Le Kiosque Info
Je m'abonne - Saumur - Doué-la-Fontaine - Thouars - Loudun - Chinon - Bourgueil - Longué
Actualité Agenda Ou sortir ? Ecrivez un article Lettre d'info Envoyer une alerte


Le maire de Montsoreau se livre et interpelle les candidats de la Droite et du Centre

Gérard Persin, le maire de Montsoreau, goute mal les tergiversations politiques des candidats de la Droite et du Centre. Il s'adresse aux candidats qu'il voit tentés par les chimères du nouveau président "ni de droite, ni de gauche".



"Chers candidats, pour les prochaines législatives,

Vous représenterez la Droite et le Centre, que vous soyez investis ou pas par les partis ( ce qui comme chacun le sait facilite le choix des électeurs). Comme on vous a peu entendus pendant la campagne présidentielle et qu'il est un peu difficile de savoir exactement pour qui et pour quel programme vous roulez, j'aimerais vous faire part de quelques réflexions personnelles susceptibles de vous faire retrouver le droit chemin ( ou le chemin de la Droite ). Je n'ai jamais été encarté, mais je revendique une sensibilité de Centre droit. En 2007, j'ai voté BAYROU au premier tour, car ses opinions de Centre-droit me convenaient mieux que celles plus radicales de Sarkozy. J'ai voté pour ce dernier au second tour ne pouvant pas choisir Ségolène ROYAL qui eût été pire encore que son ex-compagnon, notre dernier «Président normal». Fort de ses 18 %, BAYROU n'avait pas voulu soutenir Sarkozy, ce qui n'avait pas empêché ce dernier d'être élu.

En 2012, à nouveau convaincu par le discours Centre-droit du Béarnais, et parce que le Président Sarkozy n'avait pas réalisé le programme pour lequel j'avais voté, j'ai encore choisi BAYROU au 1er tour. Sachant que Sarkozy ne lui ferait pas de cadeau, il a préféré trahir son camps en soutenant Hollande au second tour, espérant sans doute un strapontin dans un éventuel gouvernement de gauche. Oui, mais voilà, Mr Hollande s'est retrouvé avec une confortable majorité au parlement, et n'avait plus besoin du Modem pour faire passer gouverner. Toujours est-il que la trahison de BAYROU a suffi à éliminer Sarkozy, ouvrant ainsi la porte au pire quinquennat que la cinquième République ait connu. Comme beaucoup de Français, je ne lui pardonnerai jamais.

Cette fois, BAYROU l'a joué beaucoup plus finement en négociant dès le départ sa place dans une future gouvernance, et il a choisi de soutenir MACRON lorsqu'il a senti que la bouillie sentait le brulé du côté FILLON. Malgré le peu de voix que représente notre girouette nationale, elles ont encore suffi à donner une faible majorité à MACRON.

En 2017, à titre tout à fait personnel, parce que je croyais en l'homme et au programme qu'il défendait, j'ai soutenu Monsieur FILLON. Dès les primaires j'ai voté pour lui et comme la majorité écrasante des votants, j'ai choisi de rejeter le programme de Mr JUPPÉ qui me semblait déjà trop ressemblant à celui d'Emmanuel MACRON et un peu « mou du genou» par rapport à la situation économique, à la sécurité, et aux problèmes liés à l'immigration. Après le coup politico- médiaticojuridique qui lui a été réservé, j'ai comme des millions de Français, continué à le soutenir, car je reste persuadé que c'est un homme honnête. J'ai été encore plus motivé quand j'ai vu BAYROU rallier En Marche alors qu'il avait copieusement dénigré le jeune candidat quelques semaines avant en disant chez Bourdin: avec MACRON « ça ne marchera pas » et que ce denier était un « représentant des forces de l'argent »... Quand Mr BAYROU et nombre d'autres qui on trahi leur camp et renié tout ce qu'ils disaient de mal sur le candidat En Marché nous font aujourd'hui des leçons sur la moralisation de la vie politique, on croit rêver !

Au premier tour des dernières présidentielles certains caciques des Républicains et du Centre, mauvais perdants des primaires, comme Mrs BECHU, PIRON, JUPPÉ, LEMAIRE, ESTROSI et j'en passe, ont choisi de quitter le navire pour y revenir par la suite sur la pointe des pieds. Tout cela en mettant en avant leur sens élevé de la transparence et de la moralisation de la vie politique ( une pudeur de gazelle comme ledit Mélanchon )...Mais le mal était fait et une partie des électeurs de droite et du Centre ont perdu confiance. Une toute petite partie toutefois puisque Monsieur FILLON a réussi à entrainer 21 % des électeurs derrière son programme. Mais ces 2 ou 3 % qui manquaient ont suffi à l'écarter du second tour, ouvrant un boulevard à Marine LE PEN. C'est alors que ces mêmes personnes se sont mises à nous faire la morale pour nous inciter à voter MACRON soi-disant pour faire barrage au Front National auquel ils avaient fait la courte échelle pour accéder au second tour.

Maintenant, comme ils sentent s'échapper les marocains auxquels ils auraient pu prétendre en cas de victoire de la Droite, les voilà qui tout à coup se découvrent subitement des affinités pour le Président « ni de Droite ni de Gauche ». Voilà que le programme de Mr FILLON qui, il y a une semaine encore, était le seul à pouvoir sauver le Pays, est revu et édulcoré pour en faire un clone de celui de MACRON. Il ne faut pas le froisser au cas où ils gouverneraient ensemble. Mais où sont les convictions dans tout ça? De qui se moque-t-on si ce n'est de nous, les millions d'électeurs qui, jusqu'au bout sont restés fidèles à leur candidat et surtout au programme qu'il portait ?

En ce qui me concerne, je ne me suis pas laissé berner et j'ai voté blanc, en suivant mes propres convictions et sans aucun remords. Si la Droite républicaine persiste et signe dans cette voie en oubliant son ADN pour mieux se cramponner au pouvoir, et en oubliant l'intérêt de la France, elle ouvre une porte béante au FN qui est en train de se restructurer pour accueillir tous ceux qui auront eu l'impression de s'être fait voler leurs votes. Qu'elle ait le courage de rester dans l'opposition, certes constructive et ouverte à certaines réformes qu'il ne faut surtout pas remettre à demain, mais qu'elle ne tombe pas dans ce « ventre mou du ni Droite ni Gauche » qui fera le lit du FN.

J'en termine, chers candidats, en espérant avoir éclairé votre lanterne sur les questions que se posent nombre de vos électeurs potentiels. Si vous ne voulez pas qu'un grand nombre d'entre nous se sentent orphelins et cocufiés, et qu'ils s'abstiennent , votent blanc ou FN, n'oubliez pas ce que vous venez de lire.

Bien amicalement,
Gérard PERSIN, Maire de Montsoreau"


Article du 16 mai 2017 I Catégorie : Politique

 


12 commentaires :

16/05/2017 17:57:27 Commentaire de Jardinier

Je partage en partie l'analyse de Mr Piersin. Pour avoir rencontré le candidat LR/UDI il ne me semble pas qu'il soit près à voter n'importe quoi venant du futur gouvernement. Même si l'on me traite de conservateur mon vote lui est acquis d'avance.


16/05/2017 18:03:26 Commentaire de CéBé

Quel donneur de leçons ! Mais pourquoi ne se présente t il pas?


16/05/2017 18:30:48 Commentaire de De droite

Merci pour cette analyse que j'entends beaucoup chez les électeurs de droite mais qui manque cruellement dans les discours des elus de droite relayés par les media.


16/05/2017 18:38:38 Commentaire de Abdul

Cher monsieur, Vos choix politiques vous regardent, vous et vous seul. Je n'accepte pas que vous vous serviez du tabouret offert par votre poste de maire de petite commune pour vous livrer à du prosélytisme, qui plus est de bas étage. Nous sommes assez grands pour faire nos choix sans vos "conseils éclairés". A l'avenir, veuillez rester à votre place je vous prie, ou bien engagez vous. Merci de votre attention


16/05/2017 18:49:14 Commentaire de Aîe aîe caramba!

Heureusement que le ridicule ne tue plus car après une aussi piètre analyse politique, c'était la fusillade avec des rouillées assurée.


16/05/2017 19:03:12 Commentaire de Mimi

"Maintenant, comme ils sentent s'échapper les marocains auxquels ils auraient pu prétendre en cas de victoire de la Droite".....on ne l'avait pas encore faite celle-là...voilà que le Maire de Montsoreau met sur la place publique qu'il y aurait eu des ressortissants du Maroc dans les gouvernements précédents et sous-entendu évidemment ceux du quinquennat sortant. Attention, cela frise la délation et la xénophobie ! ...à moins que vous ayez confondu "marocain" et "maroquin"...c'est mi-chèvre, mi-bouc!!!


16/05/2017 19:27:29 Commentaire de A gauche toute

L analyse du maire de Montsoreau est à pleurer de rire , mais pour qui se prend il cet adorateur filloniste , je pense que les habitants de la commune vont apprécier....La lanterne , elle est plutôt éteinte .....je vous croise parfois à Montsoreau , vous me paraissiez plus intelligent , je me suis trompé...


16/05/2017 19:29:51 Commentaire de Francis Prior

Avoir des convictions ce n'est pas nécessairement s'accrocher à une étiquette. La vie politique comme la vie de l'esprit n'est pas réglée par des points cardinaux.Les valeurs qui les sous-tendent ne restent pas accrochées à des situations géographiques mais vont au rythme des questions posées à notre humanité. Ils se trouvent que ces valeurs peuvent rapprocher des femmes et des hommes qui jusque là se situaient dans des organisations concurrentes. Il est bon de méditer sur les parcours antagonistes de P Pétain et de C de Gaulle initialement si proches mais dont les choix furent si radicalement différents. Aucun des deux ne trahit ses valeurs ou ses convictions ils furent seulement fidèles a eux mêmes dans la différence d'interprétation des nécessités de l'histoire du pays qu'ils aimaient. Il ne sert à rien de vouloir rabaisser le combat politique des Hommes à la volonté d'acquérir quelque prébende il faut seulement leur donner acte de la lecture qu'il font de la nécessité historique.


16/05/2017 19:47:41 Commentaire de citoyenne

je ne connais pas personnellement M. PERSIN mais il dit vrai pour ma part , je suis d'accord avec son commentaire , les places sont bonnes au gouvernement et chacun y va de sa traitrise!!!. Aux législatives , je voterai pour LR mais en espérant que leurs convictions soient toujours dans la ligne de Fillon sinon je ne promets rien pour les 11 et 18 juin prochains !!!


16/05/2017 20:00:36 Commentaire de Gerard Lambert

De la part d'un homme public cette analyse est ridicule et grotesque se servir de son statut d'élus pour faire ces commentaires est pitoyable , vos critiques et vos impressions ne regardes que vous.Alors gardez les pour vous Mr Merci


16/05/2017 21:53:46 Commentaire de Père Méable

Belle diatribe, mais cette analyse n'est pas partagée. Fillon a fait assez de mal à la droite, il mérite sa croix Par contre 3 notre père et 2 je vous salue Marie ne suffiront pas à l'absoudre


17/05/2017 07:10:55 Commentaire de gilles Langé

Quel humour: 66% est une faible majorité :tous les politiciens rêvent d'un tel score. Croire Fillon honnête: c'est être un laudateur pathétique de quelqu'un dont le népotisme ne fait aucun doute;


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

Combien de pattes a un chat à trois pattes ?

 

Votre commentaire sera publié après modération.

 

 


Créez votre article ! ICI