Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Maine-et-Loire. Situation délicate de la ressource en eau : La Préfète met l'Oudon en coupure

Devant la situation délicate de la ressource en eau, la Préfète de Maine-et-Loire a réuni un Comité de l'Eau le jeudi 16 mars dernier. Un relevé de conclusions en a découlé le lundi 27 mars 2017. Suite à ces conclusions, Béatrice Abollivier a indiqué vouloir mettre en place des « mesures de protection de la ressource en eau », afin de lutter contre « la mauvaise recharge de certaines nappes souterraines ». Ainsi, la zone d'alerte souterraine de l'Oudon a été classée en coupure. Les explications, ci-dessous...


Le pont sur l'Oudon, à sa confluence avec la Mayenne


La situation hydrologique du Maine-et-Loire est délicate. Aussi, le Comité de l’Eau, présidé par la Préfète de Maine-et-Loire, a décidé des mesures de protection. « Face au constat de la mauvaise recharge de certaines nappes souterraines, afin de protéger la ressource en eau, des mesures de restriction doivent être mises en place dès maintenant », a alors indiqué Béatrice Abollivier.

Coupure de la zone souterraine de l'Oudon

Le Comité de l'Eau a donc pris plusieurs mesures... Pour ce qui concerne les prélèvements en eaux souterraines, il est fait application de l'arrêté cadre dès cette semaine. Il est ainsi décidé le classement en alerte des zones d'alerte souterraines du Romme-Brionneau et de l'Authion-Moyen. Ce classement a pour conséquence un appel à la vigilance de chacun sur l'utilisation de la ressource en eau dans les bassins versants concernés. Il a également été décidé le classement en coupure de la zone d'alerte souterraine de l'Oudon. Ce classement a pour conséquence d'interdire tout prélèvement à l'exception des usages vitaux et prioritaires. Ces mesures prennent effet au lendemain de la date de signature de l'arrêté, mardi 28 mars 2017.

Les autres décisions, pour ce qui concerne les prélèvements en « eaux superficielles »...

En l'état actuel des débits mesurés et même si ces derniers sont relativement faibles au regard des valeurs normales, aucune restriction n'est prise à ce stade. Les prélèvements hivernaux pour remplissage des réserves d'irrigation prennent normalement fin au 31 mars de chaque année. Néanmoins, le SDAGE Loire-Bretagne ouvre la possibilité d'étendre cette période au mois d'avril sous certaines conditions. Les zones d'alerte eaux souterraines, photo ci-contre (cliquer et zoomer).

Ainsi, pour ce mois d'avril 2017, le Comité de l'Eau a décidé de prendre les mesures suivantes...

- Cas n°1 : évolution favorable : si le débit hebdomadaire mesuré est supérieur à 1,25 fois le débit moyen d'un mois d'avril, le prélèvement dans le cours d'eau sera exceptionnellement autorisé par arrêté spécifique. Cette autorisation exceptionnelle s'appliquera à titre dérogatoire sur demande explicite auprès de la DDT 49 avant le 1er avril 2017 et pour les seuls plans d'eau d'irrigation dont les prélèvements sont régulièrement autorisés par l'Administration.
- Cas n°2 : évolution défavorable : si le débit hebdomadaire est inférieur à la moitié du débit moyen d'un mois avril, l'interdiction de prélèvement au-delà du 31 mars sera généralisée à tous les plans d'eau (hors AEP).
- Cas n°3 : évolution intermédiaire : dans les autres cas, aucune restriction n'est prise et aucune dérogation de remplissage n'est accordée. Les cours d'eau pour lesquels un suivi du débit n'existe pas seront « rattachés » à un cours d'eau de nature équivalente dont le débit est suivi.

Nota Bene : Chaque exploitant d'un plan d'eau régulièrement déclaré souhaitant bénéficier de cette mesure exceptionnelle et dérogatoire devra se faire connaître auprès de la DDT de Maine-et-Loire avant le 1er avril 2017. Pour le moment aucune mesure de restriction ne concerne le réseau d'alimentation en eau potable.


Article du 30 mars 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !

page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la première lettre de cette question ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI