Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Deux jours pour trouver un repreneur de la société Théodore. Compliqué

L’entreprise spécialisée dans la maçonnerie et la taille de Pierre, qui réalise notamment la rénovation de la Chapelle de l’Institution Saint-Louis, est aujourd’hui en liquidation judiciaire, à la recherche d’un repreneur. Seulement voilà, le tribunal de commerce se donne désormais deux jours pour recevoir une offre de reprise…


Les travaux de la Chapelle Saint-Louis


En 2014, la société Théodore, installée à Distré dans la zone du Croulay, avait su remonter la pente (voir notre article). Cette fois, les choses semblent plus mal engagées. En effet, après une mise en redressement judiciaire il y a deux ans et la décision de placer l’entreprise en liquidation judiciaire en ce début mars, l’entreprise semble vivre ses derniers instants. D’autant que le tribunal de commerce ne lui donne plus que deux jours pour trouver un repreneur. Compliqué.

Deux jours de sursis

L’entreprise a donc deux jours. Le tribunal lui avait pourtant offert jusqu’au 1er juin pour poursuivre son activité et trouver une offre solide de reprise, délai réduit au 1er mai donc. Cette décision fait suite au rejet il y a quelques jours par le tribunal de commerce, d’une offre de reprise.

Des chantiers arrêtés et un appel d’offres prévu pour terminer la chapelle de Saint-Louis

Cette situation délicate fait suite à de nombreuses difficultés rencontrées par l’entreprise au cours du chantier de rénovation de l’ancien Hôpital de la rue Seigneur de Saumur. La quinzaine de salariés de l’entreprise sont désormais en attente. Les trois chantiers en cours ont en effet été arrêtés… C’est le cas de celui de la Chapelle de l’Institut Saint-Louis qui ne sera donc pas achevé par l’entreprise. Si les deux premières phases des travaux ont été réceptionnées, la dernière fera l’objet d’un appel d’offres.


Article du 30 mars 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


13 commentaires :

30/03/2017 18:30:56 Commentaire de C

Quand estce que lon suprimeraces juges pacotille pour les remplacer par des professionnels


30/03/2017 18:33:58 Commentaire de C

Lorsque javais 20 ans jai ete en règlement judiciaire les creancier mont accorde les delais le liquidateur ausdi maitre dubois, mais guilliani PRÉSIDENT du tc a dit non, il voulais favoriser un copain que je gênait...


30/03/2017 19:22:45 Commentaire de Tonton P'niouf

Deux jours ? Et combien d'employés plutôt aller à la pêche ?


31/03/2017 12:02:02 Commentaire de J

Attention aux fausses informations dans les commentaires :Les tribunaux de commerce sont actuellement composés de juges non professionnels(= des commerçants ou dirigeants d'entreprise)


31/03/2017 12:15:53 Commentaire de nicolas

Ce n'est pas 2 jours mais 2 mois réfléchissez un petit peu et vérifiez vos sources au lieu de raconter des conneries


31/03/2017 13:09:44 Commentaire de A savoir les 3 juin et 2 juillet 2002 , la Cour d'Appel d'ANGERS a infirmé les deux jugements du Tribunal de Commerce de SAUMUR

http://www.deni-justice.net/justice/index.php?post/2009/10/28/Affaire-FAVROT%2C-Dysfontionnements-au-Tribunal-de-Commerce-de-Saumur-!


01/04/2017 16:00:14 Commentaire de Louise Michel

Ou est passé mon précédent commentaire ? Était il trop vrai , ou pouvait il déranger certains concernés ?


01/04/2017 16:55:42 Commentaire de La rédaction

Il était juste répréhensible


01/04/2017 17:07:08 Commentaire de Justicejuste

Quand vous savez pas ou que vous ne connaissez pas le mieux est de ne pas commenter ,( j'ai de la famille qui y a travaillé ) jusqu'à jeudi , et croyez moi ou pas une bonne partie du personnel est soulagée e cette issue .


01/04/2017 20:34:56 Commentaire de Maryvonne Favrotj

@Justice juste , mon commentaire ne concernait pas le société Théodore, mais seulement le fonctionnement violent des tribunaux de commerce que je connaît particulièrement bien pour en avoir été victime le 10 juillet 2001 par le président du TC, le juge commisaire de Saumur,d'une façon éhontée avec la complicité du mandataire judiciaire , mais à savoir que la Cour -d'Appel d'Angers à rendu deux arrêts les 3 juin et 2 juillet 2002 infirmant les jugements du tribunal de commerce de Saumur abusifs .....Je ne connais pas le dossier de l'Entreprise Théodore mais si les salariés préfèrent le chômage , j'en suis désolée .


01/04/2017 20:38:07 Commentaire de moi

@ la Rédaction : ok


01/04/2017 23:27:51 Commentaire de association sos justice

@ commentaire de J : en effet les juges des tribunaux de commerce ne sont pas de vrais juges et ne l'ont jamais été, ce sont des juges consulaires , des dirigeants d'entreprises , des patrons " bien assis" avec des relations leurs permettant d'avoir un certain pouvoir sur leurs futures victimes .....ce n'est pas à moi qu''ils vont me raconter des histoires ...ils s'arrangent entre amis comme avec la vente en liquidation judiciaire du manoir de Montreuil Bellay acheté par le magistrat Roger Mondonneix en 2001 .


02/04/2017 14:59:07 Commentaire de Association sos justice

Correction de mon commentaire il faut lire :" ce n'est pas à moi qu'ils vont raconter des histoires "


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI