Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Nouvelle formation en sellerie à Saumur par l’IFCE : le leader Butet n'était pas au courant

Saumur, ville du cheval, mais sans formation à la sellerie. Saumur, ville de la Sellerie Butet, un des leaders du secteur, mais sans enseignement dans le domaine. Et bien ces contradictions, dans un avenir proche, seront de l’histoire ancienne. L’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE) a en effet décidé d’investir un million d’euros dans ce domaine. Problème : la Sellerie Butet n'était pas au courant et aurait bien aimé l'être. Le dialogue va être ouvert.


Arnaud Lièvre aux Jeux Équestres Mondiaux à Caen en 2014


C’est une annonce importante qu’a faite l’IFCE : un million d’euros seront investis à Saumur. Un million d’euros pour la formation et les infrastructures d’accueil des étudiants. Sellerie, bourrellerie et maroquinerie sont déjà enseignées en Normandie et en Vendée, elles seront très bientôt enseignées à Saumur. De quoi construire un bon écosystème, dirons-nous. Écosystème qui démarre mal, pourtant. Et pour cause : la plus grande sellerie du Saumurois n’a pas été ni informée ni consultée quant au lancement de ce projet d’envergure…

Une formation consacrée au cuir à Saumur ? « Pas entendu parler » répond la sellerie Butet

Une formation de ce type a du sens à Saumur. C’est dans notre ville que se trouve en effet le siège de la sellerie Butet reconnue pour son excellence. Cette Sellerie, reprise en 2011, a depuis bien grandi pour atteindre aujourd’hui un chiffre d’affaires de plus de 6,5 millions d’euros avec 48 salariés. Arnaud Lièvre, copropriétaire de la Sellerie, nous explique cette ascension : « Nous avons misé sur des salariés formés chez nous, pour la plupart complètement étranger au monde du cuir, mais qui avaient le sens du manuel et surtout la volonté d’apprendre […] On compte parmi nos salariés d’anciens viticulteurs et un boulanger par exemple ». Une entreprise qui porte le Saumurois dans le cœur et qui exporte grâce notamment à des bureaux au Canada ou en Belgique. Une sacrée entreprise dans le Saumurois et dans le monde du Cheval. Et pourtant, la Sellerie Butet n’a pas été informée de la volonté de l’IFCE de mettre en place une « formation cuir et matériaux souples » à Saumur. Étrange, non ?

Une formation aux contours encore flous

Si les professionnels n’ont pas été consultés, c’est peut-être parce que le projet est tout simplement à l’heure de l’ébauche. Les contours de cette formation consacrée « au cuir et aux matériaux souples » restent, après tout, assez flous. Rien n’est décidé pour le moment. Une chose est sûre, l’objectif est de financer la formation, mais également les infrastructures propres pour accueillir les futurs étudiants. Des contacts ont été pris avec les Compagnons du Devoir, mais là aussi, rien n’est décidé.


Article du 28 avril 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :

28/04/2017 17:46:30 Commentaire de MOTHAIS

C'est une très riche idée. N'oubliez pas aussi d'autres professionnels du Saumurois qui travaillent aussi le cuir pour la botte du cavalier. Je pense pour ma part à Joël ALBERT qui est un ancien compagnon du devoir et un artiste reconnu dans la profession.


28/04/2017 21:21:19 Commentaire de Jean

Cette absence de communication sur un tel projet de formation montre la puissance des fonctionnaires en France..qui savent par définition "mieux" que les professionnels ce qu'il faut faire


02/05/2017 07:39:54 Commentaire de Arnaud LIEVRE

Bonjour, Surpris de lire qu'un tel sujet fasse l'objet d'un titre mettant en avant le nom de notre entreprise, je profite de cette tribune pour bien souligner le fait que cette formation si elle voit le jour, est assez enthousiasmante... En effet, les métiers du cuirs (matériaux que l'on retrouve dans les produits de sellerie mais aussi dans de nombreuses entreprises du domaine du luxe) sont aujourd'hui très porteurs en matière d'employabilité... Aussi, une formation pragmatique sur ce secteur me semble être une bonne chose... Je profite de cela pour préciser que l'objet et le contour de mon "interview" par Le Kiosque consistait en un simple appel au travers lequel m'était demandé ce que je pensais d'une telle formation installée à Saumur sans me préciser que ce projet n'était qu'à l'état d'ébauche... Il est probable que Butet, comme les quelques professionnels saumurois de la partie soient consultés par les initiateurs ; en tant que citoyens économiques, il est évident que ce sera notre devoir que de partager notre expérience et point de vue sur un tel sujet... A. LIEVRE, co-gérant


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quel est le nom du site où vous vous trouvez ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI