont fait appel à des salariés en insertion professionnelle
- 300 lames de verre hautes de 3 mètres, fabriquées à Murano (Italie)
- 24 tonnes de verre utilisées pour la façade
- Occupants : Département, Région, Alter, MCA Finance, Groupe La Boucherie

Chronologie du projet

- 15 avril 2011 : délibération du Conseil départemental initiant le projet de Centre d’activités Foch
- 2012 : lancement des premières études
- 2013 : concours d’architectes et sélection du cabinet Frédéric Rolland
- Mars 2013 - avril 2014 : fouilles archéologiques
- 3 octobre 2014 : délivrance du permis de construire
- 11 mai 2015 : lancement des travaux
- 13 décembre 2016 : ouverture du Café Saint-Aubin et du restaurant La Boucherie
- Début mars 2017 : fin des travaux et installation des occupants dans les locaux 20 mars 2017 : ouverture de l’extension Foch, nouvel accueil de l’Hôtel du Département

L’histoire continue…

L’ancrage des bâtiments du Conseil départemental sur le site de l’abbaye Saint-Aubin confèrent au site une dimension historique exceptionnelle. L’ouverture de l’extension sur le boulevard Foch, dans les délais impartis, marque aujourd’hui l’ouverture d’une page contemporaine, confortée par des choix architecturaux résolument modernes. 2 000 ans d’histoire passés au peigne fin : C’est un chantier de grande ampleur qui s’est déroulé pendant 13 mois en plein coeur de la ville d’Angers. De mars 2013 à avril 2014, six archéologues du service de conservation du patrimoine (Département de Maine-et-Loire) ont exploré les 1 560 m2 nécessaires à la construction du bâtiment Foch, soutenus par douze archéologues externes venus en renfort. Au final, 9 000 m3 de terre ont été explorés permettant de mettre au jour une rue de la cité antique (1er et 2e siècles), de nombreuses sépultures de l’ancienne nécropole (6e et 7e siècles) et le mur d’enceinte datant du 13e.

L’histoire du site en quelques dates

- Ier siècle après J.C : construction d’une rue (la voie romaine) et d’habitations
- 560 : début de la construction de l’abbaye Saint-Aubin
- 1230 : réalisation du mur d’enceinte défensif sous le règne de Saint Louis
- 1790-1797 : installation de l’administration départementale sur le site de l’abbaye
- 2017 : ouverture de l’extension Foch

Un site à la pointe de la modernité

Précurseur en matière de performance énergétique, l’extension Foch est le premier bâtiment public français à obtenir le label « BREEAM », l’équivalent international du référentiel « Haute qualité énergétique » (HQE).
Toutes les techniques pour réduire les consommations d’énergies ont été mises en oeuvre dans ce bâtiment :
- Eclairage uniquement à base de Leds
- Détecteurs de présence pour une extinction automatique de la lumière quand les bureaux sont inoccupés
- Isolation thermique et solaire ultra-performante
Dans la même lignée, une attention toute particulière a été portée à l’impact environnemental du chantier (une des conditions pour l’obtention du label).
Le bâtiment bénéficie également d’une très haute isolation acoustique pour atténuer les bruits du boulevard et offrir aux agents un confort de travail maximal.

Ouverture du parc Saint-Aubin au public : un projet en cours

Propriété départementale d’un hectare nichée au coeur d’un carré formé par la rue des Lices, la rue Saint-Aubin, le boulevard Foch et le boulevard du Roi-René, le parc Saint-Aubin pourrait être ouvert au public à l’horizon 2019.
Le projet d’ouverture de ce parc du 19e siècle dessiné par le célèbre paysagiste angevin André Leroy est en cours de réflexion entre le Département, la Ville d’Angers, et la Préfecture de Maine-et-Loire (dont les bâtiments sont accessibles depuis le jardin). Dans l’optique d’ouvrir ce poumon vert au public, les bâtiments du Département et de la Préfecture mitoyens du parc devront être sécurisés par des grilles les séparant de l’espace public. Un projet estimé à un million d’euros.

Inauguration le 10 avril

Le centre d’activités Foch, nouvelle porte d’entrée du Département, sera inauguré le 10 avril 2017. L’occasion de s’approprier ce site situé au coeur d’un quartier chargé d’histoire et d’en apprendre plus sur le Conseil départemental, ses missions, son histoire.
- À 11 h, inauguration officielle de l’extension Foch : Le nouveau bâtiment sera inauguré lundi 10 avril à 11h par le Président du Département, en présence du Président de la Région Pays-de-la-Loire, du Maire d’Angers et de l’architecte des lieux.
- De 14 h à 20 h, portes ouvertes au public . Au rez-de-chaussée, à partir de 14h, puis au 6e étage, à partir de 15h, l’Hôtel du Département s’ouvre à tous. Au programme : une exposition « Hôtel du Département : votre histoire a de l’avenir » pour une plongée au coeur des fouilles archéologiques et du projet architectural. Autour de l’exposition : un « archéo quiz » sera proposé aux familles par les médiateurs culturels du Département. Une opportunité d’appréhender de manière ludique le travail des archéologues. Visites commentées et découverte de la vue panoramique du 6e étage sont également au programme de cet après-midi inaugural qui s’achèvera par trois conférences :
- À 17 h : « Petite et grande histoire du boulevard Foch », par Elisabeth Verry, directrice des Archives départementales
- À 18 h : « Le Centre d’activités Foch : une enquête archéologique sur les limites de la ville », par Jean-Yves Hunot, responsable scientifique et chargé d’études du Pôle archéologie
- À 19 h : intervention de Frédéric Rolland, architecte
A découvrir pendant les vacances scolaires :
Des ateliers « Rêver mon architecture » seront proposés aux enfants par les médiateurs culturels du Département pendant les vacances de Pâques. L’idée ? Imaginer à leur tour la façade de l’Hôtel du Département. De 7 à 11 ans, les jeudis 13 et 20 avril, les vendredis 14 et 21 avril, de 15h à 17h (accueil à partir de 14h45) De 3 ans révolus à 6 ans, les mercredis 12 et 19 avril, les jeudis 13 et 20, les vendredis 14 et 21 avril, de 10h à 12h (accueil à partir de 9h45) Réservation à partir du 28 mars au 02.41.81.16.00 ou via info_collegiale@maine-et-loire.fr


Article du 22 mars 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

23/03/2017 07:40:33 Commentaire de maurice g

Encore une folie afin de flatter un egaut surdimensionné et encore au final le con qui paye est le con tribuable.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI