Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Chouzé voudrait quitter le Bourgueillois pour le Chinonais. Mais...

Les élus des deux communautés de communes du Pays de Bourgueil et Touraine Nord-Ouest ont souhaité fusionner les deux collectivités. Sauf qu'à Chouzé-sur-Loire, on a souvent les yeux tournés vers le Saumurois et on se voit mal regarder vers le nord du département, alors on se dit que se rapprocher du Chinonais ne serait pas si mal. Vers un Chouzexit ?



La réflexion continue sur la mise en place des territoires en Touraine, une réflexion sur « l'intérêt communautaire » autour quinzaine de sujets identifiés se poursuit. Une autre est la définition géographique des territoires.

Chinon, Vienne et Loire : une alternative ?

C'est vrai qu'à Chouzé-sur-Loire, on se sent prêt du Saumurois et, Langeais, qui pourrait devenir l'épicentre de la nouvelle intercommunalité parait bien loin. Alors, les élus de la commune de 2000 habitants réfléchissent. Comme, ils ne peuvent pas se rapprocher du Maine-et-Loire, ils se verraient rejoindre un centre plus attractif que celui proposé par Touraine Ouest Val de Loire. Ainsi, la communauté de communes Chinon, Vienne et Loire parait être une alternative. D'autant que de l'autre côté de la Loire, on retrouve Avoine, sa centrale et les usines qui l'entourent génératrices d'emplois pour les habitants.

Premier vote en 2015 et prochaine réunion en juillet

Ainsi, une première délibération du conseil municipal a acté de la volonté d'un rapprochement en 2015. Celle-ci a été confirmée. La Commission départementale de la coopération intercommunale doit se réunir au mois de juillet prochain pour étudier la demande de Chouzé de rejoindre une communauté à 18 de l'autre communauté de la Loire. Le Chouzexit ne sera pas pour autant simple. Même si la commission rend un avis favorable. La commune devra se libérer des engagements financiers engagés avec la communauté de communes de Bourgueil. Et, ça, cela pourrait faire une sacrée dime que devra régler le contribuable pour passer la Loire.


Article du 27 avril 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


3 commentaires :

27/04/2017 17:47:08 Commentaire de François-Marie Arouet

C'est tout le Saumurois qui devrait rejoindre la région Centre -Val de Loire ! Au moins, cette entité serait-elle historiquement, culturellement et économiquement plus cohérente que ces Pays de la Loire bidons inventés par le gouvernement de Vichy et avalisés par la droite et la gauche prétendument "républicaines".


28/04/2017 09:48:19 Commentaire de Alcofribas le Ligérien

Ah foutre soit de la manne nucléaire qui fait toujours fantasmer les zélus de tout poil ! Un maire n'est-il Maire que si son escarcelle déborde et qu'il peut cajoler, comme un père, son électorat jusqu'au prochaines élections? J'ai une solution; que toutes les communes riveraines de Loire fusionnent de Nevers à St Nazaire en une seule entité, on fermerait les lignes du train d'Orléans à Nantes et on remettrait un inexplosible nucléaire à l'eau....après avoir dragué la Loire et appris à nager. On serait enfin tous frères et dans le même bain. Rien n'interdit aux chouzéens d'aller travailler où bon leur semble du nucléaire aux serres, en train de Tours à Saumur, d'aller se faire crémer à Savigny en Véron, de venir aux spectacles du Vinci avoinais, de boire du vin de Chinon, de lire tout le contenu d'une médiathèque que beaucoup de communes envient, d'aller faire trempette dans la seule piscine fréquentable du secteur... etc Mais aussi, à Bourgueil, ils peuvent venir patiner, lire à la bibliothèque, chanter au Tourdion, venir au marché du mardi, aller au cinéma au moins à 5 séances par semaine, fréquenter l'école de musique, trinquer dans les bars bourgueillois ...etc Remarquez que rien n'interdit non plus aux producteurs agricoles chouzéens d'employer des salariés électeurs de leur commune pour planter, entretenir et récolter, mais les détachés pas clairs ça coûte moins cher; on les loge, on les amène en groupe au supermarché, et on vote pour le pompon rouge; la bonne blague. Cette requête bidochonnesque de quitter l'entité à laquelle on appartient, que ce soit pour Saumur au nom de l'ancienne appartenance à l'ancien Anjou ou pour Chinon au nom d'une revendication-pognon est peut être le signe que les chouzéens ne s'aiment pas, tout simplement ? A moins qu'on ne les incite dans une démarche démago-égo à vouloir, le beurre, l'argent du beurre, la vache, le pré et la crémière !! . Alcofribas le Ligérien .


28/04/2017 11:54:24 Commentaire de L'arbre en Boule

Les deux dernières phrases de l'article ont toutes leur importance. Si Chouzé a déjà profité des investissements de la com com de Bourgueil pour des équipements communautaires (salle de sport, station d'épuration...) sur sont territoire communale et qu'elle souhaite rejoindre la com com de Chinon. Il faudrait théoriquement que chouzé rembourse les investissements restants à amortir. Cela peut représenter une coquette somme, les tractations peuvent être houleuses pour savoir qui paie à la fin. Les modifications territoriales sont parfois complexes.


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI