Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



La Ville de Saumur en 3D avec 52 images sur la guerre de 14-18

Les Archives Municipales de Saumur ont dernièrement mis à jour leur collection avec 475 photos stéréoscopiques et 52 images 3D sur la guerre de 14-18. Des nouveautés possibles grâce à l'héritage de Marcel Chatenay, un fidèle observateur de la Grande Guerre (mais pas que), grâce à son petit-fils Dominique Chatenay, mais aussi grâce au travail impressionnant du collectionneur Yves Cornet. Au total, c'est un don de 2 843 vues stéréoscopiques qui a été fait aux Archives Municipales de Saumur !



Au mois de septembre 2013, Yves Cornet, grand collectionneur de cartes postales (relire tous ses articles dans Le Kiosque en cliquant ici), donnait 886 vues stéréoscopiques aux Archives Municipales de Saumur. Ces vues ont été produites durant la Grande Guerre par Marcel Chatenay, le grand-père de sa femme. À la suite de l’exposition « Regard d’un Poilu », réalisée en 2014 au Centre d’Art Contemporain Bouvet-Ladubay, Dominique Chatenay, le petit-fils de Marcel, décidait à son tour de compléter la collection avec 1 957 vues supplémentaires.

Marcel Chatenay, un fidèle observateur

Originaire de Doué-la-Fontaine, Marcel Chatenay exerce la profession d’épicier grossiste dans sa commune natale, lorsque la guerre éclate en août 1914. Âgé de 31 ans, il relève de la réserve de l’armée active. Il est alors affecté au groupe des brancardiers de la 18e division d’infanterie en tant qu’officier d’administration. Envoyé au front, Marcel Chatenay n’est pas en première ligne, mais juste à l’arrière, où se trouvent les ambulances, les dépôts d’artillerie et de matériels, ainsi que les cuisines et autres services. Il connaît les bivouacs et les abris de fortune. Il parcourt la campagne et traverse les villes et villages dévastés. Sur la route, il croise d’autres troupes, dont les soldats coloniaux d’Afrique du Nord, les cavaliers de l’Armée des Indes, ainsi que les prisonniers Allemands. Tout en assurant sa mission d’organisation du transfert des blessés vers les hôpitaux, il devient un fidèle observateur de la vie quotidienne des soldats à l’arrière des lignes de combat.Aujourd'hui, son travail d'observation est à découvrir en vues stéréoscopiques et images 3D.

Nota Bene : Les 475 photos stéréoscopiques et 52 images 3D sur la guerre de 14-18 sont à découvrir ici.

Infos pratiques : Pour visualiser les images 3D, les Archives de Saumur (rez-de-chaussée, 25 quai Carnot) peuvent prêter quelques paires de lunettes aux heures d’ouverture au public (13h30-17h15, du lundi au jeudi).



Article du 11 avril 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

11/04/2017 21:34:32 Commentaire de Génial !

Seul bémol lorsque l'on travaille, les horaires sont trop restrictifs ! J'ai hâte de découvrir ces clichés....


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI