Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


1er mai : Manifestation des syndicats sur le département dont Saumur.

Comme partout en France, et surtout entre ces deux tours des présidentielles, les syndicats en appellent à la mobilisation le 1er mai. A Saumur, le rassemblement se fera à 10h30 place Bilange sur le parvis du théâtre. Cette journée est une journée d'action au non d'un travail décent et non en lien avec le deuxième tour de l’élection présidentielle. Pour les Unions Locales CGT et FO, le 1er mai reste la journée internationale du travail et rien d'autres. Voir le communiqué ci dessous pour connaître les exigences pour un meilleur droit du travail qui passe par l'abolition de la loi travail.... Le communiqué es Unions Départementales CGT et FO et des organisations syndicales départementales FSU, Solidaires, UNEF, UNL de Maine-et-Loire



« Faisons du 1er mai une journée de mobilisation pour le progrès social et de solidarité internationale


Depuis plusieurs mois, il est martelé à qui veut l’en-tendre que le contexte économique et social ne lais-serait entrevoir que des lendemains sombres et dou-loureux, solution inéluctable pour permettre à la France de retrouver de la croissance et de l’emploi. De l’ANI sur la sécurisation de l’emploi à la loi Travail que nous avons combattu et que nous continuons de combattre, toutes les contre-réformes n’ont fait qu’aggraver la situation des sa-lariés tant du privé que du public en s’intégrant dans ce schéma d’austérité à tout va et de politique de destruction des conquêtes sociales.
Au contraire, pour l’intersyndicale CGT - FO - FSU - Solidaires 49 - UNEF - UNL de Maine et Loire, force de revendication, les solutions résident dans des politiques de relance par l’augmentation générale des salaires, dans les valeurs de progrès social, de solidarité et de paix entre les peuples.
Quotidiennement, nos organisations syndicales apportent leur soutien et participent aux nombreuses luttes des travailleur-euse-s, des retraité-e-s, des privé-e-s d’emploi, de la jeunesse qui refusent comme unique réponse l’austérité permanente et le partage de la misère.

Ces luttes sont plus que légitimes au regard des 56 milliards d’euros de dividendes versés et de rachats d’actions en 2016. Cette situation est notamment permise par une absence de contrôle par les pouvoirs publics de l’utilisation des dispositifs « CICE » (Crédit Impôt Compétitivité Emploi) et « CIR » (Crédit Impôt Recherche), initialement prévus pour inciter à la création d’emploi et au développement de la recherche et développement et qui, au bout du compte, servent majoritairement à augmenter les dividendes des actionnaires.
L’opposition systématique entre les pauvres et les moins pauvres, entre salariés et travailleurs indépendants, entre les immigrés et la population française est un leurre qui détourne du vrai débat qui est celui de la définanciarisation de l’économie et de l’entreprise et d’un autre partage des richesses.
Pour nos Unions Départementales et Organisations Syn-dicales, c’est clair, nous ne tromperons pas les salariés. Lors de ce 1er mai situé entre les deux tours de l’élection présidentielle, nous porterons inlassablement les revendi-cations des salariés du privé et du public, des jeunes, des retraités et des privés d’emplois. Nous ne choisirons pas entre le pire et le moins pire et nous resterons mobilisés pour la satisfaction de nos revendications, quel que soit le candidat élu.

Dans cette campagne électorale, nous opposons nos revendications :
- Des moyens à hauteur des besoins pour un service public de qualité et une place importante pour l’industrie. Pas de service public sans industrie et vice versa. Halte aux restructurations/réorganisations exclusivement menées pour des raisons d’économies budgétaires.
- Oui à la Sécurité sociale basée sur le salaire différé ! « La sécu, on s’est battu pour la gagner, on se battra pour la garder ! »
- Abrogation des contre-réformes sur les retraites ! Retraite à taux plein pour tous à 60 ans !
- Les salariés ne sont pas responsables du chômage. L’assurance chômage doit indemniser les privés d’emplois à hauteur des besoins.

C’est pourquoi, lors de ce premier mai, journée de solidarité internationale des travailleurs et de revendications, nous apporterons notre soutien à tous les travailleurs qui à travers le monde, combattent pour leur émancipation, nous apporterons notre soutien total aux travailleurs de Guyane et à leurs organisations syndicales et nous réaffirmerons avec force nos revendications."


Manifestations intersyndicales du 1er mai :
- Angers : Place Imbach à 10h30
- Cholet : Place Travot à 10h30
- Saumur : Place Bilange à 10h30
- Segré :Place du Port à 10h30


Article du 27 avril 2017 I Catégorie : Politique

 


4 commentaires :

27/04/2017 12:50:13 Commentaire de halte aux pleureuses

arrêtez de pleurer , puisque vous avez voté hollande et maintenant vous votez macron!!!!! Messieurs les "cadres" syndicalistes, vous qui ne représentez que vous-mêmes et non vos adhérents


27/04/2017 20:38:05 Commentaire de Eric

Désolé de vous décevoir; Hollande s'était une connerie ça s'est. Depuis, nous avons suffisamment opposé à ses réformes qui sont de droites et non une politique de gauche, Sauf pour la CFDT qui a tout validé. On s'oppose à tout vote pour l'extrème droite donc donc le F.N qui n'est pas un partie de gauche. Pour moi Macron n'est pas à gauche donc même s'il était élu on combattra sa politique ultra libérale comme le fera le FN malgré le beau discours de gauche que propose le programme FN. C'est un partie à la droite de la droite. Chacun fera en fonction de ces convictions, mais moi je ne ferais pas deux fois la même erreur qui place aujourd'hui le FN au deuxième tour de la présidentielle à qui la faute. Surement pas nous les syndicalistes de luttes des classes mais bien les partis politiques qui se sont succédés depuis 2002 dont le 1er en date et bien Mr J. Chirac. Alors oui un 1er mai social, contre toute forme de discrimination, culturel, pour la paie et non pour un climat xénophobe et tout pour le libéralisme.


28/04/2017 11:59:12 Commentaire de nsb

les adhérents seront aussi dans la rue,mème les cadres ont le droit de défendre leurs emplois.peut- être n avez -vous rien a défendre et seulement le gout a critiquée se qui vous dépasse.pour info la CGT ne fait pas de différence entre un cadre ou un salarié.merci de votre présence pour soutenir le travail le 1 mai


28/04/2017 12:08:46 Commentaire de william d

La cfdt est contente que macron soit en téte .Elle est la seule a avoir voté pour la loi el komri et donc macron .Les syndicats sensé defendre les salariés et bien pour moi se sera sans la cfdt et macron.Il a descidé de nous faire passer sa loi el komri renforcer cet été par ordonance pire que le 49.3 et vous verez qu il va introduire des ministres de hollande croyant etre credible .


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Quelle est la couleur d'une cerise bleue ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI