Le Kiosque Info
pub
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte



Lu, vu, entendu, ce qu'il ne fallait pas manquer pas loin de chez vous

Lu pour vous dans la presse régionale en bref. Ce qui n'était pas dans le kiosque mais peut vous intéresser. Revue de presse de la semaine.



Le Plessis-Macé mise sur le virtuel

Le château du Plessis-Macé qui a lancé sa nouvelle saison touristique 2017, propose des visites originales. Le visiteur peut découvrir le château à la lampe frontale, prendre des cours de cambriolage de château, participer à une visite géante pour 200 personnes à la nuit tombée ou opter pour une visite mystère. Il peut aussi s'inscrire à une « murder party », une enquête théâtralisée interactive, sorte de jeu de rôle géant à suivre à partir de 15 ans. Le Plessis-Macé tente l'originalité pour attirer plus de public avec l'objectif de multiplier par deux la fréquentation. La grande nouveauté devrait être testée cet été : deux étudiants de l'ISTIA (école d'ingénieurs angevine) vont développer un contenu pour tablettes pour proposer aux visiteurs une visite virtuelle à toutes les époques du château.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 21/04/2017

Angers teste les armoires urbaines intelligentes

La ville d'Angers teste actuellement les premières armoires urbaines connectées fabriquées par l'entreprise Grolleau de Montilliers. Cette solution de supervision évite les déplacements des personnes pour vérifier les compteurs, permet d'identifier les accès aux portes de l'armoire, d'anticiper la panne et d'identifier les dérives mais également de signaler une surchauffe, optimisant ainsi la durée de vie des équipements qui sont à l'intérieur. Cette surveillance à distance est rendue possible grâce à la technologie de la start-up angevine Qowisio et sa nouvelle génération de réseau très bas débit dédié à l'internet des objets, dont les capteurs sont intégrés dans les armoires.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 21/04/2017

« Plusieurs candidats » à la reprise de l'enseigne Tati (groupe Eram)

Depuis fin février, le groupe Eram, de Saint-Pierre-Montlimart, recherche un repreneur pour sa filiale Agora Distribution (Tati, Giga Store, Degrif'Mania et Fabio Lucci). Plusieurs offres ont été déposées dont deux jugées sérieuses. Si l'une de ces offres réunissait des « garanties pour l'emploi », la procédure prendra encore plusieurs semaines avant d'être finalisée. Cette reprise sera peut-être suivie ou précédée par celle de la chaîne de magasins de chaussures Eram en Belgique. L'entreprise des Mauges indiquait, en février, chercher des candidats à la reprise pour sauvegarder le maximum d'emplois et tenter de maintenir l'enseigne sur le territoire belge.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 21/04/2017

Les entreprises de transport routier peinent à recruter des chauffeurs

Les entreprises de transport routier peinent à recruter. Faute de candidats, 1 200 postes de conducteurs n'ont pas été pourvus l'année dernière dans les Pays de la Loire. Plusieurs facteurs expliquent cette pénurie : d'abord de nombreux départs à la retraite qu'il faut remplacer, ensuite la reprise de l'activité économique avec plus de volumes à transporter et donc plus de camions à faire rouler. Par ailleurs, le métier souffre d'un déficit d'image même s'il a beaucoup évolué ces dernières années.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 19/04/2017

Saint-Barthélemy-d'Anjou. Rémy Cointreau vise les spiritueux d'exception

L'entreprise Rémy Cointreau veut devenir le leader mondial des spiritueux d'exception haut de gamme. Elle vient de présenter, pour la première fois, un mathusalem en cristal de Baccarat contenant six litres d'un cognac issu d'un assemblage de 1 200 eaux-de-vie, chacune ayant vieilli au minimum quarante ans dans les chais de la maison. Ce produit est vendu exclusivement chez Harrods, à Londres. Le groupe familial qui emploie 1 800 collaborateurs dans le monde dont 200 à Angers, réalise un CA d'un milliard d'euros. La montée en gamme va s'accélérer : les spiritueux d'exception à plus de 50 euros, la bouteille devraient passer de 50% du CA à 60% dans les trois ans.
Source : OUEST FRANCE, 19/04/2017

Villevêque-Soucelles. Vers une commune nouvelle

Pour Villevêque et Soucelles, l'objectif est de constituer, d'ici à un an et demi, une nouvelle commune opérationnelle avant la fin du mandat. Un groupe de pilotage de douze membres élus a été créé.

Angers. "Je crois à l'hôtel collaboratif"

Les hôtels angevins ont connu une légère hausse de fréquentation l'an dernier, selon l'observatoire publié par la Chambre de commerce et d'industrie de Maine-et-Loire. Pour autant, le président départemental de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie, François Taillandier, se garde d'être trop optimiste et appelle les établissements à faire évoluer leur offre, en créant des espaces de convivialité, en permettant aux clients d'accéder à des boissons chaudes ou de faire réchauffer un plat, par exemple. L'agglomération angevine concentre 45% de la capacité hôtelière du département avec 2 643 chambres disponibles dans 59 établissements.
Source : COURRIER DE L'OUEST, 18/04/2017

Économie. La Région déploie ses développeurs au coeur des territoires

Quinze développeurs économiques ont rejoint l'Agence régionale, le 1er janvier 2017. Leur rôle : accompagner les entreprises dans leurs projets pour monter un plan de financement, aider au recrutement, trouver de nouveaux locaux... En Maine-et-Loire, trois développeurs se partagent le territoire : Philippe Musset pour une partie de l'agglomération angevine, le Saumurois et le Baugeois ; Gonzague Mennessier pour une autre partie de l'agglomération angevine, le Segréen, le Layon et l'Aubance et enfin François Chiron pour le Choletais et les Mauges. Tous trois exerçaient leur métier au sein du Comité d'expansion départemental avant que la loi NOTRE ne lui retire cette compétence. Leur tâche est de promouvoir les politiques régionales auprès des chefs d'entreprises, notamment sur l'innovation, l'internationalisation, les formations courtes...
Source : COURRIER DE L'OUEST, 20/04/2017

L'environnement : les atouts et les attentes d'ici

Qualité de l'eau, énergies renouvelables, circuits courts de commercialisation et produits bio, les territoires du choletais et des Mauges se mobilisent pour l'environnement. L'agglomération Mauges Communauté lance avec des partenaires institutionnels des plans climat/énergie avec développement des circuits alimentaires de proximité ou Territoire zéro déchet. L'agglomération du Choletais a défini un programme d'amélioration de la qualité de l'eau à Ribou et à la Rucette. Une demi-douzaine d'associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (Amap) existe entre Choletais et Mauges...
Source : OUEST FRANCE, 20/04/2017


Article du 24 avril 2017 I Catégorie : Vie de la cité

 


1 commentaire :

23/04/2017 13:18:40 Commentaire de sablons 49

et alors un hélico du SAMU posé sur la levée à St Clément, les pompiers par dizaines des gendarmes aussi nombreux(infoutus de faire la circulation mais spectateurs de l'événement) DEUX équipes du GRIMP d'Angers et pas une ligne dans le Kiosque ???


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV après qu'on l'ait peint en vert ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI